Les contrôleurs aériens suspendent leur grève    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Devoxx Morocco. Au delà des lignes de code, les développeurs innovent    Nador: Mise en service d'un centre d'Hémodialyse et un centre d'Oncologie    Au Maroc, l'inflation accélère à 7,8 % sur un an, nouvelle baisse de la consommation    Mondial de football pour amputés : L'équipe nationale ne jouera pas les demi-finales    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Fustal : La liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux Maroc-Brésil    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ismail Azzahafi, un virtuose du ballon rond
Publié dans Lions De l'Atlas le 22 - 12 - 2011

Rencontre particulière avec un footballeur très particulier agé d'à peine 18 ans, son nom est Ismael Azzahafi, alias Léamssi, freestyler de talent qui aspire à embrasser une carrière de footballeur de haut niveau. En attendant, Ismael Azzahafi continue sa formation avec le WS Wolume (D2 Belge) pendant que Leamssi fait exploser son talent de Freestyler sur le net et à la télévision.

Lionsdelatlas.ma : Bonjour Ismael, Tout d'abord, nous souhaitons connaître qui est Ismael Azzahafi, alias Léamssi ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Mes parents sont tous les deux nés en Belgique (Bruxelles), de parents Marocains arrivés en Belgique au début des années 60. Moi, je m'appelle Ismaïl AZZAHAFI, j'ai 18 ans et je suis né à Uccle (Commune Bruxelloise) le 25 février 1993, je poursuis toujours mes études…
Lionsdelatlas.ma : Relates nous brièvement tes débuts dans le football.
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Ma maman m'a toujours raconté que je passais la plupart de mon temps à jouer avec un ballon et que plus d'une fois, des personnes « intriguées » par mon aisance à manipuler le ballon, m'abordaient ou l' abordaient en lui posant plein de questions, une question qui revenait souvent, me dit-elle « Votre fils, est-il un vrai gaucher ? »
Mon premier club n'était pas loin de l'école, ma première paire de chaussures de foot, qu'est-ce que j'étais heureux même si les crampons étaient en plastiques « rires». C'est ainsi que j'ai commencé ma première année de foot au « Royal Léopold Uccle Football » en attendant d'avoir 6 ans pour jouer les matchs.
Deux années plus tard, lors d'un tournoi de fin de saison, nous avons été approchés par plusieurs clubs participants: le RWDM (actuel FC BRUSSELS), ANDERLECHT, l'UNION ST-GILLOISE et le KV-MECHELEN. C'était du réchauffé pr maman, elle commençait à connaître la musique et le refrain « du pied gauche » et elle était assez stricte : le foot Ok mais priorité aux études. Finalement, je rejoins l'Ecole des jeunes de la Royale Union saint-gilloise (3ème division) - J'y suis resté plusieurs années et j'y étais encore lorsque le club est monté en 2ème division.
Ensuite, en grandissant, j'ai pu faire mes propres choix tout en tenant toujours compte des conseils de mon entourage, j'ai accédé à la 1ere division : FC BRUSSELS et ensuite KV MECHELEN.

Lionsdelatlas.ma : A quel âge tu as découvert tes talents de Freestyler ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Difficile de répondre à cette question, car aujourd'hui avec les années, je réalise que le Freestyle c'est avant tout un état d'esprit, une certaine liberté d'expression - le mot le dit bien « STYLE – LIBRE » Pas de règle, pas de poste à tenir, pas de cartons, pas l'occasion de chauffer la banquettes… Une totale liberté de s'exprimer ou la seule limite n'est qu'une logique : le respect de soi et des autres… Alors quand ai-je découvert mes talents de freestyler ? Je ne sais pas vraiment, ce que je peux en dire que c'est LES AUTRES à travers LEAMSSI qui me renvoie cette image, probablement sont-ils mieux placés que moi pour y répondre.
Lionsdelatlas.ma : La presse Belge et Française ne tarit pas d'éloge à ton égard, un virtuose du freestyle à qui on prédit un très bel avenir dans la discipline. Comment vis tu cette notoriété assez précoce ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Comme tous les jeunes j'ai mes idoles : ZIDDANE et MESSIE. Mais j'étais aussi très impressionné par les vidéos d'ISSY HITMAN et SOUFIANE TOUZANI (HOLLANDE). Dans l'un de mes trips d'adolescent, j'ai voulu faire comme eux. J'ai posté ma première vidéo sur youtube à 15 ans. Mon but n'était certainement pas de devenir une célébrité et vous me croirez ou pas, tout ce qui a suivi était imprévu…. Sincèrement, je ne m'attendais pas à « cette notoriété ».
Au début j'étais surpris et même un peu déboussolé lorsque TF1 m'a fait passer 2 semaines consécutives dans le zapping de TELEFOOT. Imaginez-vous ce qui peut se passer dans la tête d'un ado de 16 ans, lorsqu'il est bombardé du jour au lendemain par des sonneries de téléphone et des messages venus de toute part pour le féliciter ?
c'est d'abord TF1 qui m'a fait l'énorme surprise de me faire passer 2 x dans la sécance ZAPPING de Téléfoot alors que je n'avais que 16 ans. Ensuite, TF1 m'a fait l'immense honneur de prendre contact avec moi « via Facebook – rires) pour me proposer de venir passer une journée avec moi à BXL et me consacrer un reportage « Léamssi, le belge aux pieds d'OR » diffusé sur TF1 dans l'émission sportive « TELEFOOT » du 24 février 2011 = la veille de mes 18 ans. Que rêver de mieux comme cadeau d'anniversaire – MAGNIFIQUE (Merci la France).
Les jours et semaine qui ont suivi la diffusion de ce reportage, j'ai effectivement été contacté par les médias belges…. J'ai aussi eu des propositions de participation à divers événements sportifs en Belgique et des contacts avec d'autres clubs en France…
Et il y a quelques semaines, à travers vous et cette intervieuw, c'est les médias sportifs marocains qui me font un honneur d'avoir envie de me connaître… Mais maintenant que j'y pense, comment avez-vous pris contact avec moi ? Moi je connais la réponse… Internet (rires).
Lionsdelatlas.ma : Leamssi fait du Freestyle mais Ismael Azzahafi joue au football avec une certaine aisance technique en salle mais aussi quelques lacunes sur gazon. Est-ce que le freestyle ne ralenti pas ta progression dans le football ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : J'avais déjà ressenti une énorme différence en passant de l'UNION ST-GILLOISE (2ème division à l'époque) vers mon transfert au FC BRUSSELS (1ère division), Les entrainements étaient plus sérieux, plus rigoureux et le championnat était plus intéressant. L'année suivante, alors que le FC BRUSSELS redescendait en 2ème division et malgré d'autres approches comme celle du « STANDARD de Liège », j'ai décidé quand même de rester au FC Brussels avec l'insistance de la direction sportive du club… L'année suivante, j'ai atterri sans regret au KV…
Un clin d'œil à mon coach de futsal, Farass, toujours présent pour me remonter le moral dans les moments de doute, il m'interdisait le mot « ABANDON » et m'embarquait avec lui dans les tournois de futsal, pour me défouler…
Ma conclusion : le freestyle n'a pas freiné ma progression, bien au contraire, m'a plutôt permis de respirer, de surmonter mes moments de doute, de reprendre mes marques pour continuer mon chemin… .
Lionsdelatlas.ma : Très jeune, tu as eu des propositions venant de plusieurs grands clubs Belges, comme le Standard par exemple mais tu as finalement opté pour les White Stars du Woluwe FC (Bruxelles). Pourquoi ce choix ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Là, encore surprise, alors que je n'avais que 17 ans, j'ai eu la chance de me retrouver surclassé dans l'équipe des Espoirs – Superbe ambiance avec les coéquipiers et le coach « MAX MANCONI » très investi tout en étant stricte mais très compréhensif. Enfin, je retrouvais, l'ambiance sereine pendant les entrainements et de la bonne humeur dans les vestiaires… Retrouvé aussi cet esprit d'équipe et de solidarité. Cependant, un autre défi est à relever : fini la catégorie d'âge comme dans le championnat des jeunes, non, non je me retrouvais face a des joueurs adultes, plus âgés que moi et beaucoup plus physique….
Lionsdelatlas.ma : Quel est ton poste préféré sur un terrain de football ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Le plus près de la balle « rires », je plaisante, bien sûr – Mon poste préféré c'est attaquant gauche en 4-3-3 .
Lionsdelatlas.ma : Hormis le Freestyle, quelles sont tes ambitions dans le football et avec ton club actuel ? Rappelons que tu n'as que 18 ans et que tu joue avec l'équipe réserve du WSW (D2 Belge)
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : On dit qu'à 18 ans la formation d'un footballeur est terminée, et pourtant je pense que je peux encore progresser physiquement, par des entraînements personnalisés et plus spécifiques. Mais voilà, nous sommes en Belgique… faut pas l'oublier… pas beaucoup de moyens dégagés pour la formation sportives des jeunes. J'ai aussi l'impression que le football belge a plus tendance à s'intéresser à des joueurs physiques de grand gabari que des joueurs techniques de petit gabari…. Mais bon, on ne peut pas tout avoir et je n'ai certainement pas à me plaindre… Hamdoulah
Lionsdelatlas.ma : Un mot sur l'équipe nationale du Maroc ; Suis tu les performances des lions de l'atlas ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : Je ne suis pas seul à penser que l'équipe nationale du MAROC a dans son effectif des joueurs de qualité et très talentueux. Mais je pense que l'arrivée d'Eric GEREETS, en tant que sélectionneur national, apporte un plus à cette équipe : de l'ambition, une meilleure harmonie entre les joueurs locaux et internationaux et de ce fait des perspectives d'avenir avec d'excellents résultats. Je reste branché CAN 2012…. Y a moyen….
Lionsdelatlas.ma : Est- ce que cette équipe te fait rêver ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : A VOTRE AVIS ?????
Lionsdelatlas.ma : Que peut-on souhaiter à Léamssi ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : De rester libre dans sa tête, de le laisser continuer à croire en ses rêves… Et si j'y crois, j'y arriverai INCHAHALAH
Lionsdelatlas.ma : Et à Ismael Azzahafi ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : De maintenir l'équilibre entre la vie familiale, mes amis, mes études, mes activités sportives, mes hobbies (écriture et musique) et ….. LEAMSSI of course !!!!
Lionsdelatlas.ma : Un dernier mot pour nos lecteurs
Ismael Azzahafi (Léamssi) : Que dire de plus que de considérer cette approche avec vous comme un message d'encouragement à toute la jeunesse d'ici et d'ailleurs ambitieuse de réussir dans le domaine sportif ? Et ajouter que même si je ne connais mon pays d'origine qu'à travers les vacances d'été, sachez que cette approche, à une saveur bien particulière pour moi et mes proches… Ne me demandez pas pourquoi svp… C'est le cœur et les trippes qui s'expriment…
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, ISMAEL AZZAHAFI
Lionsdelatlas.ma : Bonjour Ismael, Tout d'abord, nous souhaitons connaître qui est Ismael Azzahafi, alias Léamssi ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Mes parents sont tous les deux nés en Belgique (Bruxelles), de parents Marocains arrivés en Belgique au début des années 60. Moi, je m'appelle Ismaïl AZZAHAFI, j'ai 18 ans et je suis né à Uccle (Commune Bruxelloise) le 25 février 1993, je poursuis toujours mes études…
Lionsdelatlas.ma : Quelques mots sur tes débuts dans le football
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Ma maman m'a toujours raconté que je passais la plupart de mon temps à jouer avec un ballon et que plus d'une fois, des personnes « intriguées » par mon aisance à manipuler le ballon, m'abordaient ou l' abordaient en lui posant plein de questions, une question qui revenait souvent, me dit-elle « Votre fils, est-il un vrai gaucher ? »
Mon premier club n'était pas loin de l'école, ma première paire de chaussures de foot, qu'est-ce que j'étais heureux même si les crampons étaient en plastiques « rires». C'est ainsi que j'ai commencé ma première année de foot au « Royal Léopold Uccle Football » en attendant d'avoir 6 ans pour jouer les matchs.
Deux années plus tard, lors d'un tournoi de fin de saison, nous avons été approchés par plusieurs clubs participants: le RWDM (actuel FC BRUSSELS), ANDERLECHT, l'UNION ST-GILLOISE et le KV-MECHELEN. C'était du réchauffé pr maman, elle commençait à connaître la musique et le refrain « du pied gauche » et elle était assez stricte : le foot Ok mais priorité aux études. Finalement, je rejoins l'Ecole des jeunes de la Royale Union saint-gilloise (3ème division) - J'y suis resté plusieurs années et j'y étais encore lorsque le club est monté en 2ème division.
Ensuite, en grandissant, j'ai pu faire mes propres choix tout en tenant toujours compte des conseils de mon entourage, j'ai accédé à la 1ere division : FC BRUSSELS et ensuite KV MECHELEN
Lionsdelatlas.ma : A quel âge tu as découvert tes talents de Freestyler ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Difficile de répondre à cette question, car aujourd'hui avec les années, je réalise que le Freestyle c'est avant tout un état d'esprit, une certaine liberté d'expression - le mot le dit bien « STYLE – LIBRE » Pas de règle, pas de poste à tenir, pas de cartons, pas l'occasion de chauffer la banquettes… Une totale liberté de s'exprimer ou la seule limite n'est qu'une logique : le respect de soi et des autres… Alors quand ai-je découvert mes talents de freestyler ? Je ne sais pas vraiment, ce que je peux en dire que c'est LES AUTRES à travers LEAMSSI qui me renvoie cette image, probablement sont-ils mieux placés que moi pour y répondre.
Lionsdelatlas.ma : La presse Belge et Française ne tarit pas d'éloge à ton égard, un virtuose du freestyle à qui on prédit un très bel avenir dans la discipline. Comment vis tu cette notoriété assez précoce ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Comme tous les jeunes j'ai mes idoles : ZIDDANE et MESSIE. Mais j'étais aussi très impressionné par les vidéos d'ISSY HITMAN et SOUFIANE TOUZANI (HOLLANDE). Dans l'un de mes trips d'adolescent, j'ai voulu faire comme eux. J'ai posté ma première vidéo sur youtube à 15 ans. Mon but n'était certainement pas de devenir une célébrité et vous me croirez ou pas, tout ce qui a suivi était imprévu…. Sincèrement, je ne m'attendais pas à « cette notoriété ».
Au début j'étais surpris et même un peu déboussolé lorsque TF1 m'a fait passer 2 semaines consécutives dans le zapping de TELEFOOT. Imaginez-vous ce qui peut se passer dans la tête d'un ado de 16 ans, lorsqu'il est bombardé du jour au lendemain par des sonneries de téléphone et des messages venus de toute part pour le féliciter ?
c'est d'abord TF1 qui m'a fait l'énorme surprise de me faire passer 2 x dans la sécance ZAPPING de Téléfoot alors que je n'avais que 16 ans. Ensuite, TF1 m'a fait l'immense honneur de prendre contact avec moi « via Facebook – rires) pour me proposer de venir passer une journée avec moi à BXL et me consacrer un reportage « Léamssi, le belge aux pieds d'OR » diffusé sur TF1 dans l'émission sportive « TELEFOOT » du 24 février 2011 = la veille de mes 18 ans. Que rêver de mieux comme cadeau d'anniversaire – MANIFIQUE (Merci la France).
Les jours et semaine qui ont suivi la diffusion de ce reportage, j'ai effectivement été contacté par les médias belges…. J'ai aussi eu des propositions de participation à divers événements sportifs en Belgique et des contacts avec d'autres clubs en France…
Et il y a quelques semaines, à travers vous et cette intervieuw, c'est les médias sportifs marocains qui me font un honneur d'avoir envie de me connaître… Mais maintenant que j'y pense, comment avez-vous pris contact avec moi ? Moi je connais la réponse… Internet (rires).
Lionsdelatlas.ma : Leamssi fait du Freestyle mais Ismael Azzahafi joue au football avec une certaine aisance technique en salle mais aussi quelques lacunes sur gazon. Est-ce que le freestyle ne ralenti pas ta progression dans le football ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : J'avais déjà ressenti une énorme différence en passant de l'UNION ST-GILLOISE (2ème division à l'époque) vers mon transfert au FC BRUSSELS (1ère division), Les entrainements étaient plus sérieux, plus rigoureux et le championnat était plus intéressant. L'année suivante, alors que le FC BRUSSELS redescendait en 2ème division et malgré d'autres approches comme celle du « STANDARD de Liège », j'ai décidé quand même de rester au FC Brussels avec l'insistance de la direction sportive du club… L'année suivante, j'ai atterri sans regret au KV…
Un clin d'œil à mon coach de futsal, Farass, toujours présent pour me remonter le moral dans les moments de doute, il m'interdisait le mot « ABANDON » et m'embarquait avec lui dans les tournois de futsal, pour me défouler…
Ma conclusion : le freestyle n'a pas freiné ma progression, bien au contraire, m'a plutôt permis de respirer, de surmonter mes moments de doute, de reprendre mes marques pour continuer mon chemin… .
Lionsdelatlas.ma : Très jeune, tu as eu des propositions venant de plusieurs grands clubs Belges, comme le Standard par exemple mais tu as finalement opté pour les White Stars du Woluwe FC (Bruxelles). Pourquoi ce choix ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Là, encore surprise, alors que je n'avais que 17 ans, j'ai eu la chance de me retrouver surclassé dans l'équipe des Espoirs – Superbe ambiance avec les coéquipiers et le coach « MAX MANCONI » très investi tout en étant stricte mais très compréhensif. Enfin, je retrouvais, l'ambiance sereine pendant les entrainements et de la bonne humeur dans les vestiaires… Retrouvé aussi cet esprit d'équipe et de solidarité. Cependant, un autre défi est à relever : fini la catégorie d'âge comme dans le championnat des jeunes, non, non je me retrouvais face a des joueurs adultes, plus âgés que moi et beaucoup plus physique….
Lionsdelatlas.ma : Quel est ton poste préféré sur un terrain de football ?
Ismaël Azzahafi (Léamssi) : Le plus près de la balle « rires », je plaisante, bien sûr – Mon poste préféré c'est attaquant gauche en 4-3-3 .
Lionsdelatlas.ma : Hormis le Freestyle, quelles sont tes ambitions dans le football et avec ton club actuel ? Rappelons que tu n'as que 18 ans et que tu joue avec l'équipe réserve du WSW (D2 Belge)
Ismaël Azzahafi (Léamssi) :
On dit qu'à 18 ans la formation d'un footballeur est terminée, et pourtant je pense que je peux encore progresser physiquement, par des entraînements personnalisés et plus spécifiques. Mais voilà, nous sommes en Belgique… faut pas l'oublier… pas beaucoup de moyens dégagés pour la formation sportives des jeunes. J'ai aussi l'impression que le football belge a plus tendance à s'intéresser à des joueurs physiques de grand gabari que des joueurs techniques de petit gabari…. Mais bon, on ne peut pas tout avoir et je n'ai certainement pas à me plaindre… Hamdoulah
Lionsdelatlas.ma : Un mot sur l'équipe nationale du Maroc ; Suis tu les performances des lions de l'atlas ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : Je ne suis pas seul à penser que l'équipe nationale du MAROC a dans son effectif des joueurs de qualité et très talentueux. Mais je pense que l'arrivée d'Eric GEREETS, en tant que sélectionneur national, apporte un plus à cette équipe : de l'ambition, une meilleure harmonie entre les joueurs locaux et internationaux et de ce fait des perspectives d'avenir avec d'excellents résultats. Je reste branché CAN 2012…. Y a moyen….
Lionsdelatlas.ma : Est- ce que cette équipe te fait rêver ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : A VOTRE AVIS ?????
Lionsdelatlas.ma Lionsdelatlas.ma : Que peut-on souhaiter à Léamssi ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : De rester libre dans sa tête, de le laisser continuer à croire en ses rêves… Et si j'y crois, j'y arriverai INCHAHALAH
Lionsdelatlas.ma : Et à Ismael Azzahafi ?
Ismael Azzahafi (Léamssi) : De maintenir l'équilibre entre la vie familiale, mes amis, mes études, mes activités sportives, mes hobbies (écriture et musique) et ….. LEAMSSI of course !!!!
Lionsdelatlas.ma : Un dernier mot pour nos lecteurs
Ismael Azzahafi (Léamssi) : Que dire de plus que de considérer cette approche avec vous comme un message d'encouragement à toute la jeunesse d'ici et d'ailleurs ambitieuse de réussir dans le domaine sportif ?
Et ajouter que même si je ne connais mon pays d'origine qu'à travers les vacances d'été, sachez que cette approche, à une saveur bien particulière pour moi et mes proches… Ne me demandez pas pourquoi svp… C'est le cœur et les trippes qui s'expriment…
Merci de m'avoir lu jusqu'au bout, ISMAEL AZZAHAFI
Suivant


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.