Kénitra: des motards utilisent leurs armes de service pour arrêter un récidiviste    Création d'un centre d'accueil pour les MRE à Tanger    Installation des agents d'autorité nouvellement nommés    Tanger : Un centre d'accueil pour la diaspora marocaine    Remaniement: Divisions de la majorité et compétences rares    Le Japon affiche de nouvelles ambitions africaines    Fête de la Jeunesse: Fini les cérémonies officielles…    Un Conseil de gouvernement jeudi prochain    Insolite : Mystérieux bienfaiteur    La Bourse de Casablanca clôture juillet en bonne mine    Le taux moyen de remplissage des barrages avoisine les 57% au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Création d'entreprises : 50.135 nouvelles entités au premier semestre    Grève de 48 heures des médecins du secteur public    Equipements télécoms : Le processus d'agrément dématérialisé    Télédéclarations: la CNSS s'associe aux banques participatives    Exploration pétrolière: Jeu de chaises musicales sur le permis Anoual    En Libye, la peur de finir à la rue après avoir fui les combats    Réfugiés: Le ras-le-bol des pays voisins de la Syrie, après 8 ans de guerre    Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre    Commerce: Trump vante la perspective d'un accord « fantastique » avec Londres après le Brexit    Gibraltar autorise le pétrolier iranien à partir malgré la tentative américaine de blocage    Hong Kong, passerelle entre Pékin et le monde, malgré l'essor économique chinois    Les utilisateurs d'Instagram pourront bientôt signaler les « Fake News »    Taux négatifs    Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions : L'IRT décidé à franchir le tour préliminaire    Fouzi Lekjaa Objectif : Qualifier l'EN au Mondial et au dernier carré de la CAN    Coupe du Trône : Tirage au sort fatal pour au moins sept clubs de la D1    Championnat de Portugal : Adel Taarabt renoue avec Benfica jusqu'en 2022    Kitesurf : Dakhla à l'heure de la 5ème édition de «Dakhla Downwind Challenge»    Athlétisme : Des records du monde en danger    Neymar convoqué pour les prochains matches amicaux du Brésil    Vahid Halilhodzic prend officiellement les commandes de la sélection nationale    De nouveaux ambassadeurs du Qatar et de la Finlande à Rabat    Myrtilles : Cet aliment miracle réduit le risque d'Alzheimer et d'infarctus    Augmentation du nombre de bénéficiaires de l'Entraide nationale    Divers    Fès: L'UEMF s'allie à l'Ecole polytechnique    La Marine Royale saisit 4 tonnes de chira au large d'Assilah    Vol de médicaments de l'hôpital multidisciplinaire d'Azrou : Un récidiviste interpellé    Tanger : Deux arrestations dans une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort d'une personne    Réhabilitation du cimetière juif d'El Jadida    Le film culte "Apocalypse Now" ressort dans une nouvelle version    Depuis sa cellule, MHD rend un hommage déchirant à Dj Arafat    Une MasterClass pour former les musiciens en herbe    Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?    «Le festival Bab Souss» du 23 au 25 août    Pour présenter ses vœux de l'Aïd Al Adha : Karima Skalli lance «Alhawa rachiki»    Fast and furious : Hobbs et Shaw assurent l'intérim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel royal pour un nouveau partenariat afro-indien
Publié dans L'observateur du Maroc le 11 - 11 - 2015

‘Le Roi Mohammed VI a prononcé un discours au 3e Forum Inde-Afrique, le 29 octobre à New Delhi, devant les participants venus notamment de toute l'Afrique.'
Le discours royal a été porteur de messages clairs. Le Souverain a réaffirmé la disposition du Maroc à adhérer avec l'Inde à des initiatives communes pour mettre en place des projets concrets dans le cadre d'une nouvelle relation trilatérale. Le Roi Mohammed VI a fixé les priorités en parlant de « secteurs productifs, stimulants pour la croissance et la création d'emplois, et impactant directement la vie des citoyens ». Le partenariat afro-indien, que le Roi Mohammed VI appelle de ses voeux, est celui qui s'affranchit du passé pour ouvrir la voie à une « coopération sud-sud efficace, solidaire et pluridimensionnelle, fondée sur l'exploitation judicieuse et optimale des potentialités et des richesses que recèlent nos pays ». Dans cette perspective, le Maroc, par la voix de son Souverain, fait valoir l'évolution et la diversification des partenariats qui l'unissent à un certain nombre d'Etats africains et qui portent sur le développement humain et sur divers domaines sociaux, économiques et religieux. C'est là un atout majeur qui qualifie le Royaume, devenu premier investisseur africain en Afrique de l'Ouest et deuxième à l'échelle du continent, à se présenter comme hub vers l'Afrique. Ce continent, a souligné le Souverain, « mérite des partenariats de coopération équitables, plus qu'il n'a besoin de relations déséquilibrées assorties d'un soutien conditionnel ». Le Roi Mohammed VI a rappelé qu'il avait déjà demandé à l'Afrique de faire confiance à l'Afrique. « Aujourd'hui, a-t-il poursuivi, nous invitons les pays du Sud à témoigner leur confiance aux autres pays du Sud et à investir leurs richesses et leurs potentialités pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents ». Il ne s'agit pas d'un choix, mais d'une impérieuse nécessité. « L'avenir de nos peuples est notre responsabilité. Soit nous poursuivons la coopération et la solidarité entre nos pays, au mieux de leurs intérêts, soit nous manquerons une fois de plus notre rendez-vous avec l'Histoire et nous précipiterons nos peuples dans l'inconnu », a-t-il insisté.
Domaines prioritaires
Sur la base du partenariat fructueux qui lie le Maroc et l'Inde dans le domaine du phosphate et de ses dérivés, le Souverain a plaidé en faveur de l'élargissement de ce partenariat pour qu'il profite à certains pays africains. Outre la sécurité alimentaire, le Roi Mohammed VI a évoqué l'agriculture, l'industrie pharmaceutique, la recherche scientifique et technologique ainsi que la formation des cadres. Il a également insisté sur la sécurité et la stabilité qu'il a qualifiées de piliers du développement. Et de conclure : «Vu la forte corrélation entre les défis de développement et les menaces terroristes sans précédent, les Etats membres de ce Forum devraient adopter une approche intégrée axée sur la mise en place d'une coopération étroite avec l'Inde».
Opérationnalisation
Pour que le partenariat Maroc-Inde-Afrique aille vite de l'avant, le Roi Mohammed VI a affirmé que le Maroc était toujours disposé à créer un groupe de travail commun pour assurer la coordination et l'échange des informations dans le domaine sécuritaire. Dans le même esprit, le Souverain a eu, le 29 octobre à New Delhi, des entretiens avec le Premier ministre indien, Narendra Modi. Par ailleurs, en marge du Forum Inde-Afrique 2015, la CGEM a signé avec la Fédération indienne des chambres de commerce et d'industrie (FICCI), un mémorandum d'entente pour le renforcement des relations commerciales entre le Maroc et l'Inde. Fadel Agoumi, Directeur général délégué à la CGEM, précise que cette fédération regroupe 270.000 membres et dispose de nombreux centres d'excellence et d'innovation. « A travers cette convention, Marocains et Indiens veulent notamment mieux se connaître en organisant des visites et des missions conjointes », souligne-t-il, en annonçant la tenue prochainement d'un forum Maroc-Inde à Casablanca. Le Royaume a donné ainsi un signal fort de sa disposition à traduire les discours en actions concrètes ✱


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.