Blinken consulte les alliés européens avant le face-à-face russo-américain    CAN 2021: Première séance d'entraînement des Lions de l'Atlas en vue des 8ès de finale    La Cour suprême inflige un revers à Trump dans l'enquête sur l'assaut du Capitole    L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    La pandémie de Covid-19 a fragilisé l'ensemble des droits humains dans le monde, selon l'ONU    Maroc-Mexique : Une coopération universitaire qui se fortifie    Météo Maroc: temps assez froid sur l'intérieur du pays ce jeudi 20 janvier    CAN 2021: voici l'adversaire des Lions de l'Atlas aux huitièmes de finale    Le Chery Tiggo 7 Pro remporte le prix du SUV le plus vendu de l'année au Qatar    Tourisme. Des solutions ponctuelles à une crise structurelle    L'ancien président du Wydad, Abdelmalek Sentissi, n'est plus    Auteur de deux agressions, le meurtrier de Tiznit interné à l'hôpital psychiatrique Errazi de Salé    Le PPS appelle à la réouverture des frontières    Accord entre le gouvernement et les syndicats d'enseignement les plus représentatifs    Cervantes, le théâtre centenaire de Buenos Aires    «Il est temps de vous libérer du complexe du colonisé»    Le poète et militant, Houcine Kamari, n'est plus    La circulation temporairement coupée sur ce tronçon routier    Wall Street ouvre en hausse après une forte chute la veille    USA: Bilan mitigé de Biden après un an à la Maison Blanche    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 Janvier 2022 à 16H00    Espagne : L'ONMT déploie une nouvelle task force au FITUR de Madrid    Consommation : Les ménages entre espoir et incertitude pour 2022    Liban : Le gouverneur de la Banque du Liban dans de sales draps    Maroc : La DGI lance un assistant virtuel «chatbot»    «L'autonomie, sous souveraineté marocaine. Autonomie entérinée par l'ONU» : en Espagne, le rapprochement entre Rabat et Berlin scruté    Casablanca : Interpellation de sept individus, dont un agent de sécurité, présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration    Le PPS critique la faible présence politique du gouvernement et appelle à l'ouverture des frontières    Ouverture de la billetterie pour la Coupe du monde de football 2022    CAN2021-Arbitrage : La Marocaine Bouchra Karboubi assiste l'Ethiopien Tessema à la VAR du ''Soudan-Egypte'' (20h)    L'Oriental Fashion Show retrouve la scène de la mode parisienne    Maroc-Gabon : Le superbe golazo de Hakimi impressionne Mbappé et fait le tour de la toile    CAN: Halilhodzic s'exprime après le match Maroc-Gabon    Covid: nouveau record de contaminations en Allemagne    Ceuta. Les frontières avec le Maroc fermées jusqu'en juin    Covid-19: Abdelilah Benkirane hospitalisé suite à des complications    L'UA condamne "l'attaque terroriste" des houthis contre les Émirats Arabes Unis    Les ports de Casablanca et Jorf Lasfar ont réalisé 70,5% du trafic national en 2021    Bain de foule dans un souk populaire pour Najat Aâtabou (VIDEO)    Attaque des Houthis contre les Emirats : Pr Zakaria Abouddahab fait le point (VIDEO)    Emirates suspend des vols vers les Etats-Unis en raison de la transition 5G    L'Egypte en pleine confiance face au Soudan    Lucile Bernard présente «A l'aube de nos rêves» en février à Marrakech    Fès : Session de formation sur l'éducation inclusive et l'autisme    Khalifa Mennani, membre de Fnair, lance «Mi Lalla»    Affaire Ghali : Le directeur adjoint de la police nationale entendu par le juge Lasala    "أحسن Pâtissier", la deuxième saison bientôt de retour sur 2M !    Enseignement/Dialogue social : l'accord MEN-syndicats, "un accord d'étape" pour la FNE qui "augure du positif"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



USA- Covid-19. La Chloroquine perd une bataille, Trump se révolte
Publié dans L'observateur du Maroc le 16 - 06 - 2020

La Chloroquine est tantôt bonne et tantôt dangereuse; elle guérit, elle tue; elle soulage, elle complique...On en a entendu des histoires sur ce médicament, et visiblement cela va durer encore. Il devient difficile de savoir s'il s'agit d'une guerre entre scientifiques, entre fabricants ou entre politiques. En tout cas Trump, lui, il est très mécontent.
Hakim Arif
Lundi 15 juin, la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis a révoqué l'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) qui permettait l'usage du phosphate de chloroquine et du sulfate d'hydroxychloroquine pour le traitement de certains patients de la COVID-19. Pour l'agence, les critères juridiques pour l'émission d'un EUA ne sont plus remplis. Sur la base de son analyse continue de l'EUA et des données scientifiques émergentes, la FDA a conclu que la chloroquine et l'hydroxychloroquine « sont peu susceptibles d'être efficaces dans le traitement de la COVID-19 pour les utilisations autorisées dans l'EUA ».
De plus, à la lumière des effets cardiaques indésirables et parfois graves en cours et d'autres potentiels, « les effets connus et potentiels de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine n'ont pas l'avantage sur les risques connus et potentiels pour l'utilisation autorisée ». Il s'agit de la norme légale pour la délivrance d'un EUA.
La Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) du département américain de la Santé et des Services sociaux a initialement demandé l'autorisation d'urgence couvrant la chloroquine et l'hydroxychloroquine, que la FDA lui a accordée le 28 mars 2020 sur la base des données scientifiques et des données disponibles à l'époque. Aujourd'hui, BARDA, après avoir mis à jour ses connaissances, a envoyé une lettre à la FDA demandant l'annulation de l'autorisation.
Evaluation rigoureuse
«Nous avons clairement indiqué tout au long de l'urgence de santé publique que nos actions seront guidées par la science et que nos décisions pourraient évoluer à mesure que nous en apprendrons davantage sur le virus du SRAS-CoV-2, examinerons les dernières données et examinerons l'équilibre des risques par rapport à avantages des traitements pour COVID-19 », a déclaré Anand Shah, le sous-commissaire de la FDA pour les affaires médicales et scientifiques.
Patrizia Cavazzoni, la directrice par intérim du Center for Drug Evaluation de la FDA, précise: «Bien que des essais cliniques supplémentaires continuent d'évaluer les avantages potentiels de ces médicaments dans le traitement ou la prévention de la COVID-19, nous avons déterminé que l'autorisation d'utilisation d'urgence n'était plus appropriée. Cette mesure a été prise à la suite d'une évaluation rigoureuse par des scientifiques de notre Center for Drug Evaluation and Research ».
On peut comprendre la motivation de la FDA quand, en parallèle, elle rappelle qu'elle a mis en garde que les médicaments en question ont été montrés dans des études de laboratoire « pour interférer avec le remdesivir antiviral de Gilead Sciences Inc » qui est, selon l'agence, « le seul médicament qui montre un avantage contre COVID-19 dans des essais cliniques formels, à ce jour ». Outre Atlantique, on balaie ainsi tout ce que le professeur Raoult a bâti à Marseille. Le combat n'est pas prêt de se terminer. Jusqu'à ce qu'un vaccin soit trouvé, ce qui est une autre histoire.
Ils n'ont rien compris
Comme on pouvait s'y attendre, cette décision a profondément irrité le président Donald Trump qui a sévèrement tancé les deux organismes: « Seules les agences américaines n'avaient pas compris ses avantages dans la lutte contre le coronavirus », a-t-il répliqué. Fervent défenseur de la Chloroquine, qu'il qualifie de « don du ciel », il avait soutenu en mars que l'hydroxychloroquine en combinaison avec l'antibiotique azithromycine avait « une réelle chance d'être l'un des plus grands changeurs de jeu de l'histoire de la médecine ».
Est-ce la fin de la Choloroquine et du débat interminable qui l'a accompagné dès le début de la pandémie? Peut-être pas. Pour Alex Azar, le secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux, ce médicament est toujours à l'étude pour une utilisation possible à un stade plus précoce de la maladie. Et il explique qu'«une grande partie des données qui ont été publiées et qui étaient plus négatives concernaient les personnes qui étaient très malades à l'hôpital». On revient donc à ce que Didier Raoult répétait dès le début, ce traitement réussit dans un état précoce de la maladie.
Vite le prochain épisode!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.