Sous le signe du Covid 19, la 9ème édition du festival de l'Astronomie lancée    Le Maroc et l'Espagne déterminés à renforcer leur partenariat stratégique    Champions League: Al Ahly élimine le Wydad et file en finale (VIDEO)    L'Arabie saoudite réaffirme son soutien à la marocanité du Sahara et à l'initiative d'autonomie    Couvre-feu à Casablanca: les horaires du tramway et des bus devraient changer    En prélude du démarrage de la saison agricole 2020-2021 : La campagne de sensibilisation contre la COVID-19 lancée à Rabat-Salé-Kénitra    Impression 3D : des universitaires discutent à Agadir des dernières innovations    Jumia Food révèle les résultats de son 1er Maroc Food Index    L'écrivain algérien Kamel Daoud appelle à la libération des détenus d' opinion    Rareté de la Vitamine C et du Zinc: les pharmaciens alertent le ministère    La Bourse de Casablanca conclut la semaine sur une bonne note    Contaminé par le Covid-19, Omar Hjira interpelle le ministre de la Santé    Un autre pays arabe va normaliser ses relations avec Israël    Une édition numérique pour le Festival maghrébin du film d'Oujda    Le documentaire "Al Hasla " vivement dénoncé par le tissu associatif de Hay Mohammadi    Londres signe avec Tokyo son premier accord commercial majeur post-Brexit    Julien-Vincent Brunie : SM le Roi, "un ardent défenseur de la co-connaissance et de la paix"    Trump attaque Biden sur les affaires de son fils, sans ébranler son rival    La FNM enrichit son capital culturel    La République centrafricaine réitère son soutien à la marocanité du Sahara    AEFE : l'Affaire Samuel Paty surgit également au Maroc    La forêt de Bouskoura sous le coup d'une déforestation en catimini    Record de contaminations battu en moins d' une semaine    Affaire CNSS : peine confirmée pour Rafik Haddaoui, Abdelmoghit Slimani acquitté    La Renaissance sportive de Berkane aux portes de l'histoire    Le Real Madrid de pire en pire avant le clasico    Transport aérien : Ryanair reprend ses vols sur le Maroc cet hiver    La Guinée Equatoriale et la Guinée-Bissau ouvrent chacune son consulat général à Dakhla    Coworking : Hello Desk ouvre ses portes à Casablanca    Jean-Michel Blanquer estime que "l'islamo-gauchisme fait des ravages"    Un artiste hors du temps et des canons    Nouvelles mesures pour les voyageurs qui passent par Casablanca    Transferts: Zakaria Fati signe à l'AS FAR pour trois ans    Le Raja réagit au report de son match face au Zamalek    Marrakech-Safi : Une saison culturelle qui s'annonce riche et diversifiée    Marrakech : pris en flagrant délit d'usurpation de la fonction d'un policier    Energies renouvelables : SM le Roi inquiet du retard    Un 7ème pays africain ouvre son consulat à Dakhla    Al Ahly-Wydad: à quelle heure et sur quelle chaîne ? (Ligue des champions)    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Le pape François approuve le mariage gay    Covid-19: la hausse du nombre de décès inquiète les Marocains    Fruit d'un partenariat entre OCP et la BAD : 4 millions de dollars mobilisés pour l'accès aux engrais en Côte d'Ivoire et au Ghana    Le projet de loi réorganisant l'Académie du Royaume disséqué en commission parlementaire    La Chambre des représentants salue l'interaction positive du gouvernement et sa position face à plusieurs propositions de loi    Sahara: le Bahreïn toujours aux côtés du Maroc    Coupes africaines : Le Wydad tentera un coup d'éclat face à Al Ahly, la RSB tout près de sa première étoile    «La création de la chaine amazighe (TV8) fut, à tout point de vue, une première dans le paysage audiovisuel marocain»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mme Fettah Alaoui: «La culture est un pilier majeur pour le tourisme marocain»
Publié dans Albayane le 22 - 09 - 2020


Exposition Gharbaoui au MMVI
La culture est un pilier majeur pour le tourisme marocain, activité essentielle dans l'économe nationale, a déclaré lundi à Rabat, la ministre du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et de l'Economie sociale, Nadia Fettah Alaoui, à l'occasion de l'inauguration de l'exposition événement, «Gharbaoui : L'envol des racines», organisée par le musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain en hommage à l'artiste marocain Jilali Gharbaoui.
Estimant la culture comme «partie intégrante du patrimoine immatériel marocain», Mme Fettah Alaoui s'est dit, dans une déclaration à la MAP, ravie de participer à l'ouverture de cette exposition qui célèbre le précurseur de l'abstraction lyrique et gestuelle et l'un des fondateurs de la modernité artistique au Maroc. La ministre a fait observer, à cette occasion, que le Maroc attire des «gens du monde entier pour découvrir notre pays, sa nature mais également la richesse de sa culture».
«Nous veillons, avec les départements de la culture et du tourisme, à travailler main dans la main pour promouvoir cette culture, et faire voyager à travers l'histoire et les différentes régions de notre pays», a-t-elle expliqué.
Sur la relance du secteur touristique en ces temps de crise, Mme Fettah Alaoui a noté l'existence de «prémices d'ouverture et de signaux positifs». Elle a estimé nécessaire de «garder espoir dans notre capacité à savoir rassurer les touristes marocains et étrangers pour faire confiance à nos dispositifs sanitaires et leur redonner envie de visiter ce beau pays, connu pour sa chaleur, sa culture, et qui les attends à bras ouverts».
L'exposition «Gharbaoui : L'envol des racines», ouverte au public du 23 septembre au 8 février 2021, coïncide avec le cinquantenaire de la disparition de l'artiste, et est le fruit d'une collaboration institutionnelle entre la Fondation Nationale des musées, la fondation Al Mada et le groupe Attijariwafa Bank.
L'exposition réunit plus de 70 œuvres qui retracent une carrière prolifique qui puise ses racines dans l'ambiance artistique des années 50 et 60.
Né en 1930 à Jorf El Melha dans la région de Sidi Kacem, Jilali Gharbaoui décède à Paris en 1971, alors qu'il n'avait que 41 ans. Placé dans un orphelinat à l'enfance puis livré à lui-même à l'adolescence, Gharbaoui sera un homme «seul», en quête de lumière et de liberté.
Très jeune, Gharbaoui peint avec un sens «inné» de geste spontané, comme il est conscient de son attirance pour l'abstraction. Il obéira ainsi toute sa vie à son instinct et à une expressivité lyrique, allant parfois jusqu'aux confins de l'inconscient dans sa quête de lumière, lit-on dans un document de présentation de l'exposition.
Sa «gestualité impulsive traduit bien l'hyper-émotivité du personnage, le côté vibratile de ses pulsions physiques et mentales», note Restany en 1990, cité dans le document.
Ayant passé une enfance difficile, Gharbaoui a fait de son art l'expression de ses angoisses et de ses douleurs en se projetant dans une quête spirituelle et mystique canalisée par la recherche inlassable de la lumière. Premier lauréat marocain de l'Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il crée ses premiers tableaux gestuels abstraits, prend part à des biennales et nourrit sa création d'artistes européens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.