Parlement: Des lois organiques encore dans les tiroirs    CTM célèbre son centenaire    Vidéo. Safae Hbirkou, nouvelle égérie de Taous    Egypte: Sissi pourrait rester plus longtemps!    23e édition du Caftan: Pour un fabuleux voyage dans le temps    Expo: Dominique Zinkpè face à ses démons    La pensée de Abdelwahab Meddeb en arabe    Reconnaissance française pour l'appui financier marocain à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris    Le Roi Mohammed VI suit de près la problématique de l'eau    Netflix installe un studio de production à New York    Ground Zorro: Pet de lapin    Festival de Cannes : le film marocain «Adam» en compétition dans la section «Un certain regard»    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Le Raja s'offre l'IRT et revoit ses ambitions à la hausse    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Les concours d'internat fermés aux étudiants des Facultés de médecine privées    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Lydie Beassemda : Bénéficier de l'expérience marocaine    De nouvelles Assises pour un système fiscal qui ne tient pas debout    Lancement prochain du programme Souk At-tanmia à Guelmim    Driss Lachguar : Notre objectif est d'éviter des situations où les institutions et donc le pays se trouvent bloqués pendant de longs mois    Le Bureau marocain du droit d'auteur n'a pas renoncé au système numérique    L'acteur Mahjoub Raji n'est plus    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    L'Académie célèbre les 30 ans d'existence de l'option internationale du bac    Philippe gillet, CSO chez SICPA : Aucun secteur n'échappe à la digitalisation    Trump blanchi par son ministre, avant la publication du rapport de l'enquête russe    Incendie de la Mosquée Al Aqsa : El Othmani salue le don royal    Pas besoin d'en savoir plus    Agriculture durable, systèmes alimentaires durables, et «Diaf» : Le Maroc renforce son partenariat avec la Suisse et l'Allemagne    Challenge Azura de rugby : Casablanca abrite la 2ème édition    Suicide d'un détenu à la prison de Tétouan    L'allaitement maternel, «un premier pas pour la prévention de l'obésité»    Couverture santé Universelle: Un défi que le Maroc relèvera    Les enseignants des académies prolongent leur grève jusqu'au 25 avril    L'identité plurielle assumée    SIAM2019. Le GCAM et l'AFD actent une ligne de crédit axée sur l'agriculture durable    Rabat : Violentes échauffourées après le match FAR-RSB    Ambiances Soul et Disco-Funk à la 14e édition de Jazzablanca    Peugeot au tournoi de tennis de Monte-Carlo    La 2e Coupe arabe des clubs portera le nom du roi Mohammed VI    CAN (U17) en Tanzanie: Le Maroc rate la victoire face au Sénégal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mettre l'homme africain au cœur du développement et de la protection sociale
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

Les participants à la Journée d'information et de formation sur "La protection sociale en Afrique", organisée, vendredi à Rabat, par l'Union africaine de la mutualité (UAM), en partenariat avec la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), ont appelé à placer l'Homme africain au cœur de la trilogie: politiques publiques, programmes de développement et protection sociale, du fait que le capital humain constitue, somme toute, le pilier de tout développement escompté.
Dans leurs recommandations, les participants ont également souligné que les politiques africaines sont appelées à encourager le développement durable inclusif et à promouvoir la protection sociale sur le continent, et partant renforcer ce droit humain fondamental par la conclusion d'accords de coopération et de partenariat intrafricains en la matière.
Ils ont aussi plaidé pour l'engagement de toutes les parties concernées en vue de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, de faciliter l'accès des citoyens aux soins médicaux et de mettre en place un système de protection sociale juste et efficace, adapté aux mutations économiques et sociales et aux défis auxquels les pays africains sont confrontés.
Ils ont estimé que le sport constitue un moyen efficace de protection sociale et de développement durable, soulignant que la protection sociale est la pierre angulaire de l'instauration de la paix sociale et de l'édification d'une société où règnent justice sociale, sécurité et stabilité.
A cet égard, les participants ont recommandé de concevoir une approche commune pour la promotion et le renforcement de la protection sociale dans l'ensemble des pays africains, à travers l'Union africaine de la mutualité, qui oeuvre à consolider les efforts déployés par divers organismes de protection sociale en Afrique afin d'atteindre les objectifs tracés.
Au volet médiatique, ils ont appelé les médias africains à accorder une plus grande attention à la protection sociale et à accompagner les actions entreprises par l'UAM et les organisations mutualistes sur le continent en général, ainsi que de leur contribution à la sensibilisation des acteurs et des décideurs à l'importance des questions liées à la protection sociale pour faire face aux défis actuels et futurs dans ce domaine important qui touche le vécu du citoyen.
Par ailleurs, les participants ont appelé le mouvement mutualiste africain à s'ouvrir sur son environnement et sur les médias en particulier, pour faire connaître ses prestations et services et consacrer la culture de la santé et de la sécurité au travail et les lois en vigueur en matière de protection sociale.
Au niveau national, et après avoir salué les efforts déployés dans le domaine de la protection sociale, les participants ont appelé à une réforme du système de protection sociale sur la base de la normalisation des systèmes afin de garantir la durabilité et le développement des mécanismes de solidarité sociale et du minimum social pour les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées et les handicapés.
Ils ont insisté, à cet égard, sur la nécessité de répondre aux aspirations de la population, d'élargir le champ de la protection sociale aux différentes couches sociales, en tenant compte de leurs spécificités démographiques et de leur situation sociale et économique, en assurant une convergence de divers programmes et l'harmonisation du système de protection afin de garantir une couverture sociale aux bénéficiaires et de consacrer la bonne gouvernance dans la gestion de la protection sociale. Aussi, les participants ont appelé à faire bénéficier les migrants africains établis au Maroc d'une protection sociale juste, équitable et non sélective.
La cérémonie d'ouverture de cette Journée de formation et d'information a été marquée par des allocutions prononcées par le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, le vice-président du Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine (ECOSOCC/UA) pour la région de l'Afrique Nord, Khalid Boudali et du président de l'Union africaine de la mutualité et président du conseil d'administration de la MGPAP, Abdelmoula Abdelmoumni.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.