Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des experts appellent à l'adaptation des moyens à l'intensité de la propagation virale
Publié dans Libération le 04 - 08 - 2020

Tout projet de gestion doit prendre en compte l'adaptation des moyens disponibles à l'intensité de la propagation virale et aux capacités d'accueil hospitalières, afin de contrôler efficacement l'évolution de la pandémie du coronavirus (Covid-19), ont estimé des experts marocains.
Ces experts de la Société marocaine de médecine d'urgence (SMMU) et de la Société marocaine d'anesthésie d'analgésie et de réanimation (SMAAR), qui se sont penchés sur les stratégies de gestion de la pandémie compte tenu de l'augmentation redoutée des cas de contamination, ont insisté sur l'impératif de gérer les tests sérologiques et les modalités de prise en charge des patients sur la base des données cliniques.
Dans un communiqué, ils ont également mis l'accent sur les modalités de la régulation médicale en cas d'afflux massif, la gestion des cas symptomatiques avec signes de gravité, la gestion des cas symptomatiques sans signes de gravité, des cas asymptomatiques sans facteurs de risque et des sujets contacts ainsi que le renforcement des mesures préventives.
"Pour faire face à une nouvelle vague de Covid-19, il est nécessaire de préserver exclusivement l'accès aux capacités de prise en charge des urgences vitales, des cas graves et/ou complexes au SAMU-Centre 141, et privilégier les autres circuits existants aux autres cas en fonction des ressources locales (numéros verts autres que le "141", protection civile, SAMU privé, médecine de ville)", ont insisté les spécialistes.
Ils ont aussi plaidé pour la mise en œuvre d'une stratégie de renforcement des capacités locales et d'entraide régionale, par entre autres l'ouverture de salles de crises et, si besoin, de salles de débordement supplémentaires. Il s'agit aussi d'orienter les appels Covid-19 jugés graves vers le SAMU-Centre 141 régional et de renforcer les ressources humaines à travers la mobilisation des étudiants, des médecins généralistes de ville et des médecins retraités.
Les experts ont d'autre part souligné que le diagnostic et le suivi des lésions pulmonaires liées au Covid-19 doivent se faire prioritairement au sein de structures d'hospitalisation publiques et privées. "Pour une utilisation à bon escient des examens complémentaires, il est recommandé d'utiliser le scanner thoracique sans injection et en mode basse dose en cas de symptômes respiratoires évocateurs, relevant d'une prise en charge hospitalière chez un patient Covid-19 ou suspect, le scanner thoracique avec injection en phase de suivi en cas d'aggravation secondaire des symptômes ou en réanimation et la non indication à la réalisation d'un scanner thoracique à des fins de dépistage chez des patients asymptomatiques", ont-ils suggéré.
Ils ont en outre appelé à l'application rigoureuse des mesures de prévention afin de minimiser le risque de transmission virale et l'apparition de nouveaux clusters du coronavirus.
Ces mesures se basent essentiellement sur l'observance des mesures d'hygiène individuelle et des mesures de distanciation sociale comme le port du masque, l'aération des espaces clos et confinés et l'éviction des sources de climatisation incriminées dans les derniers clusters estivaux.
Les experts avaient formulé le 7 juillet dernier une recommandation intitulée "La prise en charge des malades Covid-19 en post-confinement" pour le traitement ambulatoire à domicile des malades atteints de Covid-19, en prévision d'une augmentation prévisible du nombre de cas d'une part et pour éviter une surtension et un envahissement des hôpitaux reconvertis à une activité normale visant les malades "non Covid-19".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.