Najlae Benmbarek: directrice de la diplomatie publique    Le Maroc plaide pour «un système multilatéral renouvelé et plus équitable»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Un 5ème Sela Park pour Aradei Capital    La semaine mondiale de l'entrepreneuriat en sa 2è édition    CFG Bank : La masse bénéficiaire ajustée des principales sociétés devrait baisser de 18,3% en 2020.    AWB. Issam Maghnouj : « La relation banque-client a changé »    Chili: La troisième mort de Pinochet    Hier, l'avenir était meilleur !    Coronavirus : plus de 624.000 arrestations pour non-port du masque au Maroc    Khalid Ait Taleb : « Le taux d'occupation des lits dans les services de réanimation est passé de 5% au début de la pandémie à 31,3% aujourd'hui »    Coronavirus : la pollution de l'air pourrait augmenter la mortalité de 15%    Une haute délégation visite les laboratoires de recherche de la Fondation MAScIR    Après des semaines d'assouplissement, Tanger de nouveau en alerte    Taroudant/Covid-19 : Nouvelles mesures préventives contre la pandémie    La vie est belle dans les yeux d'un homme qui aime le cinéma    "La démondialisation", thème de la 9e édition des Dialogues Stratégiques    Caricatures du prophète : Le « Conseil des sages musulmans » veut poursuivre Charlie Hebdo en justice    Conférence : L'Afrique dans la pensée de Feu SM Hassan II sous le feu des projecteurs    Affaire des caricatures : Le Conseil Supérieur des Oulémas donne sa position    Maroc Telecom, «Top Performer RSE» pour la 7e fois consécutive    Aquaculture Coopération maroco-espagnole pour lancer des projets au niveau du littoral nord    Ce qu'était le tourisme avant la crise Covid    Kifal auto : La startup qui roule pour les voitures d'occasion (vidéo)    Casablanca : Deux balles de sommation tirées pour neutraliser deux récidivistes    Le Royaume d'Eswatini ouvre son consulat général à Laâyoune    « La Maroc artistique » vu par Bank Al-Maghrib    Arménie et Azerbaïdjan s'engagent à nouveau sur une trêve à Washington    Lee Kun-hee, l'ermite de l'empire Samsung    Orpheline de Ronaldo, la Juve concède un nouveau nul    Le Festival Nipponia 'Ki, un pont culturel entre le Maroc et le Japon    Compteur coronavirus : 2.264 nouveaux cas et 46 décès en 24H    Coupe de la CAF: Le Souverain félicite la Renaissance de Berkane    Cinéma. Le Festival Al Gouna rend hommage à said Tahgmaoui    Mehdi Qotbi : « De nouveaux musées ouvriront prochainement »    Les folies d'Erdogan    Maroc-Egypte: le suspense continue    La CAF et l'ICSS signent un accord de coopération    Stigmatisation de l'Islam en France : La riposte s'organise    Marrakech accueille l'emblématique peinture, la Joconde    Réédition du roman «Le dernier combat du captain Ni'mat» de Mohamed Leftah    Imane Robelin couronnée par «Les Lorientales 2020»    Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Testé positif au Covid-19, Ronaldinho donne de ses nouvelles    Transfert : Hicham Al Aroui débarque à l'OCS    Volleyball : Bouchra Hajij élue présidente de la Confédération africaine    La RSB renaît de ses cendres    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habib El Malki : Sous la conduite éclairée de S.M le Roi, le Maroc a fait de la coopération Sud-Sud un choix stratégique
Publié dans Libération le 21 - 08 - 2018

Sous la conduite éclairée de S.M le Roi Mohammed VI, le Maroc a fait de la coopération Sud-Sud un choix stratégique, a assuré Habib El Malki, président de la Chambre des représentants.
Dans une interview accordée à la MAP, en marge de sa visite la semaine dernière à la capitale paraguayenne Asunción, où il a représenté Sa Majesté le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau Président du Paraguay M. Mario Abdo Benitez, Habib El Malki a relevé que le Royaume a fait de la coopération Sud-Sud un choix stratégique, en soulignant que S.M le Roi a fondé un nouveau concept, une nouvelle méthodologie et une orientation stratégique pour la coopération Sud-Sud.
Le président de la Chambre des représentants a souligné que les initiatives et les rôles que joue le Maroc au niveau de son continent d'appartenance, l'Afrique, auront sans aucun doute des retombées positives et très importantes au service du peuple, en faisant observer, dans ce sens, que la coopération Nord-Sud a besoin d'un nouvel élan et de nouveaux horizons. Par conséquent, a-t-il indiqué, accorder une attention aux pays appartenant géographiquement au Sud ouvrirait des horizons plus larges et permettrait au Maroc de jouer son rôle en la matière de manière naturelle.
L'intégration économique entre les pays du Sud est devenue une nécessité vitale à l'ère de la mondialisation, d'autant plus que nous vivons aujourd'hui dans un monde sans frontières, a assuré Habib El Malki, en soulignant que le Maroc a choisi, depuis l'indépendance, la voie de l'ouverture et la solidarité avec les peuples et que le Royaume est devenu un membre actif au sein du système des Nations unies et qu'il a fait siennes ses valeurs dans tous les domaines.
Dans ce contexte, le président de la Chambre des représentants a indiqué que Sa Majesté le Roi jouit d'un grand respect et d'une grande estime auprès du nouveau Président paraguayen, lequel a exprimé son soutien à toutes les initiatives entreprises par le Souverain aux niveaux national, africain et international, en soulignant qu'il a observé, au fil de ses entretiens avec les autorités gouvernementales ou parlementaires du pays sud-américain, un grand intérêt pour le Maroc et une volonté ferme de développer les relations bilatérales en vue de les hisser au plus haut niveau.
Dans ce sens, Habib El Malki a relevé que la visite effectuée par S.M le Roi en 2004 à des pays d'Amérique latine a ouvert de nouveaux horizons et a jeté les bases d'une nouvelle diplomatie spécifique à cette région, en ajoutant qu'il a remarqué, à l'issue d'un certain nombre de réunions, que les relations bilatérales avec le Royaume sont devenues l'un des principaux axes de la coopération et l'un des piliers de la diplomatie de plusieurs pays d'Amérique latine.
Et le président de la Chambre des représentants d'ajouter que ce constat se manifeste par le soutien croissant exprimé par de nombreux pays d'Amérique latine en faveur de la question du Sahara marocain, de l'intégrité territoriale du Royaume ainsi qu'à l'initiative d'autonomie proposée par le Royaume pour tourner définitivement la page de ce différend régional artificiel, en soulignant qu'au fil des rencontres, plusieurs représentants du gouvernement paraguayen et des parlementaires ont estimé que "la stabilité et la sécurité sont liées au respect de l'intégrité territoriale des nations et donc au respect de l'unité des peuples".
Après avoir évoqué le processus de l'édification démocratique que connait un certain nombre de pays d'Amérique latine, Habib El Malki a souligné que cette transition démocratique a contribué à l'accélération du processus d'intégration économique, devenu un choix stratégique en Amérique latine, d'autant plus que, seuls, les pays du Sud ne sont pas en mesure de faire face aux défis de la mondialisation, d'où l'impérieuse nécessité des blocs économiques.
S'agissant de la forte présence du Maroc dans cette partie du monde, Habib El Malki a fait état d'une interaction positive et profonde entre la diplomatie officielle et parlementaire, ce qui a contribué, selon lui, à une ouverture plus forte de l'institution parlementaire marocaine à travers l'activation des groupes d'amitié, ainsi que l'instauration de relations avec les Parlements d'Amérique latine, tout en soulignant que le Parlement marocain jouit actuellement d'une position privilégiée auprès de plusieurs institutions parlementaires, dont le Parlement andin, le Parlement d'Amérique centrale (Parlacen) et le Forum des présidents des Parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes (Foprel).
Par ailleurs, le président de la Chambre des représentants a relevé qu'il a plaidé, lors d'une réunion de travail à Asunción avec le président du Parlement du marché commun du Sud (Parlasur), M.Tomas Bittar Navarro, pour l'institutionnalisation de la coopération et du partenariat avec le Parlement des pays du Mercosur, qui comprend actuellement le Brésil, l'Argentine, le Paraguay et l'Uruguay.
Il a également relevé que le Maroc accorde un intérêt constant à l'établissement de relations de coopération et de consultation avec les différentes institutions d'intégration régionale, en précisant, à cet égard, que la Chambre des représentants veille à ériger des liens de coopération avec diverses institutions législatives du monde, d'où l'appel à l'institutionnalisation de la coopération et à des consultations avec le Parlasur.
Ces initiatives ont leur importance pour le Maroc et pour les institutions concernées étant donné que le choix démocratique de notre pays, lequel est un choix stratégique et constitutionnel sans appel, doit se concrétiser via l'activation des relations avec les institutions législatives représentatives des peuples, a assuré Habib El Malki, en relevant que la diplomatie parlementaire, qui soutient la diplomatie officielle, cherche à élargir le cercle de la compréhension et de la coopération entre le Royaume et le reste du monde, y compris avec les pays d'Amérique latine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.