Sahara marocain : ARTE dévoile les Fake news du polisario    Déclarations irresponsables: l'Intérieur se réserve le droit de recourir à la justice    Dakhla: le tourisme balnéaire au cœur du plan de relance (ONMT)    5ème Convention annuelle des zones économiques : le modèle de Tanger Med Zones dévoilé    Mort de VGE: Macron décrète un jour de deuil national mercredi    Le Hassania d'Agadir tient ses AG le 15 décembre    France: la stratégie vaccinale contre le Covid-19 présentée    Le déficit commercial se réduit à fin octobre    Alerte Météo: chutes de neige, temps froid, rafales de vent et fortes pluies ce week-end    Evolution du coronavirus au Maroc : 4334 nouveaux cas, 368.624 au total, jeudi 3 décembre à 18 heures    Le Sénat donne son feu vert à la convention maroco-espagnole de lutte contre la criminalité    Décès de VGE: le roi Mohammed VI présente ses condoléances à Emmanuel Macron    L'IF de Meknès lance une galerie à l' air libre    Décès de Mohammed Abarhoune    Ligue des champions : Paris revient, Chelsea déroule    Les prémices d' une saison prometteuse pour le CAYB    Hydrogène vert, le Maroc à l'affût des opportunités    Sociétés cotées: décélération de la baisse de l'activité à fin septembre    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 3 décembre    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une édition 100% digitale    Le régime algérien prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un « choix politique fallacieux »    Le Royaume Uni signe un Mémorandum d'Entente avec le Maroc    Conseil du gouvernement : Prolongation de l'état d'urgence sanitaire au Maroc jusqu'au 10 janvier    Abondantes chutes de neige, vague de froid et fortes averses de vent    CAM au chevet des Fédérations interprofessionnelles de l'Agriculture    Une délégation de la Commission des AE à la Chambre des représentants en visite aux consulats accrédités    CNSS : « le test PCR n'est pas encore remboursable, mais… »    Nouveau consulat des Etats-Unis à Casablanca    2M rénove ses journaux télévisés    Le Groupe arabe salue les efforts inlassables de SM le Roi pour la défense d'Al-Qods    La communauté internationale attendent toujours le gouvernement    Le sport national en deuil : Saïd Bouhajeb n'est plus de ce monde !    Le pire défi de l'Etat-nation    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    «Qendil», nouveau single de Ayoub Hattab    LOI DE FINANCES 2021 : UN BUDGET DE CONVALESCENCE    L'Université Mohammed VI des Sciences de la Santé lance un diplôme inédit    La guerre du Tigré va-t-elle basculer vers la guérilla ?    Jamel Debbouze provoque Booba pour le buzz (Vidéo)    Anesthésistes réanimateurs : Pénurie, flou légal et burn out    Gad El Maleh endeuillé (PHOTO)    Le film polémique « Much Loved » proposé sur Netflix    Election du Maroc au CA du PAM : une reconnaissance de l'action humanitaire du Royaume    16 cas testés positifs au sein du MAS à la veille de la nouvelle saison : "Jouer football mais penser Covid-19 " !    Covid-19. Un désastre pour les salaires    Cancel Culture : Le bûcher des réseaux sociaux brûle de bon feu    L'ancien président français Giscard d'Estaing est mort du Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dépenses publiques : Laftit appelle les collectivités à serrer la ceinture.
Publié dans L'opinion le 24 - 09 - 2020

Après l'appel du Chef du gouvernement à la rationalisation des dépenses publiques, le Ministre de l'Intérieur Abdelouafi Laftit en fait de même pour les collectivités territoriales en les appelant à optimiser leurs dépenses.
Le ministre de l'Intérieur a adressé une circulaire à l'ensemble des walis et gouverneurs, les appelant à inciter les collectivités territoriales à rationaliser la gestion de leurs ressources et optimiser leurs dépenses dans le cadre du budget de l'année 2021. Il s'agit d'un appel à s'adapter aux effets néfastes de la crise de la Covid-19 sur les finances publiques.
Préserver les priorités
La circulaire appelle les collectivités à améliorer leurs sources de revenus et privilégier les dépenses salariales notamment celles des fonctionnaires et les autres charges de fonctionnement.
Les collectivités sont tenues d'accorder une priorité absolue aux projets signés devant SM le Roi, aussi bien ceux réalisés en collaboration avec des institutions nationales qu'internationales. En parallèle, le ministère de l'Intérieur veut orienter les dépenses des collectivités vers les projets productifs à fort impact socio-économique.
Concernant les budgets triennaux, le Ministère appelle les collectivités à les programmer en fonction de leurs propres capacités de financement et des objectifs fixés dans les plans et programmes de développement.
Les présidents de régions doivent retenir les estimations d'engagements fournies par le Ministère en août 2020 pour l'élaboration de leurs budgets 2021, en attendant la prochaine loi de finances.
Afin de gérer les ressources, le Ministère de l'Intérieure va mettre un système de « Gestion Intégrée des dépenses » par lequel les collectivités devront procéder. Les ordonnateurs des collectivités territoriales sont tenus d'intégrer les équipements publics locaux, spécialement les marchés de gros et les abattoirs, dans ce système.
Gestion des déficits budgétaires

Selon la circulaire, la couverture des déficits budgétaires sera désormais plus stricte, toute demande dans ce sens devra être accompagnée d'une note explicative justifiant l'origine du déficit et les raisons qui expliquent le retard d'exécution des dépenses obligatoires.
Par ailleurs, l'octroi des subventions relatives aux activités culturelles, sportives et artistiques est du ressort des walis et gouverneurs, précise la circulaire. Ces derniers sont également chargés de la gestion des enveloppes destinées à équilibrer les budgets des collectivités.
Economiser les ressources

Désormais, les fonds alloués aux collectivités territoriales provenant de la TVA seront définis sur la base du montant des dépenses obligatoires et des excédents antérieurs.
Les collectivités territoriales sont invitées à fournir davantage d'efforts en matière d'économies moyennant des provisions de ressources, et ce, en fonction de leurs capacités fiscales réelles et leurs possibilités de recouvrement.
Rationaliser les dépenses
Afin de répondre à la dégringolade des ressources de l'Etat, les collectivités n'ont d'autres choix que maîtriser strictement leurs dépenses. Le Ministère les appelle à ménager leur masse salariale, à limiter les voyages, à réduire la consommation d'eau et d'énergie dans les bâtiments etc. Il est également conseillé de rationaliser les dépenses d'aménagement, d'équipement des bâtiments administratifs, de réception et de congrès...
Concernant les dépenses obligatoires, le ministère de l'Intérieur va y inscrire les contributions des collectivités territoriales dans le financement du RAMED, les frais d'adhésion des conseils des collectivités territoriales dans les associations des élus ainsi que d'autres dépenses.
Ce rappel à l'ordre du ministère intervient au moment où le gouvernement s'emploie à élaborer le projet de loi de finances 2021 dans un contexte exceptionnel marqué par une dégradation considérable des recettes fiscales.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.