Le gouvernement mauritanien condamne les propos de Raissouni    Nador : 13 migrants condamnés à deux ans et demi de prison ferme    Jerusalem-Ankara. Une normalisation très avancée    M'diq: l'incendie de forêt presque entièrement maîtrisé    Le Maroc persévère dans sa lutte contre la traite des humains    Vague de chaleur de vendredi à dimanche dans plusieurs régions    Le Mali demande une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur les «actes d'agression» français    Le président tunisien Kais Saied entérine la nouvelle Constitution    Plan d'aide de Séoul pour la dénucléarisation de la péninsule coréenne    Jeux de la solidarité islamique, karaté : deux médailles d'or pour le Maroc    Brésil-Argentine annulé    Espagne : Sanchez veut un gazoduc connecté à l'Europe centrale    Fête nationale gabonaise: activités sportives et culturelles à Laâyoune    La forteresse « Casa del Mar »    Un Tremplin rythmé et électrique au stade du R.U.C. à Casablanca    Ciné Plage de Harhoura n'aura pas lieu    L'acteur marocain Mohamed Zyat est hospitalisé (VIDEO)    Agadir: Présentation des opportunités d'investissement aux Marocains du monde    Google : Les robots appelés à prendre des décisions    France : Les étudiants universitaires marocains connaîtront une nouvelle augmentation de frais de rentrée    Marrakech : Célébration du 69ème anniversaire de la Manifestation du Mechouar    فيروس كورونا : 109 إصابات جديدة دون وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Beach-soccer: le Maroc qualifié pour la CAN 2022    Dogmatisme aveuglant !    Casablanca : «Al Majdoubia » de Saâdallah brille lors du Festival Al Fida    Tragédie de Khouribga: les dernières précisions d'un responsable (VIDEO)    Mercato : le Marocain Benjamin Bouchouari rejoint l'AS Saint-Étienne (PHOTO)    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 17 Aout 2022    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Le Radisson Hotel Group s'implante à Saïdia    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Le Nord plébiscité par les touristes    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Europe-Russie. La faille croate
Publié dans L'observateur du Maroc le 13 - 06 - 2022

Le président Zoran Milanović avait fait la une des journaux lorsqu'il avait déclaré que le pays retirerait ses troupes des forces de l'OTAN en Europe de l'Est en cas d'escalade des tensions avec la Russie au sujet de l'Ukraine. La question mérite réflexion.
Toutefois, ce n'est pas au président de décider en pareille matière. C'est au Premier ministre de le faire. Or le premier ministre Andrej Plenkovic est un rival politique du président Milanovic. Le parti du premier ministre, l'Union Démocrate Croate, (HDZ) est le plus important au Parlement avec 61 sièges et 15 ministres sur 18 en sont issus, y compris ceux des Affaires étrangères et de la Défense.
C'est ainsi que la déclaration du président a été rapidement contredite par le chef de la diplomatie Gordan Grlić-Radman. Elle l'a été encore une fois à propos de l'adhésion de la Finlande à l'OTAN. Le président estimait, le 26 avril 2022 que "l'adhésion de la Finlande à l'Otan n'est qu'un charlatanisme dangereux ». Ce à quoi le ministre des Affaires étrangères a exprimé le soutien de son pays à l'adhésion de la Finlande et de la Suède à l'OTAN.
"Ces deux pays sont des pays partenaires qui partagent les mêmes valeurs que nous", avait -il déclaré.
Pour Grlić-Radman, les commentaires de Milanović n'avaient rien à voir avec la position du gouvernement. C'est ce qu'il avait précisé à un journaliste du Frankfurter Allgemeine Zeitung allemand: « le président ne parle pas pour la Croatie, mais pour lui-même », soulignant que le gouvernement restera un membre loyal de l'OTAN. "Dans des moments comme ceux-ci, il est particulièrement important de faire preuve de solidarité entre partenaires, et la Croatie le fera au sein de l'UE et de l'OTAN", a-t-il réaffirmé.
Lorsque le président avait déclaré qu'il demanderait au représentant croate à l'OTAN de voter contre l'adhésion, le ministre des Affaires étrangères avait répliqué que le représentant suivrait les instructions de son département.
La situation est d'autant plus tendue entre le gouvernement et le président que l'analyste en politique étrangère Denis Avdagic, a estimé sur la radio et la télévision croates que le gouvernement pourrait demander la destitution de Milanovic.
"Le Premier ministre Plenkovic et la majorité au pouvoir pourraient demander la destitution de Milanovic. Le motif étant la déclaration de veto de Milanovic. J'espère que le gouvernement et le président pourront se réunir autour d'un consensus commun, en tenant compte des intérêts du pays", analysait-il.
Il faut préciser que bien que le président soit le commandant en chef de l'armée croate, les déploiements de l'OTAN sont gérés par le ministère de la Défense, avec l'approbation du parlement.
Pour l'Union européenne comme pour l'OTAN, la présence de Zoran Milanivic à la tête de la Croatie peut poser problème à cause, justement, de sa position pro-russe.
« S'opposer aujourd'hui à l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'OTAN porte un coup à la solidarité et à l'alliance de tout le monde démocratique occidental contre ce que fait la Russie en Ukraine. C'est sans aucun doute une position pro-russe », affirmait le président du Parlement, de Croatie Gordan Jandroković le 4 mai dernier lors de sa visite en Espagne.
Une position qui devrait en principe faire réagir l'Administration américaine. Un allié russe dans cette pattue centrale de l'Europe n'est pas une bonne nouvelle, ni pour l'OTAN, ni pour l'Union européenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.