Un Monde Fou    Développement durable: «L'Etat doit donner l'exemple»    Marrakech: Les bénévoles Jood dans la rue avec les sans-abri    Théâtre: Quand le couple se remet en question    Migration : L'Espagne demande à l'UE de débloquer les 140 millions d'euros promis au Maroc    Terminal 1 : 7 millions de passagers de plus pour l'aéroport Mohammed V    Le Roi félicite Nordine Oubaali pour avoir remporter le championnat du monde WBC    La Chambre des représentants annule les dettes des collectivités locales contractées avant 2000    Insolite : Pires que des cochons    Le Forum de Davos s'ouvre sous le signe du risque politique et économique    Theresa May compte retourner discuter du Brexit à Bruxelles    Le Royaume met en avant ses nombreux atouts touristiques à Madrid    Kalou : La réattribution de la CAN 2023 à la Côte d'Ivoire n'est pas une si mauvaise nouvelle    Liverpool : Klopp cherche des solutions en défense    Raja-ASFAR, un classique sous le signe de l'équilibre    Benslimane enregistre un total de 93 mille ha emblavés en céréales d'automne    L'ONMT présente son plan d'action digital pour 2019    Facebook annonce investir 300 millions de dollars dans le journalisme    Divers    WhatsApp limite le partage de messages pour lutter contre « l'infox »    Le dirham se déprécie par rapport à l'euro et vis-à-vis du dollar    Les péripéties d'une histoire sans issue    A Cuba, les tubes de Michael Jackson version salsa    "L'Afrique du rire" fait escale à Rabat et Casablanca    Oscars 2019 : les nominations dévoilées    L'International Crisis Group s'intéresse à l'Afrique    RC Lens : Achraf Bencharki, l'homme du match face à Nancy (sondage)    Times Higher Education 2019 : 3 universités marocaines dans le TOP 1000    C.Ronaldo condamné à une peine de prison ferme    Art et musique inaugurent 2019 à l'Institut Cervantès de Casablanca    Le 2ème Festival «Afrique du Rire» fait escale à Rabat et Casablanca    «Le stade de football, nouvelle arène politique…»    Nespresso inaugure son premier concept de boutique en Afrique    L'accord avec le fisc divise les commerçants    Peine de mort : La mobilisation continue    L'Europe ambitionne une mission lunaire avant 2025    Le Conseil de gouvernement discutera de la modalité d'application du service militaire    Le chaud et le froid pour le foot national    Le «Mono-dame» théâtral sur les planches de la ville ocre    Oxfam: Entre riches et pauvres, les inégalités s'emballent    Décès du prétendant au trône de France Henri d'Orléans    Macron et Merkel tentent de braver l'euroscepticisme ambiant    ONU: De nombreux risques pèsent sur l'économie mondiale    El Khalfi: 1.20 MMDH pour lutter contre les disparités territoriales    Rencontres africaines d'intelligence économique à Dakhla en juin prochain    Les dirigeants historiques de l'USFP et les causes nationales    Les défis du féminisme africain    L'ouverture de l'école sur son environnement en débat à Khouribga    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les réseaux sociaux, une occupation à grands risques pour les enfants Comment les en protéger
Publié dans Libération le 18 - 12 - 2018

Omniprésent dans le quotidien de vos enfants, et ce dès le plus jeune âge, les réseaux sociaux ne sont pas dépourvus de désagréments en tout genre. La généralisation des smartphones leur a offert un accès en tout lieu et à toute heure à Internet et aux réseaux sociaux. Une liberté qui les expose forcément, un jour ou l'autre, à des risques tels que la cybercriminalité, l'intimidation, les menaces ou même la pornographie. Ainsi, le rôle des parents s'avère capital quant à les protéger et leur apprendre à surfer en toute sécurité. Voici quelques conseils afin d'éviter de les exposer à ces menaces.
Avant tout, le premier précepte à adopter est de s'intéresser soi-même aux réseaux sociaux, pour rester vigilant par rapport à ce que votre enfant vit et mieux mesurer les dangers auxquels il est exposé. Ensuite, si vous ne voulez pas finir comme cette mère aux Etats-Unis, empoisonnée deux fois par sa fille car elle lui a confisqué son smartphone, il ne faut pas user de la manière forte ou brusquer l'enfant. Bien au contraire, il faut privilégier l'échange. Apprendre à ses enfants à déceler les informations fiables et faire la différence entre un contenu journalistique ou publicitaire. En effet, ce dernier renvoie majoritairement à des sites mensongers ou manipulateurs. Installer un filtre de contrôle parental pour limiter l'exposition de votre enfant à ce type de dangers est une solution viable, au même titre que de les initier à l'outil Décodex (www.lemonde.fr/verification). Créé par le quotidien du même nom, il répertorie environ 600 sites véhiculant une information fausse ou trompeuse. Néanmoins, il n'est pas infaillible. Plusieurs sites aux contenus dangereux échappent à sa base de données. De ce fait, la meilleure solution reste de parler régulièrement avec votre enfant, pour échanger à propos de ce qu'il a pu voir ou lire.
Evidemment, l'implication des parents dans ce processus d'éducation ne s'arrête pas là. Avoir des enfants à l'ère du numérique implique également de gérer le temps dévolu aux écrans. Comment ? Tout simplement en respectant la règle du 3/6/9. Etablie par Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste français, elle repose sur le triptyque suivant : pas de télévision avant 3 ans, pas de jeux numériques avant 6 ans et pas d'Internet avant 9 ans. Il s'agit également de bannir tout contact de l'enfant avec un écran, le matin, au moment du repas, ainsi qu'avant de dormir. Dans ce dernier cas, l'enfant ou l'adolescent étant esseulé dans sa chambre, difficile d'être sûr qu'il n'est pas connecté. Du coup, la bonne vieille méthode qui consiste à couper purement et simplement le Wi-Fi après 23 heures se révèle extrêmement efficace.
Enfin, une discussion avec vos enfants autour des selfies et les situations dangereuses qu'ils peuvent créer est plus que primordiale. Au moment où il va se prendre en photo, l'enfant ou l'adolescent n'est obnubilé que par sa propre personne. Or, le cadre d'une photo est aussi composé d'un arrière-plan et de plusieurs autres éléments. S'ils tombent entre de mauvaises mains, ils peuvent avoir des conséquences tragiques. Notamment la maison de l'enfant ou son école, au même titre que la localisation. Vous devez lui apprendre à la désactiver. En partant du principe que l'ensemble de ces informations, à savoir le domicile de l'enfant, son école, ainsi que son planning complet grâce à la localisation, peuvent être consultables et accessibles à n'importe qui, n'importe quand, cette situation se révèle extrêmement inquiétante et n'est pas de nature à rassurer n'importe quel parent.
En conclusion, n'hésitez pas à visionner un documentaire éducatif en famille, mais aussi, demander à votre enfant de trouver sur le web une recette de cuisine par exemple. Ce sont également des moyens d'éduquer votre enfant à utiliser Internet à travers l'exploitation de ses aspects positifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.