Le PLF 2020 au cœur des réunions parlementaires    Négociateurs d'instruments financiers : 30 professionnels certifiés par l'AMMC    Fatimazahra Akhiar au sprint final de l'Arab Reading Challenge    Voici les adversaires de la RSB et du HUSA en Coupe de la CAF    Blessé, Marco Ansensio est à Marrakech !    Kamal Hachkar explore l'héritage musical judéo-marocain    Cameroun : Wafa Assurance acquiert 65% du capital de Pro Assur SA    Vidéo. Et si le prochain président de CGLU Monde était marocain ?    Hong Kong: Les manifestations touchent les universités et le quartier des affaires    Concours télévisé à Moscou    Gastronomie: Une semaine pour consacrer le Made in Italy    Le discours de la vérité!    Jamal Sellami nouvel entraîneur du Raja de Casablanca    La Tribune de Nas : Liverpool…Oh la main…    Le business juteux du sport!    Enfants en institution. Le Parquet s'allie à l'UNICEF    ZLECA, une aubaine pour les échanges intra-maghrébins    Il y a 30 ans aujourd'hui que le «Mur de Berlin» est tombé…    Africagua 2019. Le Maroc invité d'honneur    «Une partie de la mémoire musicale a disparu avec les orchestres nationaux»    Youssef El Azzouzi sacré meilleur inventeur arabe    Coupe du Trône : Le TAS sort le DHJ et retrouve le HUSA dans une finale inédite    Programme emploi FBR du MCC : 6,2 millions de dollars pour les 9 premiers boursiers    Découverte: Un virus capable d'exterminer tous les types de cancers    Les associations serrent la vis    Table ronde: Le paysage politique après le remaniement gouvernemental, quels enjeux?    Politique budgétaire. Le Maroc, bon élève du FMI    Tous responsables    Convention de partenariat : TIBU Maroc devient le représentant officiel de STEM Sports au Maroc    Le Maroc et la Mauritanie font revivre leur histoire d'amour à Chinguetti    Météo: Le temps qu'il fera ce mardi    Le Raja limoge son entraîneur Patrice Carteron    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Cisjordanie : La commémoration du décès de Yasser Arafat vire au drame    Le Maroc à l'honneur du festival des villes anciennes à Chenguit    Né dans la rue, une bavure inadmissible !    Rabat : L'ouverture du forum libyen international d'économie et d'investissement    Chili: Le gouvernement accepte de changer de Constitution    Hong Kong paralysé par le mouvement pro-démocratie, un manifestant blessé à balle réelle    Le marocain Youssef El Azzouzi sacré meilleur inventeur arabe    Le zoo de Rabat se dote d'un vivarium    Costa Gavras invité de marque des Semaines du film européen    Radio SNRT de Dakhla, un joyau régional d'informations    Le bruit augmenterait le risque d'AVC    Aya Nakamura : Ma fille ne connaît pas mon métier    La voie ferrée à Agadir, un bonheur!    Tajeddine El Husseini : "Le Maroc est passé d'une logique défensive à une stratégie offensive"    Discours de SM le Roi à l'occasion du 44e anniversaire de la Marche verte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Briefings sur le projet "Gouvernance des ressources hydriques oasiennes" dans la région de Drâa-Tafilalet
Publié dans Libération le 18 - 04 - 2016

img class="responsive" style="display:none" src="http://www.libe.ma/photo/art/grande/9324237-14908029.jpg?v=1460895294" alt="Briefings sur le projet "Gouvernance des ressources hydriques oasiennes" dans la région de Drâa-Tafilalet" title="Briefings sur le projet "Gouvernance des ressources hydriques oasiennes" dans la région de Drâa-Tafilalet" / img class="not-responsive" src="http://www.libe.ma/photo/art/default/9324237-14908029.jpg?v=1460895299" alt="Briefings sur le projet "Gouvernance des ressources hydriques oasiennes" dans la région de Drâa-Tafilalet" title="Briefings sur le projet "Gouvernance des ressources hydriques oasiennes" dans la région de Drâa-Tafilalet" /
Dans les oasis du Sud-est du pays, l'eau n'est pas uniquement vitale, elle est aussi une denrée rare. D'où l'importance de toute démarche de rationalisation de sa gestion. L'Association Oasis Ferkla pour l'environnement et le patrimoine (AOFEP) en avait, depuis longtemps, ressenti l'importance d'une telle dynamique. Elle s'est du coup investie dans le projet «Gouvernance des ressources hydriques oasiennes». Pour ce, elle y impliqué différents intervenants : élus, associatifs, paysans, institutionnels, universitaires, étudiants...
Pour rendre compte de ce projet dont la mise en œuvre s'est étendue aux six régions oasiennes du Maroc, à savoir Figuig, Errachidia, Tinghir, Ouarzazate, Zagora et Tata, elle organise du 18 au 22 avril courant à Errachidia et Ouarzazate, deux réunions en faveur des intervenants et des médias.
Selon un communiqué, ces mises au point seront organisées en collaboration notamment avec l'Agence du Bassin Hydraulique Guir-Ziz-Rhéris (ABH-GZR), partenaire du projet, et la délégation de l'Agence du Bassin Hydraulique Souss Massa-Drâa (SMD). D'autres partenaires y seront présents dont ANDZOA, ORMVA, INRA, FSTE, Conseil des Oulémas ... , en plus des associations des provinces oasiennes ciblées par le projet.
Selon l'agenda de ce rendez-vous, le premier briefing aura lieu les 18 et 19 avril 2016 à Errachidia et aura pour thématique «La problématique des puits et forages illicites : apport du projet de loi 36-15 sur l'eau et contrat de nappe», alors que le deuxième sera tenu les 21 et 22 avril 2016 à Ouarzazate et traitera de «La situation des ressources hydriques et besoins en eau au niveau des bassins de Maider, haut Drâa et moyen Drâa».
L'objectif de ces rencontres, ajoute la même source, est d'associer les médias dans les plaidoyers pour l'environnement en général et la question de l'eau en particulier, notamment dans des zones connues pour leur faible pluviométrie, durant l'année. La nécessité pour les médias de mettre l'accent sur les efforts déployés dans cette région pour la préservation et la rationalisation de l'eau reste incontournable afin de leur faire prendre conscience de son impact réel.
Ces initiatives s'inscrivent dans le cadre du projet PACO3 (Programme d'actions concertées des oasis 2013-2016), porté par l'Association Oasis Ferkla pour l'environnement et le patrimoine (AOFEP) en tant que point focal au Maroc du Réseau associatif de développement durable des oasis (RADDO), l'association qui mène depuis janvier 2015 un projet financé par l'Union européenne : UE-ONG de renforcement de la gouvernance environnementale par le développement de la capacité des ONG, en partenariat avec le Programme de microfinancements du FEM (Fonds pour l'environnement mondial) - PNUD Maroc.
Le projet vise à renforcer les capacités de la société civile oasienne en matière de gestion et de mise en œuvre des projets et programmes environnementaux, d'accès et utilisation de l'information, des connaissances environnementales et d'accompagnement et influence des politiques ainsi que des lois inhérentes au secteur de l'eau.
Par ailleurs, une attention particulière est accordée à l'évaluation et l'amendement de la loi n°10-95 sur l'eau. L'objectif est d'évaluer l'impact et l'adéquation avec la spécificité oasienne, promouvoir l'implication et la participation de la société civile des oasis dans la planification et la gestion des ressources hydriques, et formuler des recommandations en faveur de la prise en considération de la spécificité oasienne.
Depuis janvier 2015, plusieurs actions ont été réalisées avec l'implication de plus de 250 acteurs oasiens d'horizons divers : les associations de développement local et celles des usagers de l'eau agricole comme étant le principal public ciblé par le projet, les coopératives, les groupements d'intérêt économique, les administrations en charge et/ou concernées par la gestion de l'eau, les institutions de recherche, les universités, les entrepreneurs, les chercheurs, les étudiants et les médias.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.