Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Moyens de paiement : Le cash règne en maître sur l'économie marocaine    Retraite : une réforme qui piétine    Noureddine Akkouri : « Quel que soit le contenu du manuel scolaire, si l'enseignant est compétent, il réussira à transmettre l'information »    Casablanca-Settat : les entreprises encouragées à privilégier le télétravail    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    Comité Exécutif du PI : l'Istiqlal condamne l'escalade de l'islamophobie en France    Liga: Le Real Madrid et Ramos dominent le Barça    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Patrimoine : Un canon volé à la Kasbah des Oudayas sauvé de justesse    L'AMMC décrypte son activité de 2019    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    El Guergarate: Bourita fustige les brigands polisariens à la solde de l'Algérie    «Le modèle de développement souhaité devrait intégrer les valeurs de la solidarité, de l'éthique et du vivre-ensemble»    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    La Zambie inaugure son ambassade à à Rabat    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Turquie-France. Erdogan pète les plombs    Israël-Soudan. Le troisième accord de paix est dans la boîte    Fermeture des salles de sport à Rabat    Inauguration à Rabat de l'ambassade de la République de Zambie au Maroc    Evolution du Coronavirus au Maroc : 4045 nouveaux cas, 194.461 au total, samedi 24 octobre à 18 heures    Accès aux prépas: le ministère a fait une annonce    Algérie: le président Tebboune entre en confinement volontaire    Tanger: trois jeunes devront répondre de leurs actes    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    Destination Maroc: Le deal ONMT et Ryanair    La FNM enrichit son capital culturel    Les grosses écuries au rendez-vous de la première journée    Ligue des Champions : Le match Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui
Publié dans L'observateur du Maroc le 24 - 09 - 2020

Le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain présente une exposition événement en hommage à Jilali Gharbaoui, précurseur de l'abstraction lyrique et gestuelle et l'un des fondateurs de la modernité artistique au Maroc. Du 23 septembre au 8 février 2021.
Fruit d'une collaboration entre la Fondation Nationale des musées (FNM), la fondation Al Mada et le groupe Attijariwafa Bank, l'exposition "Gharbaoui : L'envol des racines" réunit plus de 70 oeuvres retraçant la carrière prolifique de l'artiste, qui puise ses racines dans l'ambiance artistique des années 50 et 60.


Elle est enrichie par une chronologie retraçant la vie de Jilali Gharbaoui, parti très jeune à l'âge de 41 ans (1971), et d'une documentation issue de la vie artistique et personnelle du peintre, notamment des archives de presse, des catalogues, ses dessins d'expositions, des projets de livre et des notes.
L'exposition s'intéresse aux œuvres picturales du peintre qui laisse toute la liberté à l'imprévu des matières et à l'aléatoire du geste, avec des traits répétés à l'aide d'une pointe, signature singulière de l'artiste dénotant une certaine dérision.

« La culture est l'essence de la vie »


Pour le président de la FNM, Mehdi Qotbi, malgré la pandémie du coronavirus...la culture doit demeurer, car elle est "l'essence même de la vie".
Pour M. Qotbi, "Gharbaoui et Ahmed Cherkaoui sont les deux plus grands artistes marocains. Ceux qui ont insufflé la modernité d'un héritage exceptionnelle de couleurs et de gestes".
En cette période difficile, "nous avons besoin de lumière et des couleurs que Gharbaoui nous offre aujourd'hui". Jilali Gharbaoui s'est toujours "battu pour la modernité et pour qu'on le regarde avec les yeux d'un grand artiste".
N é en 1930 à Jorf El Melha dans la région de Sidi Kacem, Jilali Gharbaoui est décédé à Paris en 1971. Placé dans un orphelinat à l'enfance puis livré à lui-même à l'adolescence, Gharbaoui sera un homme "seul", en quête de lumière et de liberté.

LIRE AUSSI :
Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.