Driss Lachguar se réunit avec la Commission provinciale des élections à El Jadida    Prévisions météorologiques pour le lundi 1er mars 2021    El Othmani rend visite à Ramid après une opération chirurgicale réussie    Covid 19: Décès de l'acteur égyptien Youssef Chaabane    Ligue des Champions / WAC-Kaizer (4-0) : Le Wydad... un match de référence !    IRT-MCO (1-2) : Une victoire pour se relancer !    Démission de Azami Idrissi des instances dirigeantes du PJD : le parti dit niet    Vaccination anti-Covid : Le Maroc toujours dans le top 10 mondial    Ligue des champions : le Wydad écrase les Sud-africains de Kaizer Chiefs (4-0)    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    Cannabis : La Tunisie emboîte le pas au Maroc    Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Participation du Maroc au Championnat d'Afrique de cyclisme en Egypte    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Signature d' une convention de partenariat entre le ministère de la Justice et la CNDP    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    Syrie : Biden entre en guerre    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Dakhla : L'ASMEX se dote d'une délégation régionale    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    Victoire in extremis du HUSA, les FAR et le Chabab se neutralisent    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    Transavia annonce le lancement d'une nouvelle ligne aérienne entre le Corse et le Maroc    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Appel à Biden pour appuyer la décision américaine reconnaissant la souveraineté du Maroc sur son Sahara    HPS: des revenus en hausse en dépit de la crise    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Manuels et cahiers scolaires : les imprimeurs gagnent leur bataille pour la préférence nationale    Anniversaire : SAR la Princesse Lalla Khadija souffle sa 14ème bougie    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'utilisation des déchets textiles : De nouvelles opportunités pour le secteur des BTP
Publié dans L'opinion le 16 - 10 - 2020

Trois projets viennent d'être présentés, lors d'une visioconférence, à Casablanca, pour valoriser les déchets textiles dans les BTP. Réalisés par le Centre des Techniques et Matériaux de Construction CETEMCO en collaboration avec le Cluster des Textiles Techniques Marocains C2TM, ces projets concernent le béton fibré, les géotextiles et les isolants thermiques.
Trois projets de recherche et développement au profit des secteurs textile et BTP ont été présentés en visioconférence, ce mardi 13 octobre. Réalisés par le Centre des Techniques et Matériaux de Construction CETEMCO, en collaboration avec le Cluster des Textiles Techniques Marocains C2TM, ces projets mettent en exergue l'apport des déchets textile dans le secteur des BTP. Il s'agit du béton fibré, des géotextiles et des isolants thermiques.
Ce webinaire a été consacré, à la troisième édition de projet collaboratif dédié à la valorisation des déchets textile pour le développement des produits isolants en non-tissés, à destination du secteur du bâtiment. Placé sous le thème « l'Industrie Textile au Service du BTP », il a connu la participation de Saïd BOUANANI, Directeur Général du CETEMCO, David TOLEDANO, Président de la Fédération des Industries des Matériaux de Construction (FMC) et Président du CETEMCO, Faiçal EL AHMADI, Président du Cluster des Textiles Techniques Marocains ainsi que Nabil NAJIM, Directeur Général du C2TM (lire entretien express). Ce sont des projets de recherche et développement, au profit des industriels des secteurs textile et BTP.
Pour les bétons fibrés, 13 fibres ont été sélectionnées dont le polypropylène. Ils se composent également de multi-filaments dont la longueur et le diamètre varient respectivement entre 3 à 24 mm et de 28 à 45,5 μm. Concernant les isolants thermiques, il faut rappeler que plus de 200.000 tonnes de déchets textiles sont produits chaque année au Maroc dont 35.000 tonnes exportés à l'étranger pour traitement avant d'être réimportés sous forme de matières diverses.
Usage technique
En outre, plus de 6 milliards de DH sont consacrés à l'importation des textiles à usage technique en 2016, soit une croissance de 11% par rapport à 2014. Quant aux non tissés, ils représentent 14,6% des textiles importés, selon les initiateurs à l'origine des projets. Pour les participants au webinaire, cette conférence a été l'occasion de présenter l'opportunité de valorisation des déchets textiles dans les techniques de construction à travers le développement de matériaux d'isolation thermique performants à base de non-tissés. Cette démarche permet d'appréhender l'évolution du marché des isolants au Maroc afin de mettre en place une stratégie d'efficacité énergétique qui priorise l'utilisation des matériaux de construction à plus grande efficacité énergétique. Dans leurs études, il ressort que l'amélioration de l'efficacité énergétique dans les techniques de construction se développe à travers des matériaux d'isolation thermique performants, à base de déchets textiles locaux, par des cycles (au nombre de six) de développement.
Il s'agit des cycles 1 et 2 qui porte sur le développement d'isolants mono-fibres (fibre fusible à 20% et à 35%). Pour le cycle 3, il concerne le développement d'isolants avec un premier mélange de fibre (fibre fusible à 20% et à 35%). Concernant le cycle 4, il consacre le développement d'isolants avec un deuxième mélange de fibre (fibre fusible à 10% et à 15%). Quant au cycle 6, il porte sur le développement d'isolants avec un troisième mélange de fibre (fibre fusible à10% et à 15%). Enfin, le cycle 6 s'intéresse au développement d'isolants avec un dernier mélange de fibre (fibre fusible à15%).
Améliorer l'efficacité
L'objectif est de valoriser les déchets textiles au niveau local, en évitant d'avoir recours à une exportation de ces déchets, pour une valorisation à l'international. Le but est aussi d'améliorer l'efficacité énergétique dans les techniques de construction en développant des matériaux d'isolation thermique performants à base de déchets textiles locaux.
Pour ce qui est du béton fibré, les organisateurs recommande un dosage de 0,1% en volume. Ce qui équivaut approximativement à une quantité de 900 g de fibres/m3. Il en est de même du malaxage. Ici, l'étude recommande d'augmenter le temps du malaxage de 3 à 5 min à vitesse élevée après ajouts des fibres pour mieux homogénéiser le béton. Cependant, il ne faut pas ajouter d'eau supplémentaire après l'ajout des fibres en phase liquide pour éviter l'agglomération de fibres non dispersées.
Concernant, le type de fibre, les conférenciers suggèrent d'utiliser des microfibres courtes de 6 mm et de sections mixtes, circulaires et creuses mais aussi de section triangulaire pour un bon ancrage des fibres dans la matrice cimentaire. Avec ces projets, c'est une nouvelle opportunité qui s'offre au secteur des BTP.
Wolondouka SIDIBE
3 questions à Nabil NAJIM, Directeur Général du C2TM
Accompagner l'écosystème des Textiles à Usage Techniques

Pour Nabil NAJIM, Directeur Général du C2TM, la crise sanitaire n'a fait que confirmer la nécessité d'accompagner le développement de l'écosystème des Textiles à usage Techniques pour avoir un maximum d'entreprises. Par ce biais, elles pourront développer des produits textiles à plus forte valeur ajoutée.
Dans un contexte de crise sanitaire lié à Coronavirus, quelle analyse faites-vous du secteur du textile ?
Le secteur textile n'a bien sûr pas été épargné par la crise sanitaire lié au Covid-19. Dès le début de la crise sanitaire, une baisse importante de l'activité a été enregistrée, en parti à cause de l'application des mesures de confinement, mais également à cause d'une baisse de la demande et un manque de visibilité notable chez les donneurs d'ordres. Selon l'Eurostat, les exportations marocaines des produits textiles vers l'Union Européenne ont enregistré une baisse de près de 42% sur les 5 premiers mois de 2020 en comparaison avec 2019.
Pourtant, on a vu le secteur du textile se repositionner par rapport à la fabrication des masques avec la Covid-19. Qu'en pensez-vous ?
En effet, Covid-19 a imposé un nouveau mode de production. Et pour répondre à l'urgence liée au développement de masques et vêtements de protection sanitaire, les entreprises du secteur dont les membres du Cluster des Textiles Techniques Marocains C2TM ont redoublé d'effort pour adapter leurs lignes de productions faisant ainsi preuve d'agilité et résilience.
Cependant, la crise sanitaire n'a fait que confirmer la nécessité d'accompagner le développement de l'écosystème des Textiles à usage Techniques pour avoir un maximum d'entreprises qui développent des produits textiles à plus forte valeur ajoutée par des applications dans la Construction, le Génie Civil, le Médical, l'Agriculture, le Transport, l'Emballage, l'Habillement, la Protection Individuelle, l'Industrie, le Sport et Loisirs, l'Aménagement Maison et l'Environnement.
En définitive, que peut apporter le secteur du textile au BTP ?
Dans le domaine des Textiles à usage Techniques, plusieurs possibilités de développement existent pour des applications dans le BTP. Les trois projets présentés dans le cadre du webinaire et réalisés en collaboration avec le Centre des Techniques et Matériaux de Construction CETEMCO et avec l'appui financier du ministère de l'Industrie du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Verte et Numérique, ont permis de confirmer les premières possibilités de développement. Des isolants thermiques à base des déchets textiles aux fibres pour béton en passant par des géotextiles synthétique et 100% naturelles permettant la valorisation de nos ressources, plusieurs produits ont été développés dans le cadre de ce projet.
Qu'en est-il du transfert technologique ?
Pour faciliter le transfert technologique, le développement de ces produits a été fait au niveau des lignes pilotes de l'Ecole Supérieure des Industries du Textile et de l'Habillement, membre du C2TM et partenaire stratégique pour ces projets. De plus, plusieurs industriels ont participé d'une manière directe ou indirecte dans les activités des trois projets. Que ça soit dans les phases de développement ou dans les phases de validation des résultats.
Propos recueillis par
Wolondouka SIDIBE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.