Africa Investment Conference : Le Royaume-Uni post-Brexit cible des marchés clés en Afrique    Orange Maroc se prépare à la 5G    Précisions sur les conditions de détention de Maâti Mounjib    Compteur coronavirus : 925 cas testés positifs et 23 décès en 24 heures    MOROCCO MALL: Les soldes d'hiver de retour    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    ICESCO : Technologies intelligentes et agriculture en Afrique    Hamid Bouchikhi classé parmi les théoriciens du management les plus influents    C'est parti pour la campagne de vaccination    BAM: Le dirham se déprécie de 0,67% face à l'euro    Le Crédit Agricole du Maroc à l'écoute des professionnels de la filière céréalière    Origine du Covid-19: l'OMS estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions    COVID-19 : La Grèce prolonge le confinement jusqu'au 1er février    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    Coronavirus : le Maroc autorise le vaccin de Sinopharm    Vaccins Astrazeneca et SinoPharm au Maroc: ce que l'on sait    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    Des experts internationaux plaident pour une approche coordonnée de la lutte contre la corruption    Vaccin AstraZeneca : les précisions de l'ambassade de l'Inde à Rabat    Quand l'Espagne nourrit l'ambiguïté envers le Maroc !    La contribution du Maroc au désarmement mise en exergue à Genève    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Pantins et commanditaires obnubilés par une guerre imaginaire    La RDC s ' en tire à bon compte face à la Libye    Les dirigeants algériens isolés de la dynamique de l'histoire    Fusion Danse Morocco, un nouveau rendez-vous artistique pluriculturel    Sonia Bennis expose ses récentes œuvres à Marrakech    LF 2021 : voici les principales mesures fiscales [Document]    Entraînement en mer: Deux stagiaires commandos de la Marine Royale portés disparus    Vaccins anti-Covid-19 : La fièvre des «vaxxies» va bientôt atteindre le Maroc    USA: Majoritaires au Congrès, les démocrates pressés de mettre en œuvre l'agenda de Biden    Hassan Baraka, le premier marocain à nager 1.600 mètres dans une eau à moins de 5 degrés    Maroc-Rwanda à 17h : qualification et confirmation en ligne de mire    Le Rallye Aïcha des Gazelles reporte sa 30eme édition    Défense aérienne : Le Maroc acquiert le fameux système de défense aérienne "Patriot"    Groupe C : Maroc-Rwanda / La qualification au prochain tour en ligne de mire    L'homme aux chaussettes rouges quitte DFC    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    «Le secret de la lettre», nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Bakkali, doyen de la Faculté des sciences et techniques d'Al Hoceima
Publié dans Libération le 31 - 08 - 2020


Mohamed Bakkali, doyen
de la Faculté des sciences
et techniques (FST) d'Al Hoceima, présente, dans un entretien accordé à la MAP, sa vision de l'enseignement
à distance au Maroc, ainsi que
les mesures prises pour réussir
la rentrée universitaire
et le déroulement des examens.
Que pensez-vous des mesures prises pour le déroulement des examens universitaires reportés et la réussite de la rentrée?
Les examens reportés de la session de printemps au titre de l'année 2019-2020 devaient se dérouler en présentiel à partir du mois de septembre, mais cela n'a pas été possible à cause de la situation épidémiologique dans le pays marquée par la hausse du nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus ainsi que du nombre de décès.
La situation actuelle ne permet pas aux étudiants de se déplacer et de loger dans les cités universitaires, ce qui empêche le déroulement des examens en présentiel, notamment au sein des établissements à accès limité, à l'instar des Facultés des sciences et techniques, les Ecoles nationales de commerce et de gestion et les Ecoles nationales des sciences appliquées, qui accueillent des étudiants en provenance de l'ensemble du territoire national.
S'agissant des étudiants des établissements à accès ouvert relevant de l'Université Abdelmalek Essaâdi (UAE), ils passeront les examens au niveau des centres d'examens mobilisés à Ksar El Kébir, Larache, Tanger, Tétouan, Al Hoceima, Chefchaouen, Ouezzane et Targuist, ce qui leur permettra d'éviter les problèmes relatifs au transport et au logement.
L'ensemble des mesures préventives nécessaires mises en place par les autorités compétentes pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19 seront prises afin de préserver la santé des professeurs, des étudiants et des cadres administratifs.
La Faculté des sciences et techniques et l'Ecole nationale des sciences appliquées d'Al Hoceima contribueront également à cette opération.
Concernant les établissements à accès limité, une nouvelle programmation des examens sera mise en place basée sur les méthodes choisies par chaque établissement en coordination et en concertation avec les responsables de filières et des cycles, ainsi que les instances relevant dudit établissement. Plusieurs outils modernes seront utilisés pour ces épreuves, notamment les cours virtuels et les plateformes "Zoom" et "Google Meet".
En tant que doyen de la FST, que pensez-vous de l'opération d'enseignement à distance au Maroc au niveau des établissements universitaires?
Avant l'apparition du Covid-19, plusieurs projets pour l'adoption de l'enseignement à distance avaient été mis en place au niveau de certaines universités marocaines en partenariat avec nombre de pays européens, en plus de projets financés par des instances relevant de l'Union européenne et relatifs à la formation des professeurs, des cadres administratifs et des étudiants aux outils de l'enseignement à distance.
Par ailleurs, la possibilité de la création d'une université virtuelle était en discussion avant la pandémie, ce qui signifie que l'enseignement à distance est une technique moderne à laquelle nous aurions eu recours un jour, notamment au niveau des établissements qui enregistrent un grand nombre d'étudiants.
Certaines matières relevant de filières dans nombre d'Universités marocaines étaient enseignées à distance via la plateforme "Moodle" qui comprend plusieurs cours auxquels les étudiants et les professeurs peuvent accéder, sauf que le recours à cette plateforme n'était pas généralisé.
Suite à l'apparition du nouveau coronavirus, le Maroc n'avait comme choix que de généraliser l'enseignement à distance au niveau national et pour tous les niveaux, que ce soit pour l'éducation nationale ou encore l'enseignement supérieur. Ainsi, les professeurs ont consenti de grands efforts pour adhérer à cette opération et fournir aux étudiants les ressources numériques nécessaires, au même titre que les présidents des universités, les directeurs, les doyens ainsi que les équipes administratives des établissements universitaires spécialisés en informatique et en programmation, et ce pour garantir la réussite de l'enseignement à distance.
Les ressources numériques produites peuvent être sous forme de cours, de travaux pratiques, de travaux dirigés ou autres activités qui puissent être à la portée des étudiants et accessibles via plusieurs plateformes créées à cet effet, comme "Moodle" qui permet aux professeurs de déposer les ressources numériques, outre les cours virtuels qui aident les étudiants à accéder à ces ressources.
Les professeurs, que je remercie, ont contribué à la réussite de l'opération d'enseignement à distance grâce aux services "Drive" et "Cloud", les plateformes "Zoom" et "Youtube", le réseau social "Facebook", l'application de messagerie instantanée "WhatsApp", ainsi que les cours virtuels qui assurent la communication et l'interaction en direct avec les étudiants.
Au niveau de l'UAE, le nombre des ressources numériques produites durant la session de printemps 2019-2020 a atteint, jusqu'au 1er juin 2020, un total de 14.926 comprenant des dossiers à télécharger, des ressources audiovisuelles, des conférences à distance ou encore des cours télévisés diffusés via la radio et la télévision marocaines, tandis que la FST d'Al Hoceima a produit environ 577 ressources numériques.
Comment évaluez-vous donc l'efficience de l'opération d'enseignement à distance?
Pour évaluer l'efficience et le degré d'interaction des professeurs et des étudiants face à cette opération, les différentes universités marocaines, y compris l'UAE, ont fait parvenir des formulaires aux professeurs et aux étudiants, à la demande du ministère de tutelle, et ce afin de sonder leurs avis et de collecter leurs suggestions au sujet de l'enseignement à distance et les moyens à même de l'améliorer.
Ces avis seront indubitablement pris en considération pour améliorer l'efficience de l'opération d'enseignement à distance et la développer pour l'intérêt de tous.
Selon vous, quelles sont les mesures à même d'améliorer l'enseignement à distance au niveau des établissements universitaires, et plus particulièrement la FST d'Al Hoceima ?
Plusieurs réunions ont été tenues avec la présidence de l'UAE au sujet du besoin pressant de fournir une infrastructure qui aide à réussir l'opération d'enseignement à distance, et ce en garantissant les équipements nécessaires, que ce soit aux établissements, aux professeurs ou aux étudiants.
Des suggestions et recommandations importantes ont également été émises, notamment l'amélioration du débit de la connexion Internet au profit des étudiants afin de leur permettre de suivre les cours dans les meilleures conditions, tout en fournissant les équipements et outils nécessaires aux professeurs pour mener à bien leurs missions et accompagner les étudiants et les aider, notamment ceux ayant du mal à accéder à l'enseignement à distance.
Dans ce sens, il est nécessaire d'organiser des formations au profit des professeurs et du staff administratif qui veille sur la programmation et le service informatique au sein des différents établissements universitaires, outre des formations pour les étudiants sur les outils modernes d'enseignement à distance tels que la plateforme "Mooc" comprenant des cours intensifs à distance et des cours en petits groupes.
En outre, l'université a recommandé la nécessité que l'ensemble des établissements universitaires y afférents détiennent des studios équipés de manière à enregistrer les cours audiovisuels et comprenant le matériel nécessaire pour aider les professeurs à préparer leurs cours. La FST oeuvre donc à mettre en place ce projet compte tenu de sa grande importance.
Il est également à préciser que la FST d'Al Hoceima détient sa propre plateforme qui permet aux professeurs de déposer leurs ressources numériques, en plus de l'utilisation d'outils modernes comme "Google Classroom", les cours virtuels et les différents réseaux sociaux disponibles.
Quelles sont les mesures nécessaires pour contribuer à la réussite de la rentrée universitaire?
Il est nécessaire de souligner, avant tout, que la rentrée pour l'enseignement supérieur se fera à la mi-octobre, et les plateformes d'inscription en ligne pour l'ensemble des établissements universitaires sont ouvertes aux étudiants.
La nouveauté lors de cette rentrée universitaire est que les études reprendront soit sous forme d'enseignement à distance ou d'enseignement présentiel, qui se déroulera en petits groupes et dans le respect total des mesures préventives préconisées par les autorités compétentes, notamment le port du masque, la distanciation sociale et la désinfection régulière des mains.
Dans ce sens, la FST d'Al Hoceima a veillé à fournir l'ensemble des outils préventifs, à savoir les masques de protection, le respect de la distanciation sociale dans toutes les salles de cours, les désinfectants pour les mains et les chaussures et le thermomètre, et elle est de ce fait prête pour la rentrée universitaire.
Par ailleurs, il est nécessaire de saluer les efforts fournis par les professeurs en adhérant à l'opération d'enseignement à distance et en veillant à assurer les cours et les ressources numériques nécessaires. Je les invite ainsi à davantage d'adhésion afin d'améliorer la qualité de l'enseignement à distance et de veiller à plus d'interaction avec les étudiants.
Un accompagnement aux professeurs s'impose également, et ce en leur garantissant les conditions adéquates, les formations nécessaires et l'ensemble du matériel qui leur permettra de mener à bien leurs missions.
Il faut aussi motiver les étudiants pour compléter leurs cours et les épauler davantage pour s'adapter à cette forme d'apprentissage nouvelle qui sera adoptée de plus en plus dans les années à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.