Crowdfunding: Le mode opératoire    arrestation d'un individu impliqué dans une grande opération d'escroquerie à Casablanca    CGEM : Le futur patron fait le point sur son programme    S.M le Roi lance la réalisation d'une Cité des arts et de la culture et inaugure un complexe intégré de l'artisanat    Les réformes politiques et la résilience du tourisme devraient stimuler la reprise de la croissance du Maroc    Un consortium maroco-français va construire une centrale solaire de 120 MWp à Gafsa en Tunisie    Des milliers de binationaux en plus    Le Maroc exprime son profond étonnement quant à son exclusion de la conférence sur la Libye    Liga : Le Real prend provisoirement les commandes    Premier League : City cale déjà, Chelsea surpris par Newcastle    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    La prestation de Hakim Ziyech avant qu'il se blesse    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Signature à Pékin de deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Forum stratégique maroco-égyptien : les participants saluent l'ouverture de consulats dans les provinces du sud    Entretien téléphonique entre le roi et le président français    Marrakech : 3 individus sous les verrous pour vente illégale de contraceptifs prohibés    L'ambassadeur Omar Hilale reçu par le président du Togo    Mise en échec d'une tentative d'assaut collectif de clandestins subsahariens contre le préside occupé de Sebta    La Vision Royale d'un développement durable et intégré du monde rural    Le grand rendez-vous!    Fonction publique : Plus de 240 000 postes créés en 10 ans    Le président du Togo reçoit l'ambassadeur Omar Hilale    Moscou à la veille de réformes constitutionnelles…    Abyaba promet la réhabilitation des sites historiques de Safi    Au Liban, les heurts entre manifestants et forces de l'ordre font près de 400 blessés    Le rallye "Africa Eco Race" arrive au Sénégal    Secousse tellurique de magnitude 3,0 dans la province de Nador    Bachikh, des rituels pour implorer la fertilité lors du début de la campagne agricole    Mon berbère à moi    Latifa Serghini livre le récit de vie Jilali Gharbaoui    Le Roi reçoit un appel téléphonique d'Emmanuel Macron    Yémen : au moins 70 soldats de l'armée tués dans une attaque attribuée aux houthistes    Le temps qu'il fera ce dimanche    Hamza mon bb : Soukaina Glamour comparaîtra devant le tribunal le 23 janvier    Voici les points du communiqué du ministère des Affaires étrangères au sujet de la conférence de Berlin sur la Libye    Le président du RAJA Jawad Ziyat: La Coupe Arabe est un grand objectif pour nous    Programme des principaux matchs du dimanche 19 janvier    Sabah Zidani fait son retour dans les bacs et dévoile sa nouvelle chanson    Soirée captivante du musicien Abdelouahab Doukkali au festival d'hiver de Tantora    La ministre espagnole des AE attendue le 24 janvier au Maroc    Sud du Maroc : Le Gabon et la Guinée ouvrent à leur tour un consulat    Le président de la Chambre des représentants s'entretient avec le ministre grec des Affaires étrangères    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les océans, un gage pour l'avenir de la planète
Publié dans Libération le 08 - 06 - 2017

Source d'alimentation importante et mémoire du climat, les océans constituent un gage pour l'avenir de la planète et restent au cœur de la problématique climatique tant leur résilience est fondamentale pour la lutte contre le réchauffement climatique.
C'est dans cette optique que la journée mondiale des océans de cette année, qui coïncide avec la toute première Conférence des Nations Unies sur l'océan sera célébrée le 8 juin, sous le thème "Nos océans, notre avenir" pour mettre l'accent sur la réduction des déchets plastiques qui peuvent nuire à de nombreuses espèces différentes que nos océans abritent.
"Cette journée est l'occasion pour nous tous de prendre la mesure des défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés en matière de développement durable et d'unir nos forces en faveur de l'océan dont nous avons besoin pour l'avenir que nous voulons", a relevé la directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova dans son message à l'occasion de la célébration de cette journée.
Selon elle, un océan sain nécessite de solides connaissances mondiales des services océaniques. Ainsi, Mme Bokova invite tous les gouvernements et partenaires des Fidji à la Suède, de la Namibie à l'Arctique, à échanger leurs connaissances afin d'élaborer des politiques communes fondées sur la science.
"Réaliser l'Objectif de développement durable 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable exige de nouvelles solutions scientifiques et leur transformation en stratégies et décisions éclairées", relève la responsable onusienne.
C'est pourquoi l'UNESCO et ses partenaires recommandent que 2021-2030 soit la Décennie internationale de l'océanologie au service du développement durable, afin d'offrir aux gouvernements, à la communauté scientifique, à la société civile et à tous les autres acteurs un cadre pour coordonner et consolider les observations et les recherches nécessaires pour atteindre l'ODD 14.
Ainsi, la première Conférence des Nations Unies sur l'océan, qui rassemble des chefs d'Etat, de hauts dignitaires et des acteurs du monde entier, vise à nouer des partenariats et à renforcer les engagements nécessaires à la mise en œuvre de l'ODD 14 du Programme de développement durable à l'horizon 2030, tendant à conserver et exploiter de manière durable un océan qui donne à l'humanité les clés de sa survie, de l'oxygène à un climat qui fonctionne bien, en passant par les éléments essentiels de notre patrimoine naturel et humain.
Intervenant devant la conférence de l'Onu sur les Océans, qui se poursuit jusqu'au 9 juin au siège de l'Onu, avec la participation de plus de 120 pays, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch a relevé que le Maroc a fait montre de son engagement en matière de protection des océans, relevant à titre exemple le volet de la durabilité sur lequel le Royaume a promulgué une loi interdisant les sacs plastiques, "qui sont une source de nuisance également dans les océans".
"Le Maroc peut être fier du chemin parcouru et également de ses engagements qui ont commencé déjà à travers la Constitution de 2011 qui intègre le concept de la durabilité comme élément intégrant de la Loi fondamentale", a indiqué M.Akhannouch.
Et de rappeler que la COP22 a été l'occasion pour le Maroc d'exprimer son dynamisme et son engagement pour l'action en faveur du développement durable des océans à travers la présentation de l'initiative "ceinture bleue".
Cette initiative, a-t-il expliqué, vise à appuyer l'émergence des systèmes intégrés d'observation côtière et favoriser leur intégration au niveau mondial, encourager les actions pour la pêche durable sur l'ensemble de la chaine de valeur, afin de lutter contre l'augmentation de la température des océans et favoriser le développement d'une aquaculture durable et en particulier de l'algoculture.
L'initiative ceinture bleue, a-t-il fait observer, s'inscrit dans le cadre de l'agenda de l'action de la Convention des Nations Unis pour le Changement Climatiques.
Cette initiative s'articule autour de trois axes fondamentaux, à commencer par l'émergence des systèmes d'observation côtière en favorisant leur intégration au niveau mondial. Par la suite, cette initiative voudrait encourager des actions en faveur de la pêche durable sur l'ensemble de la chaîne de valeur jusqu'au consommateur. Et pour finir, la «Ceinture Bleue» souhaite voir le développement d'une aquaculture durable, en particulier de l'algoculture.
Recouvrant 71% de la planète, l'océan absorbe environ 25% du CO2 ajouté à l'atmosphère à cause d'activités humaines chaque année, réduisant fortement l'impact de ce gaz à effet de serre sur le climat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.