Le CNDH promeut la parité en politique à travers une série de rencontres régionales    Lancement d'un guide pour des espaces publics urbains plus accessibles aux femmes et aux filles    Paiement sans contact: Visa et CMI augmentent le plafond    France: plus de 320 mille emplois détruits dans le privé en 2020    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 9 mars    La Bourse de Casablanca débute en hausse    Accord Maroc-Royaume-Uni: une nouvelle route maritime pour contourner les problèmes frontaliers de l'après Brexit    A 5 jours du coup d'envoi, la CAN U17 au Maroc annulée    FRMGolf lance sa 7ème académie    Football : En-Nesyri et Bounou éliminés de la Champions League ?    Le Maroc suspend ses vols avec six nouveaux pays (PHOTO)    Tétouan : saisie de 2 286 kg de chira    Action solidaire : Jumia assure gratuitement les livraisons du restaurant de l'ASF    derb ghallef: la bnpj démantèle un réseau de trafic d'objets électroniques provenant de la contrebande    Agadir: une mendiante fortunée risque gros    Défense des femmes : les Etats-Unis comptent renforcer leur engagement à l'ONU    Parcs aquatiques: les professionnels créent un collectif et tirent la sonnette d'alarme    Eliminatoires de la CAN 2021: Vers le report des prochaines journées prévues fin mars    Présidence de la CAF : Ahmad "destitué", Omari" intronisé "!    Conseil de la FIFA: le président du WAC réagit aux propos d'Ouaddou    Enseignement : le distanciel, pierre angulaire du système éducatif    L'école belge au Maroc renforce son programme scolaire    Crise financière et crise sanitaire / Olympique Lyonnais : une partie des salaires transformée en actions de l'OL Groupe    Train à hydrogène : Alstom en contact avec le Maroc ?    Lois électorales : Le moment de vérité pour l'amendement patronat    Solutions de financement : OCP et GCAM misent sur le mobile    Première visite de Trump à New York depuis sa défaite aux élections    Officiel: la CAN U17 vient d'être annulée    Carte intégrale du Royaume : La nouvelle cible de la diplomatie algérienne    8 mars: Hay Mohammadi rend hommage aux femmes méritantes (VIDEO)    Covid-19 au Maroc : 102 nouvelles infections et 120 735 injections administrées en 24 heures    Interopérabilité : les marines Américaine et Marocaine conduisent un exercice militaire au large du Sahara    Une soixantaine de migrants franchissent la frontière à Melilla    Tollé en Grèce suite à une intervention de musclée de la police pour faire respecter le confinement    Manal Benchlikha: Quand pop marocaine rime avec féminisme    Débat littéraire en ligne autour du livre "Tisser le temps politique au Maroc"    Aides alimentaires : 45 pays dans le besoin, selon la FAO    Maroc : les femmes, encore trop peu présentes dans les médias    Usage licite du cannabis: l'examen du projet de loi se poursuit    N°1 mondial: Djokovic savoure «un grand jour»    Birmanie: L'armée tire à balles réelles sur les manifestants    Bris de silence de la poétesse des Doukkala    Le patrimoine millénaire du Royaume exposé au Musée des Confluences-Dar El Bacha    Une célébration de la créativité littéraire féminine    L'ambassadeur israélien en visite à Fès (PHOTOS)    Vie politique : Vers une meilleure représentativité des femmes    Le Maroc élu à la vice-présidence    Avec « Dilbar », Nora Fatehi dépasse 1 milliard de vues sur Youtube (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Royaume-Uni pourrait ne pas retrouver une vie normale avant six mois
Publié dans Libération le 31 - 03 - 2020

Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, ont averti dimanche les autorités sanitaires.
Selon leur cheffe adjointe Jenny Harries, il serait "dangereux" de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise pour trois semaines, même s'il s'avère efficace pour ralentir la progression de la maladie, car cela pourrait entraîner une résurgence de la pandémie.
Elle a précisé que les mesures mises en place pour contenir la maladie seraient réexaminées "toutes les trois semaines" durant "probablement six mois" voire plus.
Mais "cela ne veut pas dire que nous resterions en confinement total pour six mois", a-t-elle précisé. "Nous pourrons, espérons-le, progressivement adapter certaines mesures de distanciation sociale et progressivement retourner à la normale".
Le gouvernement a décrété lundi un confinement général de la population pour au moins trois semaines, afin de tenter de freiner la propagation de l'épidémie qui a fait 1.228 morts et officiellement contaminé 19.522 personnes au Royaume-Uni, selon un bilan publié dimanche.
Seuls les commerces de biens essentiels sont ouverts, et les gens ne sont autorisés à sortir que pour faire leurs courses, se faire soigner ou faire de l'exercice une fois par jour.
Dans une vidéo postée dimanche soir sur son compte Twitter, le Premier ministre Boris Johnson, en isolement après avoir été testé positif au Covid-19, a remercié la population pour se conformer à ces directives, constatant que la fréquentation des trains et des bus avait chuté.
Il a également salué les quelque 20.000 anciens membres du personnel du service de santé qui ont repris du service et les 750.000 personnes qui se sont portées volontaires pour participer à la lutte contre le virus.
Cette bataille bat actuellement son plein. Selon Jenny Harries, le nombre de décès va continuer à croître "pour une semaine, possiblement deux" avant que ces mesures ne commencent à faire effet.
Parmi les personnes décédées figure un médecin de 55 ans, le premier soignant en première ligne de la lutte contre le Covid-19 à mourir au Royaume-Uni, selon les services de santé.
Plus tôt dimanche, le bras droit du Premier ministre conservateur Boris Johnson avait déjà prévenu que les Britanniques devaient se préparer à "une longue période" de crise.
"Je ne peux pas faire de prédiction précise mais je pense que tout le monde doit se préparer à une longue période durant laquelle ces mesures resteront en place", a déclaré le ministre Michael Gove sur la BBC, sans vouloir donner de date précise.
"Il est crucial pour le moment que nous respections durant les semaines à venir les directives strictes qui ont été établies en matière de distanciation sociale", a-t-il ajouté.
Dans le Sunday Times, l'épidémiologiste Neil Ferguson de l'Imperial College London, qui conseille le gouvernement, a estimé que le confinement devrait rester en place "probablement jusqu'à fin mai, peut-être même début juin. Mai est optimiste".
Dans une lettre adressée aux 30 millions de foyers britanniques, le Premier ministre a prévenu que la situation allait "s'aggraver avant de s'améliorer" et que le respect des règles de confinement permettrait un retour "à la normale" plus rapidement.
"Mais nous n'hésiterons pas à aller plus loin si c'est que les avis scientifiques et médicaux nous disent de faire", a-t-il ajouté.
Stephan Powis, le directeur médical du système public de santé anglais NHS England, avait estimé samedi que si le nombre de morts pouvait être contenu sous la barre des 20.000 au Royaume-Uni, ce serait un "bon résultat".
Le Royaume-Uni veut aussi fortement augmenter la cadence des dépistages et tester jusqu'à 25.000 personnes par jour dans les prochaines semaines, a indiqué Michael Gove.
Il a par ailleurs reproché à la Chine, où le virus est apparu, d'avoir manqué de clarté dans ses communications sur "l'ampleur, la nature, l'infectiosité" de la maladie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.