Parlement: Séance plénière lundi 25 Octobre pour présenter le PLF2022    Le Maroc et la Russie démentent les rumeurs sur un prétendu "refroidissement des relations bilatérales"    Tramway Rabat-Salé : Le contrôle du pass vaccinal commence dès vendredi    Covid-19 : Les vaccins Johnson & Johnson et Pfizer en rupture de stocks    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    Niger : Neuf gardes nationaux et deux gendarmes tués dans une attaque armée    Covid-19 : des chercheurs s'inquiètent d'éventuels dommages sur le cerveau [Etude]    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Dr. Abdelouahed Belkeziz    La République Dominicaine appuie les efforts du Maroc dans la recherche d'une solution politique    Le Maroc premier dans la région MENA    Otman Mouden: "Le gouvernement a une marge d'action très limitée dans le temps et sur le plan financier"    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    USA : Des emplois, des salaires qui flambent mais pas de postulants    Sommet Afrique-France: Ne surtout pas mourir de honte    Donald Trump annonce le lancement de son réseau social et dénonce le règne unique des GAFAM    Racisme en France, ça continue    Akhannouch a-t-il les moyens de ses ambitions ?    Bamako choisit de continuer son rapprochement avec Rabat    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 octobre 2021 à 16H00    Lutte contre les nuisibles : Comme Israël, le Maroc recourt aux rapaces    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Interview avec Mustapha Meloui « Le digital sera une priorité de ce gouvernement »    Botola Pro D1 / RSB-OCK (3-3): Un match prolifique doublé d'une remontada!    Botola Pro D1 / MCO-RCA (1-3): Le Mouloudia victime de ses dirigeants et du Raja!    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Errachidia: 4 individus interpellés pour liens présumés avec un réseau de trafic international de drogue    Concours de police: les candidates et candidats appelés à présenter leurs passeports vaccinaux    Pass vaccinal. La légalité sacrifiée sur l'autel de l'efficacité    Fiscalité : le PLF-2022 veut réduire le taux marginal sur les sociétés à 27 %    Véhicules d'occasion. Autocaz lance une nouvelle offre innovante    Sahara marocain : Le SG de l'ONU met à nu, de nouveau, les violations et mensonges de l'Algérie et du Polisario    Trois membres du PJD «suspendus» de leurs fonctions exécutives chez le parti, dissentions internes    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Le diplomate Abdelouahed Belkeziz n'est plus    Explosion de gaz en Chine: au moins trois morts    Loi de Finances 2022: IR, douane, budgets sociaux…les dossiers chauds    Projet de loi de Finances 2022 : Les premiers détails    Liqah Corona : comment télécharger le pass vaccinal    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Maroc reste une terre d'accueil pour les réfugiés
Publié dans Le Soir Echos le 20 - 06 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / featured / Le Maroc reste une terre d'accueil pour les réfugiés
En avril 2013, le bureau du HCR au Maroc a dénombré 891 réfugiés présents sur le territoire. Parmi ces demandeurs d'asile, 339 sont des femmes âgées majoritairement entre 18 et 59 ans et 213 sont des enfants âgés de 0 à 17 ans. Une population vulnérable qui doit être assistée sur plusieurs plans. C'est ce que s'efforce de faire avec brio, le HCR dont la tâche quotidienne se résume à la « protection et à l'assistance des réfugiés demandeurs d'asile », explique le chargé des relations extérieures au bureau de Rabat, Marc Fawe. Selon ce dernier, l'agence des Nations unies au Maroc assisterait davantage les réfugiés avec un « dispositif législatif et institutionnel en matière d'asile renforcé ». Cela requiert un engagement des autorités publiques et des institutionnels. « Le Maroc a ratifié la Convention de 1951 relative à la détermination du statut de réfugié le 26 août 1957 et son protocole additionnel. Le décret royal 5-57-1256 du 29 août 1957 a fixé les modalités d'application de la Convention de Genève. Cependant, ce décret n'a jamais été respecté dans sa totalité et, depuis 2004, le Bureau des réfugiés et des apatrides a suspendu ses activités en matière d'octroi du statut de réfugié. En l'absence d'une procédure nationale effective, l'UNHCR enregistre les demandes d'asile et conduit la détermination du statut de réfugié conformément à son mandat. Depuis, l'UNHCR continue son plaidoyer auprès des autorités publiques pour régulariser le statut de réfugié au Maroc et permettre aux réfugiés d'exercer leurs droits sur la base d'un séjour légal afin d'avoir un accès formel au marché de l'emploi et aux services publics de base », indique Marc Fawe, avant d'annoncer l'effectivité d'un nouveau cadre pour 2014.
A la rencontre d'Omar, bénévole au HCR
Dans ses opérations quotidiennes, les stagiaires apportent énormément au HCR Maroc. De jeunes bénévoles marocains engagés contribuent à l'intégration des réfugiés au Maroc, leur pays d'accueil et constituent à ce jour, pratiquement le tiers du personnel du HCR à Rabat. Zemrag Omar fut parmi ces stagiaires. Pendant 6 mois, de janvier 2011 à juin 2011, il a été en contact direct avec les réfugiés, partageant ainsi leurs ressentiments, puisqu'il est intervenu essentiellement au niveau des services communautaires. Omar souvent collaboré, dans le cadre de ces services, avec la Fondation Orient- Occident, Caritas et un réseau d'ONG. Ces six mois passés au sein du HCR lui ont permis de « mieux cerner la situation du réfugié au Maroc », précise-t-il. Une situation « peu médiatisée », déplore-t-il et qui mériterait une plus grande implication des autorités. A son avis, ces dernières gagneraient à « avoir une vision plus large sur le réfugié ». « En une minute, une famille peut tout perdre, mais vous pouvez l'aider à retrouver l'espoir ! Prenez une minute pour aider une famille déracinée ! » Le message du HCR est clair, tous ceux qui sont sensibles aux dures conditions des réfugiés, peuvent soutenir le HCR, dans l'accomplissement de sa mission. Comment ? Sur le site www.UNHCR.fr/1famille , le HCR fait découvrir l'histoire de ces familles qui ont vu leur vie basculer en une minute, forcées de fuir la violence et de tout abandonner derrière elles, biens, maison, amis, pays ! Sur le même site, vous pourrez contribuer à une campagne de récolte de fonds organisée au niveau international. Le HCR vous propose de vous mettre dans la peau d'un réfugié et à vivre, quelques instants, le périple de la fuite en exil en participant au projet « L'objet le plus important ». Le principe est simple, le HCR vous invite à penser à ce que vous emporteriez si vous étiez forcés de fuir. A partir de ce jour, vous pouvez aussi télécharger une photo personnelle avec l'objet choisi. Les photos seront compilées dans l'album photos Pinterest « L'objet le plus important » qui consacrera cette campagne.
Les tendances mondiales
Selon le dernier rapport statistique du HCR sur les tendances mondiales publiées ce 19 juin, « les déplacements forcés n'ont jamais été aussi nombreux depuis 18 ans ». De nombreux facteurs sont avancés, notamment la crise en Syrie. « Fin 2012, plus de 45,2 millions de personnes ont été déracinées, et 42,5 millions fin 2011(...) Pas moins de 55% des réfugiés recensés dans le rapport sont originaires de cinq pays touchés par un conflit, en l'occurrence l'Afghanistan, la Somalie, l'Iraq, la Syrie et le Soudan. Le rapport retrace aussi de nouveaux afflux massifs depuis le Mali, de la République démocratique du Congo et depuis le Soudan vers le Soudan du Sud et l'Ethiopie », souligne le document. « Il s'agit là de chiffres véritablement alarmants. Ils attestent de souffrances individuelles intenses et témoignent des difficultés que rencontre la communauté internationale pour prévenir les conflits et promouvoir des solutions à l'intention de ces personnes », a déclaré António Guterres, haut commissaire des Nations unies pour les réfugiés. A partir de ce 20 juin, sera inaugurée une exposition photo réalisée par des jeunes réfugiés qui se poursuivra jusqu'au 20 juillet. Le HCR convie également le public à un défilé de mode « Migrants du monde » organisé par la fondation Orient Occident à l'occasion du festival Rabat Africa. Des activités qui rentrent dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale du réfugié.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.