Compteur coronavirus : 1.240 nouveaux cas confirmés et 1.361 guérisons en 24H    Cosumar accompagnera 10 auto-entrepreneurs    Un nouveau partenaire de Bank Of Africa en Chine    À Tamernoute (province d'Azilal) : Un enfant sauve tout un douar    CMC : financement externe "maitrisé et soutenable"    « Un maire de ville doit être un très bon gestionnaire »    Sahara : Le Gabon réaffirme son appui à l'Initiative marocaine d'autonomie    Maire : Un «boulot» bien payé    Technologie digitale intelligente: FRDISI et ONEE créent un centre à Casablanca    Proximité culturelle et sportive    Tourisme: Abdellatif Kabbaj élu personnalité de l'année    Une entreprise américaine investit dans le projet du développement du premier robot humanoïde marocain    Nador : Enquête judiciaire pour identifier les impliqués dans une tentative de trafic de 2.380 kg de Chira    Grandes villes : À quoi servent les maires ?    Vaccins anti-Covid-19 : Guterres crie sa grande déception    Mondial Handball : Ce soir à 18h00, le Maroc face au Portugal sans se faire des illusions !    ONU : la hausse des migrations internationales a ralenti de 27% en raison de la COVID-19    Le Président américain accorde la Légion du mérite des Etats-Unis au Roi Mohammed VI    Le Bahreïn réitère son soutien au Maroc dans la défense de sa souveraineté et son intégrité territoriale    CHAN 2021 : Ce soir, Cameroun/Zimbabwe en ouverture à 18 heures    CHAN : Cameroun 2020 ou Cameroun 2021 ?    Omar Hilale : la coexistence entre musulmans et juifs est ancrée dans l'ADN des marocains    "Atlantide KM 130 " Rencontre entre l' artiste photographe Imane Djamil et la ville de Tarfaya    SM Le Roi Mohammed VI décoré de la "Legion of Merit, Degree Chief Commander"    Trump décoré du Wissam El Mohammadi    Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Vaccination anti-covid : Biden dévoile le successeur de Moncef Slaoui    Le Cameroun est prêt    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    Initiative marocaine d'Autonomie: Un fort soutien formulé lors de la conférence ministérielle    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Les équipes à suivre de très près    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Fondation Mohammed VI des ouléma africains sous les projecteurs au Bénin
Publié dans L'observateur du Maroc le 01 - 07 - 2018

Les participants à un colloque tenu, samedi au Bénin, ont salué l'action menée par la Fondation Mohammed VI des ouléma africains sur le continent africain dans un moment charnière, qui nécessite la conjugaison des efforts et le travail rigoureux pour surmonter les aspects de radicalisation et d'extrémisme et ce qui en découle de méconnaissance des préceptes religieux.
Dans une allocution prononcée à l'ouverture de ce colloque de deux jours organisé par la Fondation sous le thème « les constantes religieuses communes et leur impact sur la consécration de la tolérance et du juste-milieu », le ministre béninois de l'Eau et des Mines a rendu hommage à l'initiative d'Amir Al Mouminine, le Roi Mohammed VI, portant création de cette Fondation dont on attend beaucoup dans différents pays africains, notamment sa section au Bénin, selon un communiqué de la section béninoise de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.
De son côté, l'ambassadeur de SM le Roi au Bénin, Rachid Erreguibi, a loué, dans une allocution à l'occasion, l'ouverture et la bonne interaction entre les religions qui prévalent au Bénin, se félicitant de ce que cela engendre en termes de possibilités d'action constructive et de coexistence sûre.
L'ambassadeur a mis en relief les objectifs de la Fondation et les attentes qui y sont placées pour rapprocher les points de vue et servir le véritable modèle de l'Islam, tout en diffusant l'esprit de fraternité qui ne peut que profiter aux deux pays.
Pour sa part, le professeur Aicha Rebaï, qui s'exprimait au nom de la Fondation, a souligné dans son discours que « les relations liant le Royaume du Maroc et le reste des pays africains sont mutuellement bénéfiques, sur la base du partage des éléments essentiels de l'identité religieuse incarnée par la doctrine achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite », faisant observer que tous les pays africains connaissent pertinemment les raisons ayant poussé leurs ancêtres à choisir ces éléments identitaires, partant de leur conviction qu'il s'agissait du meilleur choix pour promouvoir la paix et la sécurité.
Selon le communiqué, ce colloque vise à préserver les valeurs religieuses de tolérance qui contribuent à la cohésion de la société et sa protection des courants idéologiques et cultuels extrémistes, sur la base des constantes de l'Islam qui unissent les peuples musulmans d'Afrique et qui ont joué, au cours de l'histoire, un rôle capital dans la cohésion entre ses peuples issus de différentes religions, ethnies, langues et cultures.
Cette conférence est animée notamment par une importante délégation d'éminents ouléma marocains composée du professeur Driss Fassi Fihri, Vice-président de l'Université Al Qarawiyyin, Idriss Ben Daouiya, président du Conseil des ouléma de Larache et membre du Conseil supérieur des ouléma, et Naima Bennis, membre du Conseil supérieur de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains.
Les travaux du colloque se poursuivent à travers trois séances de travail encadrées par des ouléma du Maroc et du Bénin, suivies de débats et de discussions. La première séance est axée sur les principes du juste-milieu et de la tolérance dans la doctrine achaârite, tandis que la deuxième se penche sur le sujet du rite malékite et les aspects de modération et de tolérance dans ses branches, ses origines et ses bases.
Pour sa part, la troisième séance est axée sur le concept juste du soufisme sunnite qui a constitué, au fil de l'histoire, un moyen de promouvoir l'Islam et la coexistence entre les peuples africains, et sans lequel il ne serait possible de retrouver les liens de compassion et de fraternité, ni les principes de tolérance et de vivre-ensemble en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.