La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Groupe Al Omrane: Mise en chantier en 2020 de 46 projets d'une consistance de près de 17.000 unités    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    ONCF: un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 MMDH en 2020    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Gouvernement : Mustapha Ramid jette l'éponge    Réforme électorale : les très attendus amendements dès la semaine prochaine    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Percevoir le cannabis tout autrement    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Sahara : D'éminentes personnalités internationales appellent Biden à appuyer la décision Américaine    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    DGSN: opération sécuritaire à l'Agdal, au centre de Rabat    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Othmân ibn Affân : l'homme aux deux lumières
Publié dans Le Soir Echos le 16 - 07 - 2013

Vous êtes ici : Actualités / Ramadan / Othmân ibn Affân : l'homme aux deux lumières
En parlant de Othman Ibn Affân, le Prophète (SAWS) a dit : « Comment ne pas éprouver de la pudeur devant un homme à l'égard duquel même les Anges éprouvent de la pudeur ? ». Né à Attâif, six ans après l'année de l'Eléphant, année de la naissance du Prophète (l'année de l'Eléphant sert surtout de repère historique aux historiens de l'Islam), soit entre l'an 576 et 579. Fils de Affân ibn Abi al-Âs et de Ourwa bint Kariz, on disait de lui qu'il était doté d'une nature seine. Il était en tout cas aimé des Quraychites, qui disaient de lui être un homme pudique, généreux et modeste.
Agir en conséquence
Abu Amr doit sa fortune au commerce de tissus auquel il s'adonna dès sa jeunesse. Selon la sunna, Omar n'a pas eu de difficulté à se convertir à l'Islam. Il fut en tout cas parmi les première personnes à se convertir après Bakr, Khadîdja et Alî ibn Abî Tâlib. Il devint ainsi un compagnon dévoué du Prophète et se dédia corps et âme à la cause. Par la suite, il épousa deux filles du Prophète. D'abord Ruqaya puis sa sœur Oum Kalthoum (après la mort de Ruqaya). C'est ainsi qu'il fut surnommé « l'homme aux deux lumières », (Dou'Nourayn), en référence aux deux filles du Prophète qu'il a épousé. La générosité d'Abu Amr était citée en exemple. On raconte, par exemple, qu'une fois sa caravane constituée de mille chameaux arriva à Médine, les courtiers accoururent, chacun proposant un prix. A la fin, il leur dit qu'un acheteur a proposé dix fois plus de ce que vous venez me proposez. Qui est-il ? S'écrièrent les courtiers. Allah ! Leur répondit-il ? Je mets ma caravane à la disposition d'Allah et de son Prophète, pour qu'elle soit distribuée aux pauvres. Autre exemple cité, se passe lors de la guerre de « Muta ». Il est raconté que Othman acheta mille montures avec des armes et les mit à la disposition des musulmans… Abu Amr assista pratiquement à tous les grands événements avec le Prophète sauf à la bataille de « Badr ». Un moment dur pour lui car sa femme Ruqaya était gravement malade. Il dû resté à son chevet jusqu'à ce qu'elle décède quelque jours après. Après Omar Ibn Al Khattab, Othmane fut choisi par les érudits comme troisième calife bien guidé de l'Empire en l'an 22 après l'hégire (644). Une nomination qui lui valu beaucoup d'envie au départ, mais s'est atténuée après. Durant son califat, les territoires musulmans se sont considérablement accrus notamment en Afrique. Toutefois sa réalisation principale est d'avoir rassembler les textes coranique et les rédiger dans un seul volume, le « Muss'haf ». L'objectif était de mettre fin aux divergences qui naissaient à propos des textes coraniques. Ainsi, il décida 15 ans après la mort du Prophète, en l'an 25 de l'Hégire soit l'an 647, d'officialiser un exemplaire du texte coranique. Une commission est donc chargée de préparer plusieurs copies de Coran des copies rédigées avec un calligraphie particulière nommé « arrasm al othmani », en référence à Othmane. Selon Al Bukhari, les versions rédigées furent envoyées à différents points importants du territoire musulman. Aujourd'hui, trois copies originales se trouvent à Istanbul, à Tachkent en Ouzbékistan, et une troisième au British Museum de Londres. Après un califat de 12 années, Othmane Ibn Affan est assassiné dans sa maison à Médine pendant le mois du pèlerinage à la Mecque. Ali ibn Abi Talib lui succéda quelque temps après. Othmane Ibn Affan reste un homme à qui l'Islam et les musulmans doivent beaucoup. L'histoire retiendra de lui ses qualités, sa capacité à trancher et à agir en conséquence ainsi que tous les efforts qu'il a fait pour la gloire de sa foi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.