Covid-19 au Maroc: le dernier bilan par région    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Covid-19: le point sur la situation aux Etats-Unis, nouvel épicentre de la pandémie    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    Les réserves des centrales syndicales    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    Fonds spécial: la contribution du groupe Centrale Automobile Chérifienne    El Youbi: “On s'attend à un aplatissement de la courbe de l'épidémie, à condition…”    OCP: Un Chiffre d'affaires de plus de 54 MMDH en 2019    Coronavirus : Le vrai du faux sur l'épidémie au Maroc ce mercredi 1 avril 2020    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    La musique: Ce langage universel qui a sorti le monde de sa boule!    Assurances automobiles : La FMSAR s'organise pour garantir le renouvellement    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Les éboueurs en première ligne à Fès    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel royal pour un nouveau partenariat afro-indien
Publié dans L'observateur du Maroc le 11 - 11 - 2015

‘Le Roi Mohammed VI a prononcé un discours au 3e Forum Inde-Afrique, le 29 octobre à New Delhi, devant les participants venus notamment de toute l'Afrique.'
Le discours royal a été porteur de messages clairs. Le Souverain a réaffirmé la disposition du Maroc à adhérer avec l'Inde à des initiatives communes pour mettre en place des projets concrets dans le cadre d'une nouvelle relation trilatérale. Le Roi Mohammed VI a fixé les priorités en parlant de « secteurs productifs, stimulants pour la croissance et la création d'emplois, et impactant directement la vie des citoyens ». Le partenariat afro-indien, que le Roi Mohammed VI appelle de ses voeux, est celui qui s'affranchit du passé pour ouvrir la voie à une « coopération sud-sud efficace, solidaire et pluridimensionnelle, fondée sur l'exploitation judicieuse et optimale des potentialités et des richesses que recèlent nos pays ». Dans cette perspective, le Maroc, par la voix de son Souverain, fait valoir l'évolution et la diversification des partenariats qui l'unissent à un certain nombre d'Etats africains et qui portent sur le développement humain et sur divers domaines sociaux, économiques et religieux. C'est là un atout majeur qui qualifie le Royaume, devenu premier investisseur africain en Afrique de l'Ouest et deuxième à l'échelle du continent, à se présenter comme hub vers l'Afrique. Ce continent, a souligné le Souverain, « mérite des partenariats de coopération équitables, plus qu'il n'a besoin de relations déséquilibrées assorties d'un soutien conditionnel ». Le Roi Mohammed VI a rappelé qu'il avait déjà demandé à l'Afrique de faire confiance à l'Afrique. « Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux autres pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents ». Il ne s'agit pas d'un choix, mais d'une impérieuse nécessité. « L'avenir de nos peuples est notre responsabilité. Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l'Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l'inconnu », a-t-il insisté.
Domaines prioritaires
Sur la base du partenariat fructueux qui lie le Maroc et l'Inde dans le domaine du phosphate et de ses dérivés, le Souverain a plaidé en faveur de l'élargissement de ce partenariat pour qu'il profite à certains pays africains. Outre la sécurité alimentaire, le Roi Mohammed VI a évoqué l'agriculture, l'industrie pharmaceutique, la recherche scientifique et technologique ainsi que la formation des cadres. Il a également insisté sur la sécurité et la stabilité qu'il a qualifiées de piliers du développement. Et de conclure : «Vu la forte corrélation entre les défis de développement et les menaces terroristes sans précédent, les Etats membres de ce Forum devraient adopter une approche intégrée axée sur la mise en place d'une coopération étroite avec l'Inde».
Opérationnalisation
Pour que le partenariat Maroc-Inde-Afrique aille vite de l'avant, le Roi Mohammed VI a affirmé que le Maroc était toujours disposé à créer un groupe de travail commun pour assurer la coordination et l'échange des informations dans le domaine sécuritaire. Dans le même esprit, le Souverain a eu, le 29 octobre à New Delhi, des entretiens avec le Premier ministre indien, Narendra Modi. Par ailleurs, en marge du Forum Inde-Afrique 2015, la CGEM a signé avec la Fédération indienne des chambres de commerce et d'industrie (FICCI), un mémorandum d'entente pour le renforcement des relations commerciales entre le Maroc et l'Inde. Fadel Agoumi, Directeur général délégué à la CGEM, précise que cette fédération regroupe 270.000 membres et dispose de nombreux centres d'excellence et d'innovation. « A travers cette convention, Marocains et Indiens veulent notamment mieux se connaître en organisant des visites et des missions conjointes », souligne-t-il, en annonçant la tenue prochainement d'un forum Maroc-Inde à Casablanca. Le Royaume a donné ainsi un signal fort de sa disposition à traduire les discours en actions concrètes ✱


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.