Migration clandestine: l'Espagne octroie une aide de 32 millions d'euros au Maroc    Incendies en Amazonie: Bolsonaro sous pression internationale    Biarritz : La France accueille le 45e sommet du G7    Jeux Africains: le Maroc conserve sa 4e place avec 33 médailles    Rallye de yachts entre Gibraltar et Tanger pour la bonne cause    Guerre commerciale : Trump fait chuter Wall Street    Santé : Le Levothyrox de nouveau disponible selon Anas Doukkali    Jeux africains-Football : le Nigéria élimine les Lionceaux de l'Atlas    Fès : Arrestation de deux dealers de karkoubi    Voix de Femmes à Tétouan, solidarité et développement au menu du festival    Episode des shorts: Que de controverses!    Oujda/communes: Discorde autour des subventions    Finalisation des plans de transfert des compétences de l'administration centrale vers les régions    La Guinée-Bissau réaffirme son soutien constant et inconditionnel à la marocanité du Sahara    Tensions et dissensions attendues au sommet du G7    Macron et Johnson affichent un ton plus conciliant sur le Brexit    La montée des tensions commerciales pèse lourdement sur l'économie mondiale    Gouvernance et responsabilité dans le secteur public La complexité du concept    L'IPC ressort en baisse en juillet après trois mois de hausse ininterrompue    Le Raja bien parti pour franchir le tour de chauffe de la Ligue des champions    Tous à l'assaut de la nouvelle Juventus    L'Allemagne s'enflamme pour Coutinho    Divers Economie    Les femmes enceintes prennent encore trop de médicaments    Valse diplomatique à l'algérienne : L'œuvre des militaires ou des intérimaires ?    Insolite : Rituel cosmique    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Cinéma sur la Muraille : Le cinéma en fête à Essaouira    "Massacre" des tourterelles par des Khalijis: Une enquête est ouverte    Vidéo. Alger : La « Liberté » de Soolking a fait 5 morts et 21 blessés    Hirak: Zefzafi, accusation de torture... la DGAPR réagit    Vidéo : Luis Suarez poursuivi par des fans à Tanger…    Le troisième Festival national de Marmoucha du 30 août au 1er septembre    11ème Festival «Voix de Femmes» de Tétouan : Daoudia, Najat Rajoui et les autres    RFI : C'est un véritable défi que le Maroc a relevé    Révolution du Roi et du Peuple: le discours royal    Jeux Africains: Le Maroc en Or dans différentes épreuves    Actifs immobiliers: La baisse des ventes et des prix se poursuit toujours    Démarrage de l'opération de sélection et d'incorporation des appelés    Cristina López Barrio: Tanger la «captivante»    Sidi Kacem : Trois balles tirées pour neutraliser un individu qui mettait en danger la vie de citoyens    Budget des régions. Le dispositif projeté pour 2020    Recherche halieutique. L'INRH commande un nouveau navire de recherche    Le patron de la Fed joue gros avec son discours vendredi    Initiative «Cinéma sur la Muraille» : Le 7ème art à l'honneur à Essaouira    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Féminicide à Sidi Slimane    Divers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mettre l'homme africain au cœur du développement et de la protection sociale
Publié dans Libération le 19 - 03 - 2019

Les participants à la Journée d'information et de formation sur "La protection sociale en Afrique", organisée, vendredi à Rabat, par l'Union africaine de la mutualité (UAM), en partenariat avec la Mutuelle générale du personnel des administrations publiques (MGPAP), ont appelé à placer l'Homme africain au cœur de la trilogie: politiques publiques, programmes de développement et protection sociale, du fait que le capital humain constitue, somme toute, le pilier de tout développement escompté.
Dans leurs recommandations, les participants ont également souligné que les politiques africaines sont appelées à encourager le développement durable inclusif et à promouvoir la protection sociale sur le continent, et partant renforcer ce droit humain fondamental par la conclusion d'accords de coopération et de partenariat intrafricains en la matière.
Ils ont aussi plaidé pour l'engagement de toutes les parties concernées en vue de lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité, de faciliter l'accès des citoyens aux soins médicaux et de mettre en place un système de protection sociale juste et efficace, adapté aux mutations économiques et sociales et aux défis auxquels les pays africains sont confrontés.
Ils ont estimé que le sport constitue un moyen efficace de protection sociale et de développement durable, soulignant que la protection sociale est la pierre angulaire de l'instauration de la paix sociale et de l'édification d'une société où règnent justice sociale, sécurité et stabilité.
A cet égard, les participants ont recommandé de concevoir une approche commune pour la promotion et le renforcement de la protection sociale dans l'ensemble des pays africains, à travers l'Union africaine de la mutualité, qui oeuvre à consolider les efforts déployés par divers organismes de protection sociale en Afrique afin d'atteindre les objectifs tracés.
Au volet médiatique, ils ont appelé les médias africains à accorder une plus grande attention à la protection sociale et à accompagner les actions entreprises par l'UAM et les organisations mutualistes sur le continent en général, ainsi que de leur contribution à la sensibilisation des acteurs et des décideurs à l'importance des questions liées à la protection sociale pour faire face aux défis actuels et futurs dans ce domaine important qui touche le vécu du citoyen.
Par ailleurs, les participants ont appelé le mouvement mutualiste africain à s'ouvrir sur son environnement et sur les médias en particulier, pour faire connaître ses prestations et services et consacrer la culture de la santé et de la sécurité au travail et les lois en vigueur en matière de protection sociale.
Au niveau national, et après avoir salué les efforts déployés dans le domaine de la protection sociale, les participants ont appelé à une réforme du système de protection sociale sur la base de la normalisation des systèmes afin de garantir la durabilité et le développement des mécanismes de solidarité sociale et du minimum social pour les groupes les plus vulnérables, notamment les personnes âgées et les handicapés.
Ils ont insisté, à cet égard, sur la nécessité de répondre aux aspirations de la population, d'élargir le champ de la protection sociale aux différentes couches sociales, en tenant compte de leurs spécificités démographiques et de leur situation sociale et économique, en assurant une convergence de divers programmes et l'harmonisation du système de protection afin de garantir une couverture sociale aux bénéficiaires et de consacrer la bonne gouvernance dans la gestion de la protection sociale. Aussi, les participants ont appelé à faire bénéficier les migrants africains établis au Maroc d'une protection sociale juste, équitable et non sélective.
La cérémonie d'ouverture de cette Journée de formation et d'information a été marquée par des allocutions prononcées par le ministre délégué chargé de la Réforme de l'administration et de la Fonction publique, Mohamed Ben Abdelkader, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Reda Chami, le vice-président du Conseil économique, social et culturel de l'Union africaine (ECOSOCC/UA) pour la région de l'Afrique Nord, Khalid Boudali et du président de l'Union africaine de la mutualité et président du conseil d'administration de la MGPAP, Abdelmoula Abdelmoumni.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.