Cinq matchs à huis clos et 85.000 DH d'amende pour le MCO    Halieutis. Le Maroc récolte les fruits d'une stratégie audacieuse    Casablanca : Deux sociétés délégataires s'occuperont de la gestion des déchets    HCP : Seulement 4,2% des travailleurs indépendants ont un diplôme de niveau supérieur    2è Eco-Trail Lalla Takerkoust : Sport, nature et… solidarité    La Tribune de Nas : Une vieille dame kidnappée en Uruguay    Un Marocain signe un record de traversée en dériveur dans le golfe de Thaïlande    Casablanca : Une domestique de 13 ans torturée, la DGSN réagit    Le pape veut « du concret » lors d'un sommet sur les abus sexuels du clergé    Théâtre : «Bourass» en tournée nationale et internationale    Lacage Urban Music Awards : Remise des trophées le 23 février    Fouad Laroui présente son ouvrage «Lumières marocaines»    Infrastructures : Fquih Ben Saleh se dote d'une nouvelle salle couverte omnisports    France : La grippe hivernale fait 2.800 morts    Daesh : Une Britannique apatride après avoir été déchue de sa nationalité    Tanger-Med : Saisie d'importantes sommes d'argent en devise et d'appareils électroniques    L'ENCG ouvre ses portes à Meknès à la prochaine rentrée universitaire    Près de 3485 morts sur les routes marocaines en 2018    «Ceinture bleue»: soutien africain et européen à l'initiative du Maroc    Partenariat GBM et le Maroc 2019-2024    L'Atlético de Madrid fait perdre à la Juventus plus de 9 % en bourse    « WA DRARI » : Le documentaire qui plonge au coeur du phénomène SHAYFEEN    Trump menace les militaires qui soutiennent Maduro…    Crédits garantis. La CCG affiche ses performances    Un groupe de travail rattaché à l'ONU recardé pour s'être mêlé à l'affaire Bouachrine    Zakia Driouich : «Halieutis constitue aujourd'hui une vitrine du développement du secteur de la pêche»    "Apatride" de Narjiss Nejjar enfin en salles    4e Forum parlementaire sur la justice sociale : Bouayach appelle à nouer avec la logique des droits    Marrakech : Quelque 25 agences de voyages autorisées à organiser le Hajj 1440    Sécurité routière. L'incivisme a la peau dure    Munich – Un parfum de campagne électorale    Grève générale !    Grève. Les fonctionnaires toujours mobilisés    Edito : Rattraper le retard    1,2,3, où va l'Algérie ?    Coopération CNDP-AUSIM : Un pas de plus vers la diffusion de la culture de la protection des données à caractère personnel    Insolite : Bagarre au Parlement    Affaire Benalla : "Dysfonctionnements majeurs" à l'Elysée    Haj Larbi Benbarek mis à l'honneur à l'IMA    Le tatouage sur le visage, autrefois une rareté, aujourd'hui une mode    Divers sportifs    Victoire de Keltoum Bouaâssria et Mustapha Hedadi au championnat national de cross-country    News    Luis Planas : La visite de S.M Felipe VI témoigne de l'amitié maroco-espagnole    Le satisfecit des syndicats : Grève réussie    Les infos insolites des stars : Le père de Sean Penn    Oggitani Quintet s'offre à nouveau la sympathie du public casablancais    "Le Ciel sous nos pas" de Leïla Bahsaïn, une lutte pour l'émancipation des femmes ici et ailleurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ
Publié dans Libération le 16 - 11 - 2018

La Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d'Aïn Sbaâ a organisé récemment une journée « Jeunes leaders marocains » à laquelle ont pris part des jeunes étudiants venus des grandes écoles supérieures de toutes les régions du Royaume.
Cet évènement vise à encadrer et à former les jeunes étudiants marocains de l'enseignement supérieur aussi bien public que privé dans la création et la gestion de projets générateurs de revenus au profit des populations en situation de précarité. Il vise également à encadrer des équipes d'étudiants de l'enseignement supérieur pour la réalisation de projets socio-économiques et de développement durable au profit de populations dans le besoin.
Des étudiants représentant 30 écoles supérieures venus de toutes les villes (ENCG-CASA, ENCG-AGADIR, ENCG-KENITRA, EST-CASA, ENSAM-EST, des Facultés d'Agadir, de Khouribga…) ont présenté au cours de cette journée leurs projets et leur impact sur la population ciblée.
Journée
mondiale
du diabète
Plus de 2 millions de personnes âgées de 18 ans et plus au Maroc sont diabétiques, dont 50% méconnaissent leur maladie, tandis que le nombre d'enfants diabétiques est estimé à plus de 15.000, a indiqué, mercredi, le ministère de la Santé.
Dans un communiqué publié à l'occasion de la Journée mondiale du diabète célébrée cette année sous le thème : "La famille et le diabète" avec comme message principal "le diabète concerne chaque famille", le ministère a souligné que plus de 823.000 diabétiques sont pris en charge au niveau des établissements de soins de santé primaires, dont 60% sont des Ramedistes et plus de 350.000 sont insulinotraités.
Par ailleurs, le ministère mobilise une enveloppe budgétaire annuelle d'environ de 156.700.000 DH pour l'achat de l'insuline et des antidiabétiques oraux et 15 millions de dirhams pour l'acquisition du matériel médico-technique et des réactifs pour assurer le dépistage du diabète et le suivi métabolique des diabétiques, souligne la même source.
Selon le rapport annuel global établi par l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) au titre de l'année 2016, 48% des dépenses totales sont générées par les affections de longue durée (ALD), ajoutant que le diabète représente 11% de ces dépenses, précise le communiqué.
D'après le ministère, le diabète est une maladie chronique qui, non traitée, engendre de nombreuses complications graves à long terme, telles que la cécité, les maladies rénales, les amputations des membres inférieurs, mais aussi une prédisposition aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux et donc une mort prématurée, ajoutant que les femmes, les enfants et les personnes âgées sont les groupes les plus vulnérables aux différentes souffrances associées à cette maladie.
Cette journée, poursuit la même source, constitue une occasion de rappeler l'ampleur de cette problématique de santé publique afin que tous les acteurs potentiels mettent en œuvre des actions stratégiques de prévention et de gestion de cette maladie dans le but de réduire la charge de mortalité et de morbidité qui lui sont liées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.