Partenariat maroco-israélien : un mariage stratégique    Industrie: ce qu'il faut retenir de la dernière enquête de BAM    Londres: le prince Philip transféré dans un autre hôpital    Botola: le Wydad et le Raja au coude-à-coude dans la course au titre    Cristiano Ronaldo charge Khabib Nurmagomedov de cette mission    On en sait plus sur la grosse opération anti-drogue menée au large de Mehdia    Vaccination Covid au Maroc: les derniers chiffres    Casablanca: descente policière à Derb Ghallef, des centaines de smartphones saisis    Maâti Monjib n'est nullement en grève de la faim, affirme la DGAPR    Le Conseil National de la Presse rend hommage à la femme    Armée américaine et insurgés du Capitole    Hirak : des centaines de milliers d'Algériens réclament le changement radical du système    Déclaration de la Contribution Professionnelle: Souscription avant le 1er Avril 2021    Quotient électoral: Le parti de la justice et du développement isolé    Le changement du statut juridique du Sahara qui bénéficie au Maroc    LE BRESIL DAME LE PION AUX PAYS EUROPEENS    Répondre aux attentes des professionnels de l'artisanat    ACCENTUATION DU DEFICIT DE LIQUIDITE EN 2021    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Hirak : l'ONU demande la fin des arrestations arbitraires en Algérie    Latifa Ibn Ziaten parmi les « 109 Mariannes » actrices de changement social    Attijariwafa Bank élue meilleure banque d'investissement au Maroc par Global Finance    L'inauguration d'une ambassade à Rabat et d'un consulat à Laâyoune témoigne du "grand intérêt" de la Zambie pour la coopération avec le Maroc    Chambre des conseillers: Ouverture de la session extraordinaire    ALCS: mobilisation pour la Journée internationale des droits des femmes    Les grandes puissances ont intérêt à s'unir    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec l'Algérie et l'Egypte    Kamal Lahlou réélu à l'unanimité à la tête de la FMM    Béni Mellal : un mort dans l'effondrement d'une maison    France : l'affaire Lamjarred renvoyée aux assises pour viol    Sa passe pour le Moghreb Tétouan et le Chabab Mohammédia    CAN U20 : La Tunisie accuse l'Ouganda d'avoir triché sur l'âge des joueurs !    Elections de la CAF : Lawson Hogban, une femme qui vise le Comité Exécutif de la CAF!    De fortes averses, des chutes de neige et des rafales de vent attendues du vendredi au dimanche    RCOZ: 50 candidats au poste d'entraîneur    Chelsea enfonce Liverpool, Everton et Tottenham au contact    Sidi Slimane    Covid-19 en Espagne: aucune manifestation pour le 8 mars à Madrid    Rajesh Vaishnaw nommé ambassadeur de l'Inde au Maroc    En France, Khattari El-Haimer, responsable proche du polisario, mis en examen pour «subornation de témoin»    Naima Bouhmala rassure ses fans sur son état de santé (VIDEO)    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    Un autre Marocain dans le viseur de Chelsea    Algérie : un médecin fustige le régime en place et s'indigne contre les défaillances du secteur de la santé    Edito : Sprint final    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    Trois films du Maroc et de Syrie remportent les Prix du Festival du cinéma de Oued-Noun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Auschwitz. La Shoah et nous
Publié dans L'observateur du Maroc le 27 - 01 - 2021

15 janvier 2020. Le Roi Mohamed VI visite la Maison de la mémoire, musée dédié à la coexistence des juifs et des musulmans, à Essaouira
Le monde, à travers l'ONU, commémore le 76ème anniversaire de la libération du camp d'extermination d'Auschwitz. Le lieu le plus emblématique de la Shoah, l'épisode le plus terrible de l'histoire humaine. Le Maroc fait partie de cette histoire... Du bon côté.
Hakim Arif
La commémoration de l'holocauste s'accompagne généralement de rappels historiques. Si cet anniversaire se réfère à ce que l'humanité peut avoir de plus horrible, il rassure néanmoins sur l'indestructible propension des humains à se révolter contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme.
Le Maroc a une grande part dans cette histoire dont les traces sont encore vivaces et ne s'effaceront jamais.
L'Holocauste rappelle l'attitude du Maroc dont le Roi Mohamed V avait fait face à l'administration française de l'époque d'appliquer aux Juifs marocains les lois de Vichy. Par ce geste, feu Mohammed V avait démontré qu'au Maroc, il n'y a pas d'un côté les Juifs et de l'autre les Musulmans, mais qu'il n'y avait que des Marocains. C'est une histoire à laquelle le Maroc a pris part et continue à le faire avec le Roi actuel Mohammed VI.
Lors de la conférence de lancement du projet Aladin le 27 mars 2009, Mohammed VI avait adressé un message aux participants: « Ma lecture de l'holocauste et celle de Mon Peuple ne sont pas celle de l'amnésie », disait-il. « Notre lecture est celle d'une blessure mémorielle que nous savons inscrite dans l'un des chapitres les plus douloureux, dans le Panthéon du Patrimoine universel », précisait le Souverain.
Le projet Aladin a été lancé, au siège de l'UNSECO, à Paris, pour promouvoir un dialogue interculturel fondé sur la vérité historique, la connaissance et le respect mutuel. Le Maroc y est à sa place. C'est le seul pays arabe et musulman qui reconnait, dans la constitution de 2011, que l'apport hébraïque est un des affluents qui enrichissent l'identité nationale.
Mémoire partagée
La résistance à la Shoah n'était donc pas un acte exceptionnel, mais une attitude normale avec un volet pédagogique important. Plus tard, à l'occasion de l'anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz, des personnalité marocaines se sont rendues sur le lieu du drame dont le Conseiller du Roi Mohammed VI, André Azoulay.
Lors de la conférence internationale sur l'enseignement des leçons historiques de l'Holocauste organisée, les 11 et 12 décembre 2018 par le projet Aladin à Marrakech, André Azoulay a rappelé que la mission première de ce projet est de sensibiliser le monde musulman à l'Holocauste, certes, mais aussi de « réveiller la conscience » du monde juif pour rappeler que, lorsque l'Europe chrétienne était tombée sous la domination nazie, le Maroc de Mohammed V avait offert refuge aux Juifs.
Autre fait important à signaler, le 14 novembre 2016 le Mémorial de la Shoah et les Archives nationales du Maroc ont signé une convention de coopération portant sur les ressources disponibles au sein des deux institutions. Bénéficiant du soutien du ministère marocain de la Culture et de la représentation diplomatique française, c'est accord est le premier du Mémorial de la Shoah dans le monde musulman.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.