Sahara marocain: ce qu'il faut retenir de la dernière réunion du Conseil de sécurité    SM le Roi adresse un message de condoléances au Général Mahamat Idriss Deby Itno suite le décès de son père    Le Raja en promenade à Dar Essalam (0-3) : Chabbi devra remercier Sellami pour son bel héritage !    Nafsa Stars-RSB (1-0) : Les Berkanais quittent la compétition par la petite porte    Liga: En-Nesyri s'illustre et relance Séville dans la course pour le titre (Vidéo)    Mise en échec d'une tentative de trafic de plus 600kg de drogues à Agadir    Covid-19: un grand centre de vaccination ouvre samedi à Disneyland Paris (autorités locales)    Bourita s'est entretenu avec son homologue qatari    Le projet de liaison fixe via le détroit de Gibraltar au cœur d'une réunion maroco-espagnole    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Procédures administratives : Le portail «Idarati» sur les rails    Microsoft réaffirme son engagement à soutenir les entreprises au Maroc    Le gouvernement et le chef de l'armée du Liban expriment leur gratitude à SM le Roi    Le PPS apprécie hautement le lancement par Sa Majesté le Roi de la mise en œuvre effective du projet de la protection sociale généralisée    Pour une alimentation saine et équilibrée    Awacer TV : Une programmation qui renforce les liens des Marocains du monde avec leur pays d'origine    Tifyur, la chanteuse à la voix d'or    Dans l'hospitalité de Nizami Ganjaoui    Maroc/Violence: Les femmes sont plus victimes que les hommes (HCP)    25 nouveaux consuls nommés en Europe : Du sang neuf dans la diplomatie Marocaine    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue indonésienne    Covid-19 : 669 nouveaux cas, plus de 4,2 millions de Marocains ont reçu au moins une dose    La Bourse de Casablanca finit en baisse    Coupe de la CAF: Le Raja s'impose en Tanzanie face à Namungo    Journée internationale des monuments: Le passé a de l'avenir    Covid-19 : les Etats-Unis atteindront leur objectif de 200 millions d'injections de vaccin cette semaine    Maroc-Israël : la ligne aérienne opérationnelle après le ramadan    La Chambre des représentants approuve 5 conventions internationales    Le Basket, section mythique du MAS de Fès, fait peau neuve (Photos)    Aéroport de Nador: baisse importante du trafic passagers    Rachid Show: Gad EL MALEH comme vous ne l'avez jamais vu, vendredi à 22h50 sur 2M    Professionnels et non-salariés : le Régime de retraite approche à grands pas    Hausse des cas de covid au Maroc: les explications d'un expert    CNSS/CPU: lancement de l'opération d'immatriculation    France : une victoire de la droite nationale à la présidentielle n'est pas impossible    Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin condamné, Minneapolis explose de joie    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 21 avril    Le musée Docteur Leila Meziane Benjelloun bientôt inauguré à Casablanca    Décès du président tchadien: l'ONU perd "un partenaire essentiel" dans la région (Guterres)    5ème journée de la Coupe de la CAF : Le Raja à 13 heures, la RSB à 16 heures    La création de l'Agence nationale des registres actée par le gouvernement    Lancement des préparatifs de l'Aïd Al Adha    Un journaliste algérien écroué après un article sur le mécontentement desTouaregs    Une exposition célèbre les créations artistiques des enfants autistes à Fès    La chanteuse Taylor Swift à nouveau la cible d' un harceleur    Dossiers des contractuels : Amzazi jette de l'huile sur le feu !    Le club de Ziyech se retire de la Super League    Coupe du Trône: Les 8 qualifiés pour les quarts de finale connus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





A la veille d'un professionnalisme annoncé : Manœuvres, arbitrage à problème et violences tous azimuts
Publié dans Libération le 27 - 05 - 2011


Au terme du championnat de football dans ses deux divisions et au-delà de tout bilan chiffré sur le titre ou la relégation, un constat s'impose à la fin du concours et à la veille d'un professionnalisme que notre valeureuse fédé est en train de peaufiner pour le début de la saison prochaine. Au premier abord, une chose est sûre et certaine : les pratiques douteuses et l'arbitrage scandaleux sont toujours là. Et les pratiques magouilleuses font de la résistance. Si la commission de la programmation a réalisé un travail remarquable, il n'en reste pas moins vrai que la commission de l'arbitrage a été plus que indulgente envers les arbitres qui parfois ont été à l'origine d'événements fâcheux à travers les stades. Si beaucoup de joueurs ont appris à se tenir tranquilles devant des décisions plus que douteuses des hommes en noir, ces derniers nous ont fait voir de toutes les couleurs. Et plusieurs clubs ont fait les frais d'un arbitrage parfois invraisemblable. On ne peut que s'indigner devant les décisions de certains arbitres qui sont vraiment à côté de la plaque et que certains clubs qui réclament qu'on ne les désigne pas pour officier leurs rencontres. Le public en général et les fans du club soussi d'Ait Melloul en particulier ne sont pas prêts d'oublier un certain Mohamed Yara ou plutôt « Yara-la-gaffe » qu'on ne peut traiter d'ignare dans le domaine de l'arbitrage mais qui n'est pas à sa première bévue. Est-ce volontaire ou Yara serait-il incompétent au point de refuser un but qu'on ne refusait que lors des compétitions africaines d'antan? Quand la télévision et les moyens de télécommunications faisaient défaut en Afrique. On se rappelle combien nos clubs et le Onze national ont souffert de ces injustices et voilà que certains de nos arbitres en font pire. Mais Yara n'est pas le seul gaffeur. D'autres hommes en couleurs ont été auteur de bavures dont la victime restera notre football qui aspire à entamer sainement son projet de professionnaliser les concours de première et seconde division. Le MAS aussi n'oubliera pas de sitôt l'arbitrage de Jiyed. Sa rencontre contre le WAC comptant pour la 26ème journée aura été une vraie injustice. Un match qui devrait rester au travers de la gorge des joueurs fassis. Le MAS a vivement contesté l'arbitrage de Jiyed, après que celui-ci ait expulsé deux de ses joueurs et accorder deux penalties qui n'étaient pas très évidents. Il en fut de même lors de la 27 ème journée lorsque le Raja a accueilli l'OCS. Une fois encore, l'arbitrage a fait des siennes suite aux bourdes du referee tangérois Boulifa. Celui-ci a validé un deuxième but des Verts, alors que Yassine Salhi a été dans une position de hors-jeu, et a accordé un penalty généreux à Mohcine Mitwalli qui n'a fait que plonger, causant par la même l'expulsion des joueurs Safiots, Brahim Largo et Belakhdar ainsi que le coach Sektioui. Cependant, il ne faut pas mettre sur le dos de l'arbitrage tous les maux de notre football. Les mentalités magouilleuses et les gestions archaïques venues d'une autre ère subsistent et demeurent l'un des handicaps à l'émancipation du sport en général et la professionnalisation de notre bon vieux championnat. La triche, les arrangements et les tentations sonnantes et trébuchantes continuent à entacher le concours de football surtout en fin de parcours. On a beau alerter notre valeureuse fédé, elle fait la sourde oreille même devant des cas flagrants que les caméras ont dévoilés au grand jour. Et ce n'est certainement pas avec ces mentalités magouilleuses qu'on construira un championnat professionnel digne de ce nom. Autre fait marquant de notre championnat national est certainement la violence et la casse qu'on a constaté dans plusieurs stades et parfois en direct sur notre petit écran comme ce fut le cas dans le nouveau stade de la ville ocre. Les fous des stades sont souvent venus gâcher la fête à Casablanca, à Rabat et autre villes du Maroc toutes divisions confondues. Le projet sur le hooliganisme et la violence qui a été présenté avec beaucoup de tapage médiatique est toujours non opérationnel et sa mise en application n'est pas d'actualité pour le moment. Tout cela arrive à quelques mois du fameux professionnalisme qu'on veut installer dans une plateforme déjà avariée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.