Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    BMCE Bank of Africa Lance le 1er rapport annuel digital au Maroc    Le HCP et la Banque mondiale se rapprochent davantage    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Lutte contre les maladies non transmissibles : le Maroc réitère son engagement    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Atlanta Assurances : le plan stratégique continue de porter ses fruits    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    El khalfi: "Le chef du gouvernement a entamé les concertations sur le remaniement ministériel"    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Entretien avec Fouad Hani, auteur-compositeur et interprète : «Je travaille beaucoup sur ma musique»    Premières Assises nationales du Développement humain    Après les Assises du développement humain, quelles priorités ?    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Banque Centrale Populaire. La performance au rendez-vous    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Crise économique mondiale : L'OCDE tire la sonnette d'alarme !    Bordeaux accueille le sommet Afrique-France en juin 2020    «#b7arblaplastic» : Une opération de collecte de déchets dans les plages signée Label'Vie    PLF 2020. Le calendrier se précise    Le RNI organise la 3ème Université d'été ce vendredi à Agadir    Question d'intégration    Rabat: L'UE lance un projet de migration légale circulaire entre le Maroc et l'Espagne    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Au Groenland, les chiens de traîneau menacés par la fonte des glaces    Ces stars qui se sont mariées en secret    La gestion des risques de santé, sécurité et environnement débattue à Casablanca    Le Maroc, une cible importante pour la cybercriminalité    Insolite : Rivière teinte en vert fluo    Sensibiliser pour ne plus faire les frais de l'addiction aux antidouleurs    Appel aux dons    Un plan d'action pour la relance du tourisme à Béni Mellal-Khénifra    Tenue à Rabat du Forum des parlementaires arabes sur la population et le développement    Paris corrige Madrid : L'issue de parité sanctionne le choc Atlético-Juventus    Di Maria, la "MCN" à lui tout seul    Le stade d'Honneur d'Oujda fait peau neuve    "Woh!" d'Ismahan Lahmar projeté au Festival international du film de femmes    "Esthétique de la création poétique'', un nouvel ouvrage célébrant l'œuvre de Mohamed Serghini    Bouillon de culture    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





The National Interest : Trump pourrait faire mieux qu'Obama en Afrique
Publié dans L'observateur du Maroc le 09 - 12 - 2016

Dans une analyse intitulée « Pourquoi Donald Trump devra-t-il mettre l'accent sur l'Afrique », publiée ce jeudi 9 décembre 2016 dans l'influent magazine américain The National Interest, le patron de presse et éditorialiste Ahmed Charaï relève que le Président élu Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier prochain, a l'opportunité historique d'apporter son concours à la dynamique de développement en Afrique. « Trump a la possibilité de remédier aux carences de l'administration sortante en matière de coopération américano-africaine », insiste Charaï. Ce dernier met en exergue l'U.S-African Growth and Opportunity Act (La loi américano-africaine sur la croissance et les opportunités), qui a été initiée par l'Administration Clinton, et que le nouvel exécutif américain pourrait revoir. Selon l'analyse publiée dans The National Interest, ce texte revu pourrait être un levier pour le renforcement des exportations américaines, la dynamisation de l'emploi et la stimulation des investissements qui sont orientés vers le développement dans le continent.
L'analyse relève, en outre, que Trump peut procéder à une réforme de l'aide humanitaire américaine destinée à l'Afrique, notant qu'une telle démarche va permettre de surmonter les pertes engendrées par une lourde bureaucratie et d'augmenter de manière effective l'assistance humanitaire en évitant des coûts élevés. Ahmed Charaï, qui membre du conseil d'administration de plusieurs think tanks américains et qui connaît bien donc les réalités américaines ajoute : « Donald Trump sera en position de constater que le fait d'aider les Africains à réaliser leurs rêves est une approche qui sera dans l'intérêt national des Etats Unis eux-mêmes ».
Concernant les relations américano-marocaines, Charaï rappelle que la stratégie africaine du Roi Mohammed VI vise, dans son approche holistique, le double objectif de promouvoir le co-développement solidaire, notamment dans le domaine socio-économique et de barrer la route à l'extrémisme violent et aux détenteurs des idéologies radicales. Cette approche fait sienne la coopération multilatérale. Sur cette base, Ahmed Charaï conclut son analyse en faisant observer aux Américains que des organismes multilatéraux comptent parmi leurs membres des pays éclairés comme le Maroc qui s'acquittent d'un « plus grand rôle de leadership » dans les efforts visant à jeter les bases d'un développement socio-économique inclusif dans le continent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.