Comment les ménages de l'informel peuvent bénéficier de l'aide du gouvernement    Covid-19 au Maroc: le bilan grimpe à 345 cas, 23 décès    Global Engines fait don de 25 ambulances Hyundai    La médecine militaire à la rescousse    La valeur ajoutée de la médecine militaire    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    La DGI présente les mesures de report des échéances fiscales    2 MMDH pour le renforcement du dispositif médical    Une palette de mesures pour alléger l'impact du déficit pluviométrique    Intelaka : BCP a déjà financé 373 dossiers pour 65 MDH    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Coronavirus : Fine Hygienic Holding et Dislog Group offrent des produits d'hygiène    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Etat d'urgence sanitaire: Maroc Telecom pleinement mobilisé    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Botswana: un Marocain de 23 ans attaqué par un éléphant    Coronavirus : Tour d'horizon des mesures prises dans le monde    Le premier ministre britannique testé positif au Covid-19    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Services marchands non financiers et commerce de gros : Les chefs d'entreprises moins confiants    Abdelhak Nouri se réveille après 2 ans et 9 mois passés dans le coma    A Berrechid : 88 flacons de faux désinfectants saisis    Coronavirus au Maroc: “Damane Oxygene” pour appuyer les entreprises impactées    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Enseignement: vers une année blanche au Maroc ?    Coronavirus - USA: Ce que prévoit le vaste plan de relance    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Réunion virtuelle du G7    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    Notes virales… en attendant qu'elles deviennent vitales    Mali : le chef de l'opposition, Soumaïla Cissé a bel et bien été enlevé    Nouvelle-Zélande : le tueur des mosquées plaide coupable    Marrakech : La Fondation Jardin Majorelle adhère aux efforts visant la lutte contre le Coronavirus    Le coronavirus arrive au Mali, Boubacar Keïta annonce l'état d'urgence sanitaire    La croissance annuelle des coûts de la main d'œuvre ressort à 2,4% dans la zone euro    Driss Lachguar salue la vision proactive de S.M le Roi, la responsabilité des citoyens et la mobilisation des institutions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les tops et les flops de l'édition égyptienne
Publié dans Libération le 22 - 07 - 2019

L'Algérie sacrée, Madagascar qui étonne, Mohamed Salah qui déçoit, stades vides: la première Coupe d'Afrique des nations à 24 pays, qui s'est terminée vendredi en Egypte par la victoire des Fennecs, a offert quatre semaines de surprises et de déceptions.
. L'Algérie historique. Les Fennecs ont dessiné une deuxième étoile sur leur maillot, en remportant le titre 29 ans après celui de 1990. Si elle était arrivée sur la pointe des pieds en Egypte, l'équipe de Riyad Mahrez s'est révélée jusqu'à devenir la maîtresse du continent, en toute logique. En plein mouvement de protestation contre l'élite politique au pays, ce sacre prend une dimension particulière, rehaussée par la présence de milliers de fans au Caire.
. Que de surprises! Dans la lignée d'une Ligue des champions au scénario fou, cette CAN a déjoué les pronostics. Madagascar, pour sa première participation, et le Bénin ont apporté de la fraîcheur en atteignant les quarts de finale, après avoir éliminé respectivement la RD Congo (2-2 a.p., 4-2 aux t.a.b.) et le Maroc (1-1 a.p., 4-1 aux t.a.b.). Plus que de la fraîcheur, l'Afrique du Sud a glacé l'Egypte, lors d'un huitième historique (1-0).
. Cissé et Belmadi, la naissance de deux coaches. Le Sénégalais Aliou Cissé et l'Algérien Djamel Belmadi ont été les deux premiers coaches africains à s'affronter en finale depuis 1998. Au-delà de leurs points communs - même âge (43 ans), même ville d'enfance, même carrière de joueur en France -, ils incarnent la nouvelle vague des talentueux techniciens issus du cru. Prometteurs.
. Salah, étoile en berne. L'icône locale Mohamed Salah a vécu une quinzaine désastreuse. En plus de l'élimination piteuse dès les 8es, il a éveillé la colère d'une partie des Egyptiens pour sa prise de position dans le scandale autour de son coéquipier Amr Warda. La star des Reds a soutenu le joueur accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel. "Je suis très triste, a écrit l'attaquant dans un tweet. Nous allons apprendre de nos erreurs. Le meilleur pour la sélection reste à venir."
. Stade cherche fans. A part les matches du pays hôte et la finale, les enceintes de la CAN-2019 ont été vides. Les tensions sécuritaires ont dissuadé certains. S'ajoutent également le processus parfois chaotique pour obtenir le "Fan ID" ainsi que le prix des places, jugé trop cher. L'élimination précoce des Pharaons a aussi plombé l'ambiance au Caire, qui s'est vite détourné du tournoi. Le président de la CAF Ahmad Ahmad a déclaré qu'il préférait voir des tribunes vides que déroger au plan de sécurité des autorités.
. Hervé Renard, cruelle fin. Le sélectionneur français du Maroc a échoué dans sa quête d'obtenir une troisième CAN. L'élimination en 8es face au modeste Bénin, avec un penalty raté à la 92e par Hakim Ziyech - star qui a raté son tournoi -, donne à son bilan égyptien des allures de naufrage. "C'est moi qui doit assumer", a déclaré le coach, annoncé sur le départ.
. Remous au sommet. Si Ahmad Ahmad a vanté la "réussite" du tournoi, la CAN a été précédée par une passe d'armes entre la CAF et l'UEFA au sujet de la nomination de la N.2 de la Fifa Fatma Samoura pour superviser l'organisation africaine en crise à partir du 1er août pour un mandat de six mois renouvelable. Cette "mise sous tutelle" de la CAF, critiquée par certains, est inédite. Elle a aussi provoqué du remous au sein de l'instance, avec le départ du 1er vice-président. Avant la CAN-2021 au Cameroun, la Confédération se prépare à des jours tumultueux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.