(Vidéo) Patrouille de voltige. « La Marche Verte » a conquis les coeurs à Toulouse    Aziz Akhannouch est arrivé à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Transport routier. Les inscriptions pour bénéficier du soutien exceptionnel supplémentaire lancées    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Arrivée à Tokyo de Akhannouch pour représenter le Roi aux funérailles de l'ancien premier ministre Shinzo Abe    Averses orageuses et rafales de vent, lundi et mardi, dans plusieurs provinces du Maroc    Vidéo-photos. La patrouille de voltige «La Marche Verte» fait sensation à Toulouse    La version algérienne fallacieuse mise à nu à l'ONU    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Une délégation du Parlement panafricain visite le complexe portuaire Tanger Med    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Sahara    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le projet de Gazoduc Maroc-Nigéria avance sous très haute supervision
Publié dans L'observateur du Maroc le 10 - 06 - 2018

Le Roi Mohammed VI et le président nigérian, Muhammadu Buhari ont présidé, ce dimanche 10 juin 2018 au Palais Royal à Rabat, la cérémonie de signature de trois accords de coopération bilatérale, dont un relatif au projet stratégique du Gazoduc Nigeria-Maroc.
A cette occasion, Farouk Garba Said, directeur général de la Compagnie de pétrole nationale nigériane (NNPC) et Amina Benkhadra, directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) ont prononcé, respectivement, une allocution sur le contenu de la déclaration conjointe entre le Maroc et le Nigeria relative à la réalisation de la phase suivante du projet stratégique du Gazoduc régional connectant les ressources gazières du Nigeria aux pays de l'Afrique de l'Ouest et au Maroc.
Ils ont rappelé que le projet du gazoduc Nigeria-Maroc a été conçu durant la visite d'Etat du Roi Mohammed VI au Nigeria, en décembre 2016, notant qu'un accord de coopération du gazoduc a été signé à Rabat le 15 mai 2017 et qui engage les deux parties, NNPC et ONHYM, à parrainer conjointement une étude de faisabilité et une FEED pour le projet de gazoduc Nigeria Maroc.
«Les parties nigériane et marocaine ont travaillé de manière efficace et constructive afin de s'assurer que l'étude de faisabilité du gazoduc, qui est la première phase de ce projet stratégique, soit réalisée par le contractant de manière professionnelle et conformément aux meilleures pratiques internationales», ont-ils assuré, faisant observer que «plusieurs tracés ont été évalués jusqu'ici. Le premier est un tracé offshore, le second est un tracé onshore qui longe la côte. Tandis que le troisième est un tracé mixte».
Les deux responsables ont affirmé que «pour des raisons d'ordre économiques, politiques, juridiques et sécuritaires, le choix s'est opéré sur une route combinée onshore/offshore».
«Le gazoduc mesure approximativement 5.660 km et son CAPEX a été défini», ont-ils poursuivi, notant que la construction devrait se faire en plusieurs phases et répondre aux besoins croissants des pays traversés et de l'Europe au cours des 25 prochaines années.
Farouk Garba Said et Amina Benkhadra ont, à cette occasion, mis en avant les apports multiples de ce projet stratégique, notamment la collaboration régionale entre le Maroc, le Nigeria, la Mauritanie et les pays de la CEDEAO dans le but de promouvoir le commerce et le développement dans l'intérêt mutuel des pays, l'intégration des économies de la sous-région conformément aux objectifs du NEPAD, la réduction du «Torchage» du gaz et la diversification des sources d'énergie, la contribution à la lutte contre la désertification en utilisant le gaz comme forme d'énergie fiable et durable dans la sous-région et la création de richesse et la réduction de la pauvreté en ouvrant des opportunités de croissance économique dans la sous région.
Et les deux responsables d'ajouter que les deux parties ont saisi l'opportunité du Sommet entre le Roi Mohammed VI et le Président Muhammadu Buhari afin de convenir du passage à la FEED, prochaine étape de cet ambitieux projet.
Durant cette étape, il sera question d'impliquer les Etats traversés et la CEDEAO, en signant des protocoles d'accord, de valider les volumes disponibles pour l'Europe par les Majors au Nigeria et par NNPC, d'entamer les discussions avec les opérateurs du champ Tortue au large du Sénégal et de la Mauritanie, et d'approcher les clients européens qui sont les plus importants Off-takers potentiels.
Parmi les actions programmées, il est prévu d'affiner les estimations de couts d'investissements et d'exploitation, de finaliser l'analyse économique sur la base des volumes et des hypothèses de construction finalisés et d'entamer les discussions avec les banques internationales de développement pour tester leur disposition à financer ce projet, et de préparer les documents préliminaires.
Farouk Garba Said et Amina Benkhadra ont également souligné que les deux Chefs d'Etat ont insisté sur la nécessité de tenir pleinement compte de la dimension écologique et environnementale dans les différentes étapes du Projet.
Ce projet permettra de donner à l'Afrique une nouvelle dimension économique, politique et stratégique et placera le Maroc et le Nigeria comme deux leaders de la Coopération Sud-Sud au niveau du Continent africain, ont-ils assuré.
Et de conclure que compte tenu de son importance stratégique et des avantages apportés, non seulement pour le Nigeria et le Maroc, mais aussi pour les pays traversés par le Gazoduc, NNPC et ONHYM confirment leur engagement commun en vue de mener à bien ce projet.
Par la suite, le Roi Mohammed VI et le président Muhammadu Buhari ont présidé la cérémonie de signature de trois accords de coopération bilatérale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.