ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    Santé: le recours aux compétences et à l'investissement étrangers permettra un «transfert de technologie»    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude à SM le Roi pour le soutien accordé au Liban    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    L'examen national unifié entre les 8 et 12 juin prochain    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    La Direction de la Santé à Béni Mellal-Khénifra dément tout manquement    La Chambre des représentants adopte le projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    «La solitude de Ibrahim, un personnage des plus ordinaires»    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le journaliste Jamal Boushaba n'est plus    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    Pep Guardiola fustige le projet de Super League    L'Opinion : Contractuels, gardez espoir !    Borrell réitère à Al Maliki le soutien de l'UE au processus électoral en Palestine    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques    Le CNDH et l'UNHCR s'allient pour renforcer les droits des réfugiés    2020 est l'année la plus chaude jamais enregistrée au Maroc    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    La diplomatie sportive au centre d'une réunion de l'AMJS    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    RADEEMA se mobilise contre le stress hydrique    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Eurafric Information : Nouvelle certification pour la filiale IT de Bank of Africa    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Projet Aladin
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 04 - 2009

Le président sénégalais Abdoulaye Wade était présent, ainsi que les anciens présidents français, mauritanien et indonésien Jacques Chirac, Ely Ould Mohamed Vall et Abdurrahman Wahid.
Le conte des «Mille et une nuits» intitulé «Aladin et la lampe merveilleuse» est connu d'un large public, aussi bien en Occident qu'en Orient. Un jeune homme pauvre, dont le nom arabe signifie «Noblesse de la foi», se retrouve détenteur d'une lampe hantée par un grand génie dont il doit apprendre à maîtriser les pouvoirs. Cet apprentissage se fait au cours d'un voyage initiatique, durant lequel le héros réussit à vaincre l'ignorance et à parvenir à la connaissance libératrice.
Ce conte et ce personnage ont été choisis par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah que préside Madame Simone Veil, ancienne déportée à Auschwitz et femme politique européenne de premier plan, pour servir de référence au «Projet Aladin» qui a été lancé officiellement, vendredi 27 mars, dans les locaux de l'UNESCO à Paris. Le président sénégalais Abdoulaye Wade était présent, ainsi que les anciens présidents français, mauritanien et indonésien Jacques Chirac, Ely Ould Mohamed Vall et Abdurrahman Wahid. Le Souverain marocain et le Royaume étaient représentés par le conseiller du Roi André Azoulay et par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq.
Le « Projet Aladin » est un programme culturel et éducatif qui vise à mettre à disposition de tous des informations historiques et culturelles fiables et accessibles, portant sur les enjeux liés aux relations judéo-musulmanes. L'urgence de sa création a été principalement motivée par le fait que, dans de nombreux pays musulmans, sont amplement diffusées, et reçoivent une large audience, les thèses dites «négationnistes» qui tendent à minimiser la politique d'extermination des Juifs mise en œuvre par Hitler. En Iran comme en Turquie, au Proche-Orient comme au Maghreb, circulent ainsi librement le livre «Mein Kampf» de Adolf Hitler, ou encore «Le protocole des sages de Sion», un ouvrage écrit au XIX ème siècle à Paris par un faussaire antisémite russe. Pour tenter d'inverser cette tendance, le «Projet Aladin» offre un site Internet en plusieurs langues ( dont l'arabe, le persan et le turc ) où est exposée la réalité du génocide hitlérien. Dans un message envoyé aux participants de la conférence de lancement, le Roi Mohammed VI a déclaré : «Ma lecture de l'holocauste et celle de Mon Peuple ne sont pas celles de l'amnésie. Notre lecture est celle d'une mémoire mémorielle que nous savons inscrite dans l'un des chapitres les plus douloureux, dans le Panthéon du Patrimoine Universel». Et le Souverain de rappeler que, durant le nazisme, le Maroc a donné refuge aux communautés juives européennes, et que son grand-père le Roi MohammedV a su s'opposer à l'application des lois racistes de Vichy aux citoyens marocains de confession juive.
Il faut souhaiter beaucoup de succès à ce «Projet Aladin», s'il permet vraiment de faire oeuvre de vérité. La profonde souffrance que vivent actuellement de nombreux peuples musulmans, à commencer par le peuple palestinien, ne saurait justifier la négation de ce qu'a connu le peuple juif sous Hitler. Mais ce programme ne sera vraiment recevable par les musulmans que si il sait, aussi, prendre en compte la douleur qui est aujourd'hui la leur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.