Vidéo – Attijariwafa Bank présente ses résultats pour 2018    Centrale Danone. Lancement d'une nouvelle gamme de lait    Fusillade à Utrecht : Le suspect poursuivi pour homicide à caractère « terroriste »    Jamaat Shaïm : Un boucher égorge sa femme et lui coupe la tête    Marrakech : Trois hommes arrêtés pour avoir séquestré et violé collectivement 3 filles    Colloque international de Rabat : Réflexions sur la pensée de Khatibi    Brexit: May demande un report à des Européens « fatigués » de la saga    Nicaragua : Le gouvernement va libérer tous les opposants pour relancer le dialogue    Etats-Unis : La Fed met un coup d'arrêt à la remontée des taux    Motor Village et Marokoto, partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia    Tennis : Grand Prix Hassan II du 7 au 14 avril à Marrakech    Sahara marocain: Ouverture à Genève de la 2e table ronde    Migration irrégulière. Les pateras, un business qui rapporte gros    Communiqué du BP du PPS    3è Festival «Les Océanes» à Essaouira : Le surf et la protection du littoral à l'honneur    Mujer : Tout un numéro réservé au Maroc !    Centres hospitaliers universitaires. Opération sauvetage en marche?    Italie : 51 enfants pris en otage, échappent au drame de justesse    La cystite: une infection urinaire très féminine    Le cancer colorectal: le dépistage sauve des vies    Le détenteur de Sapress prend le contrôle de Sochepress    Vidéo de l'attentat de Christchurch : Facebook s'explique    Le ver dans le fruit !    La journée mondiale de la poésie célébrée à la Villa des arts de Rabat    AFMA: Résultat net consolidé en baisse de 15% en 2018    Préscolaire    Projection du documentaire "A Thousand girls like me" qui ouvre le débat sur l'inceste    Le PSG obtient gain de cause devant le TAS    Les enjeux de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019    Edito : L'eau    La jeunesse face à la classe politique    La Commission interministérielle spécialisée examine le plan de mise en œuvre de la déconcentration administrative    Radio Medi1 : Guergarate et Nouadhibou sur la fréquence 99.8    Organisation de la Femme Istiqlalienne    Haute commission mixte entre le Maroc et le Rwanda    Etudiants et professionnels de Santé défilent contre Bouteflika à Alger    Prochaine tenue du Forum national du handicap    Brigitte Bardot pète les plombs    Syrie    Baisse considérable de la fécondité au Maroc    Finances publiques. Une guide pour la programmation triennale    Le Onze national à Lilongwe en vue de peaufiner les ultimes réglages    Insolite : Promotion mensongère    Quand la langue de Molière nous rapproche et nous unit    "L'Algérie.. La crise du régime et l'illusion de l'Etat" nouvel ouvrage de Mohammed Benhamou    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    Les Lions se préparent pour leurs prochaines échéances    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les réseaux sociaux, une occupation à grands risques pour les enfants Comment les en protéger
Publié dans Libération le 18 - 12 - 2018

Omniprésent dans le quotidien de vos enfants, et ce dès le plus jeune âge, les réseaux sociaux ne sont pas dépourvus de désagréments en tout genre. La généralisation des smartphones leur a offert un accès en tout lieu et à toute heure à Internet et aux réseaux sociaux. Une liberté qui les expose forcément, un jour ou l'autre, à des risques tels que la cybercriminalité, l'intimidation, les menaces ou même la pornographie. Ainsi, le rôle des parents s'avère capital quant à les protéger et leur apprendre à surfer en toute sécurité. Voici quelques conseils afin d'éviter de les exposer à ces menaces.
Avant tout, le premier précepte à adopter est de s'intéresser soi-même aux réseaux sociaux, pour rester vigilant par rapport à ce que votre enfant vit et mieux mesurer les dangers auxquels il est exposé. Ensuite, si vous ne voulez pas finir comme cette mère aux Etats-Unis, empoisonnée deux fois par sa fille car elle lui a confisqué son smartphone, il ne faut pas user de la manière forte ou brusquer l'enfant. Bien au contraire, il faut privilégier l'échange. Apprendre à ses enfants à déceler les informations fiables et faire la différence entre un contenu journalistique ou publicitaire. En effet, ce dernier renvoie majoritairement à des sites mensongers ou manipulateurs. Installer un filtre de contrôle parental pour limiter l'exposition de votre enfant à ce type de dangers est une solution viable, au même titre que de les initier à l'outil Décodex (www.lemonde.fr/verification). Créé par le quotidien du même nom, il répertorie environ 600 sites véhiculant une information fausse ou trompeuse. Néanmoins, il n'est pas infaillible. Plusieurs sites aux contenus dangereux échappent à sa base de données. De ce fait, la meilleure solution reste de parler régulièrement avec votre enfant, pour échanger à propos de ce qu'il a pu voir ou lire.
Evidemment, l'implication des parents dans ce processus d'éducation ne s'arrête pas là. Avoir des enfants à l'ère du numérique implique également de gérer le temps dévolu aux écrans. Comment ? Tout simplement en respectant la règle du 3/6/9. Etablie par Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste français, elle repose sur le triptyque suivant : pas de télévision avant 3 ans, pas de jeux numériques avant 6 ans et pas d'Internet avant 9 ans. Il s'agit également de bannir tout contact de l'enfant avec un écran, le matin, au moment du repas, ainsi qu'avant de dormir. Dans ce dernier cas, l'enfant ou l'adolescent étant esseulé dans sa chambre, difficile d'être sûr qu'il n'est pas connecté. Du coup, la bonne vieille méthode qui consiste à couper purement et simplement le Wi-Fi après 23 heures se révèle extrêmement efficace.
Enfin, une discussion avec vos enfants autour des selfies et les situations dangereuses qu'ils peuvent créer est plus que primordiale. Au moment où il va se prendre en photo, l'enfant ou l'adolescent n'est obnubilé que par sa propre personne. Or, le cadre d'une photo est aussi composé d'un arrière-plan et de plusieurs autres éléments. S'ils tombent entre de mauvaises mains, ils peuvent avoir des conséquences tragiques. Notamment la maison de l'enfant ou son école, au même titre que la localisation. Vous devez lui apprendre à la désactiver. En partant du principe que l'ensemble de ces informations, à savoir le domicile de l'enfant, son école, ainsi que son planning complet grâce à la localisation, peuvent être consultables et accessibles à n'importe qui, n'importe quand, cette situation se révèle extrêmement inquiétante et n'est pas de nature à rassurer n'importe quel parent.
En conclusion, n'hésitez pas à visionner un documentaire éducatif en famille, mais aussi, demander à votre enfant de trouver sur le web une recette de cuisine par exemple. Ce sont également des moyens d'éduquer votre enfant à utiliser Internet à travers l'exploitation de ses aspects positifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.