«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tarik El Malki et Nabil Adel signent leur ouvrage au Salon du livre
Publié dans Libération le 20 - 02 - 2017


"Au-delà de tout clivage : Regards croisés
sur le Maroc de demain" de Tarik El Malki et Nabil Adel,
a été présenté samedi à Casablanca dans le cadre
du Salon international de l'édition et du livre (SIEL).
Cette présentation a été suivie d'une séance de signatures.
Paru aux éditions «Afrique Orient», «Au-delà de tout clivage : Regards croisés sur le Maroc de demain» de Tarik El Malki et Nabil Adel, trace les contours du Maroc de demain, pluriel et pluraliste où règnent le débat démocratique et l'ouverture aux autres, souhaité par la jeunesse. Selon les auteurs, ce livre est le fruit d'un débat franc, riche et sans concessions entre deux visions du Maroc, deux modèles de réformes et deux projets de société. Le premier projet, conservateur et solidaire, puise dans les constances historiques, religieuses et authentiques de la Nation, tout en s'ouvrant sur le monde, mais sans s'y diluer. Le second projet, progressiste et moderniste, est ouvert, tolérant, sacralisant les libertés individuelles et collectives. Les échanges sont passionnés et les débats riches, dans un contexte où notre pays traverse une phase critique de son évolution.
Les auteurs ont essayé de tracer les contours du Maroc qu'ils souhaitent pour les prochaines années. Un Maroc pluriel et pluraliste où règnent le débat démocratique et l'Etat de droit. Un Maroc ouvert sur son environnement, tolérant, ambitieux pour ses citoyens, où sa jeunesse trouve pleinement sa place. Un Maroc qui donne les mêmes chances à tous les citoyens qui sont égaux devant la loi quelles que soient leurs origines sociales. Beaucoup de chemin reste à parcourir pour y arriver. Bien des obstacles se dresseront sur cette voie. Mais ce combat vaut la peine d'être mené avec passion, abnégation, courage et lucidité. Les auteurs n'ont pas réussi à se convaincre mutuellement sur beaucoup de sujets. Ils ont réussi sur d'autres. Mais le véritable succès de cet ouvrage est qu'ils ont pu, en dépit de divergences souvent profondes, dialoguer dans le respect, la tolérance et l'humilité propres aux intellectuels. C'est dans ce Maroc qu'ils souhaitent que leurs enfants grandissent.
Cet essai a été écrit à «quatre mains» par deux auteurs engagés. Leur objectif est de confronter deux regards parfois opposés, souvent complémentaires mais toujours objectifs, sur un certain nombre de problématiques cruciales pour l'avenir de notre pays. Les auteurs qui sont avant tout des citoyens engagés veulent, à travers cet ouvrage, s'impliquer dans le débat public à un moment où la scène politique, culturelle et autre se caractérise par une certaine indigence et un haut degré de fatalisme. Les thématiques qu'ils abordent sont : les relations internationales ; le système politique ; le système éducatif ; le modèle de société et la jeunesse.
Notons que Tarik El Malki est professeur-chercheur au sein du Groupe ISCAE. Il est titulaire d'un doctorat en sciences économiques obtenu à l'Université de la Méditerranée, membre du Comité scientifique du Centre marocain de conjoncture (CMC) et chroniqueur sur les ondes d'Atlantic Radio. Il est également directeur de développement, des relations internationales et de la recherche scientifique au sein du groupe ISCAE. Il est l'auteur de plusieurs articles scientifiques et ouvrages, dont "Risque pays et stratégies d'internationalisation des firmes multinationales implantées au Maroc" (2006), "La responsabilité sociale des entreprises: le cas du Maroc" (2014) et "Climat de l'investissement et performance des entreprises marocaines" (2014).
Pour sa part, Nabil Adel est chef d'entreprise, consultant et chroniqueur dans les colonnes du journal Le Matin. Il est également enseignant-chercheur au sein du Groupe ESCA - Ecole de management. Il est diplômé en finance d'HEC- Paris, titulaire d'une licence en relations économiques internationales et d'un master en droit des affaires et fiscalité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.