Rapatriement des Marocains venus d'Algérie : voici leurs témoignages !    Une nouvelle ferme aquacole dans la région d'El Jadida    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h    La crise du Covid-19 incite les opérateurs de produits d'hygiène à investir davantage    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    L'homme de l'alternance n'est plus    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Communiqué du Bureau politique du PPS    Bientôt un café. Expresso SVP !    OCP profite de l'export au premier trimestre    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique
Publié dans Libération le 04 - 04 - 2020

L'Agence de développement du digital (ADD) a pris, en coordination avec le ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'administration -Département de la réforme de l'administration, un ensemble de mesures pour appuyer les administrations publiques dans l'adoption de solutions numériques, et ce en développant une série de services digitaux.
Les services qui ont été développés comprennent un portail du bureau d'ordre numérique des correspondances administratives, qui vise à permettre aux administrations et aux administrés de déposer leurs correspondances administratives à distance chez les administrations concernées, en échange d'un accusé numérique de réception, indique une circulaire du ministère sur l'adoption des services numériques pour les correspondances administratives, afin d'assurer la continuité du travail administratif et de réduire l'échange de correspondances et de documents papier.
Il s'agit également d'un service électronique de correspondances administratives, qui permet aux administrations de gérer leurs courriers entrants et sortants, ainsi que ceux échangés entre leurs services internes, aux niveaux central et décentralisé, précise la circulaire, citant également le service "Parapheur électronique", qui permet, aux administrations impliquées, la dématérialisation des divers documents administratifs, la signature électronique et la gestion des workflows.
"Le gouvernement attache une grande importance au soutien de tous les efforts visant à utiliser et à exploiter les technologies de l'information et de la communication (TIC), d'où la nécessité de redoubler les efforts en vue d'ancrer la culture des transactions électroniques à tous les niveaux et de moderniser les services publics destinés aux citoyens et aux entreprises, ce qui se traduira sans aucun doute par l'amélioration de la qualité des services fournis par l'administration", poursuit la même source. Afin de soutenir les administrations publiques dans leur transformation numérique, un groupe de travail, composé de représentants de l'ADD et du Département de la Réforme de l'administration, a été créé pour les accompagner dans l'adoption de différentes solutions numériques, indique la circulaire, notant que cette équipe va organiser des ateliers virtuels pour présenter les solutions développées par l'Agence.
Pour bénéficier des services numériques des correspondances administratives précitées, la circulaire a appelé les administrations publiques à contacter l'ADD par email : [email protected]
Le ministre a appelé à généraliser la diffusion de cette circulaire auprès des divers services, aussi bien au niveau central, que régional et provincial, exhortant tous les départements gouvernementaux et les organismes concernés à œuvrer, en coordination avec le Département de la Réforme de l'administration et l'ADD, pour adopter ces solutions numériques et s'y engager pour atteindre les objectifs escomptés.
Il a, dans ce contexte, souligné l'importance de cette approche qui est censée améliorer les performances de l'administration et assurer la continuité du travail administratif au cours de cette conjoncture exceptionnelle liée à la pandémie de nouveau coronavirus. Ces mesures s'inscrivent dans le cadre de l'accompagnement de la transformation digitale des administrations publiques, et ce conformément aux mesures préventives préconisées par le gouvernement pour circonscrire la propagation de Covid-19 parmi le personnel des établissements publics et les usagers, surtout que les échanges de documents papier constituent un facteur de risque de propagation du virus, d'où la nécessité de l'adoption de solutions numériques.
Elles s'inscrivent également dans le cadre de la mise en œuvre du programme gouvernemental relatif à la réforme de l'administration et l'amélioration de la qualité des services publics et son rapprochement du citoyen, précise la même source, faisant savoir que le gouvernement continuera de soutenir tous les efforts visant à exploiter et à utiliser les TIC afin d'améliorer la performance, l'efficacité et l'efficience du service public.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.