Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    ONEE. Il n'y aucune campagne de recrutement    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Vols prévus à partir du 15 juillet: nouvelles précisions de la RAM (PHOTO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Recrutement : L'ONEE dément le lancement de toute campagne    Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 136 nouveaux cas, 15.464 au total    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    Coronavirus : 136 nouveaux cas, 15.464 cas au total, samedi 11 juillet à 10h    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Laftit reçoit les professionnels du tourisme aujourd'hui    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    Nasser Bourita : L'accès au territoire national, une opération exceptionnelle    La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni    Erdogan provoque les chrétiens    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Exceptionnelle pour les frontières et progressive pour les mosquées : La vraie réouverture se fait désirer    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Signature d'un mémorandum sur la gestion des politiques migratoires
Publié dans Libération le 27 - 02 - 2019

Un mémorandum d'entente de coopération en matière de gestion des politiques migratoires entre le Maroc et le Mali a été signé lundi à Bamako.
Paraphé par le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq et le ministre des Maliens de l'extérieur et de l'Intégration africaine, Yaya Sangaré, ce mémorandum d'entente vise à mettre en place un cadre de coopération entre les deux pays qui permet d'une part le partage des acquis et des expériences dans le domaine de la gestion des affaires des communautés résidant à l'étranger et d'autre part, leur mobilisation pour le développement des deux pays.
Il est question aussi de l'accompagnement visant une meilleure intégration éducative, culturelle et sociale des communautés marocaines et maliennes.
Le premier axe de ce mémorandum permettra le partage des programmes relatifs à l'organisation et à l'encadrement de l'émigration internationale (flux sortants, protection des droits des émigrés et conventions bilatérales en lien avec l'émigration).
Il s'agit aussi du partage des expériences en matière d'encadrement des associations opérant en faveur des migrants résidant dans les pays d'accueil, de l'échange des acquis en matière de mobilisation des compétences et leur contribution dans le développement du pays d'origine notamment dans le cadre de la coopération décentralisée ainsi que la coordination et l'échange en matière de transfert de fonds, d'épargne, de création d'emplois et d'opportunités d'investissement.
Le deuxième axe de ce mémorandum vise à renforcer le partenariat entre les deux pays dans le cadre de la coopération pour une meilleure intégration éducative, culturelle et sociale des communautés marocaines et maliennes à travers notamment l'échange des besoins réciproques en métiers porteurs afin d'orienter la formation des jeunes et de faciliter leur intégration dans le marché du travail.
Il s'agit également de la mise en place d'un programme d'appui aux étudiants en fin de cycle dans les deux pays en facilitant l'acquisition des expériences par des stages en entreprises ou dans l'administration publique, ainsi que l'offre de conditions propices pour une meilleure intégration des communautés respectives à travers la garantie des droits fondamentaux et le respect des devoirs et des lois du pays de résidence.
S'exprimant à cette occasion, Abdelkrim Benatiq s'est félicité des liens très anciens, chargés d'histoire et exceptionnels liant le Maroc et le Mali, ainsi que des relations d'amitié et d'estime réciproques entre S.M le Roi Mohammed VI et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta.
Le ministre délégué a passé en revue les grandes lignes de la nouvelle politique humaniste, générale et réalisable adoptée par le Maroc en 2013 en matière de gestion de la migration et qui a permis la régularisation de plus de 50 mille migrants qui ont décidé de rester et vivre dans le Royaume et y bénéficier de tous les services de base.
Abordant le mémorandum d'entente signé avec le Mali, il a indiqué qu'il s'agit d'un cadre d'échange d'expertises afin de mieux servir les communautés marocaines et maliennes résidant à l'étranger.
Pour sa part, Yaya Sangaré a souligné que le mémorandum d'entente s'inscrit dans le cadre de l'engagement commun en matière de gestion de la migration, saluant dans ce sens le leadership du Maroc sous la conduite de S.M le Roi dans ce domaine.
Il a rappelé également la conférence intergouvernementale organisée à Marrakech, les 10 et 11 décembre 2018 et qui a été couronnée par l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières
La cérémonie de signature de ce mémorandum d'entente s'est déroulée en présence notamment de l'ambassadeur du Maroc à Bamako, Hassan Naciri.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.