La Colombie et le Maroc partagent la même vision d'une politique migratoire humanitaire, selon la diplomatie des deux pays    Casablanca / Fonds de solidarité des avocats : Le bâtonnier dévoile les prélèvements    Compteur coronavirus : 303 nouveaux cas en 24h, 1.32 millions troisièmes doses administrées    La Russie resserre ses relations économiques et politiques avec la Libye et l'Algérie    La Commission Islamique de Melilia : l'Espagne appelée à régulariser la situation des Marocains bloqués    Dette publique: Recul de 9,7% des souscriptions sur le MAVT à fin septembre    Equatorial Coca-Cola Bottling Company installe son siège à Casablanca    Sahara : l'Eswatini pointe la "prééminence" de l'initiative d'autonomie comme "seule solution"    Prolongation de l'état d'urgence au Maroc    La prison locale de Nador 2 dément le harcèlement d'un détenu pour son refus de se faire vacciner    Scolarisation des enfants en situation de handicap : Le taux de 55% dépassé, des efforts à soutenir    Maroc-Etats-Unis: La guerre de l'intégrité territoriale se poursuit toujours    Gazoduc GME : l'Algérie veut expédier vers l'Espagne plus de gaz par voie maritime, les observateurs dépaysés    Déficit de médecins urgentistes au Maroc: Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Lutte contre le cancer du sein au Maroc: Un combat qui est loin d'être gagné    Sondage du CESE sur légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques et industrielles    «Le Maroc jouit d'un important soutien international pour sa souveraineté sur le Sahara», estime un média espagnol    Une amazighité encore à accomplir    ayad lemhouer: "Dans le débat sur les langues d'enseignement, l'Etat devrait ignorer les courants idéologiques et se soucier de ce qui est dans l'intérêt des Marocains"    Fonction publique: En 10 ans, le salaire mensuel moyen grimpe de plus de 15%    Pékin «s'oppose fermement» aux contacts militaires entre Taïwan et les Etats-Unis    Botola Pro D1 / Fin de la 7ème journée : Ce jeudi, le classico FAR-WAC à partir de 18h15    Barça : Limogé, Koeman recevrait un chèque de 20 millions d'euros !    Tourisme au Maroc: les opérateurs au fond du gouffre    Thé au Maroc : 400 marques se partagent le marché local    BMCE Capital présente ses nouvelles prévisions 2021-2022    Jusqu'au 19 mars 2022 : La Galerie Banque Populaire expose les photographies de Marcelin Flandrain    France. Zemmour n'est qu'un symptôme [Par Jamal Berraoui ]    Gouvernance économique : Le financement du PLF assuré sans emprunt national    Conseil de la ville de Casablanca : les préparatifs de la session extraordinaire bouclés    L'Assemblée Générale du Raja : Anis Mahfoud, le secrétaire général démissionnaire, nouveau président    L'ONU alerte sur une crise humanitaire qui « s'aggrave » en Syrie    De plus en plus de prisonniers politiques dans la Russie de Poutine    L'investissement au cœur d'une réunion interministérielle    Palestine : Les USA critiquent « fermement » la colonisation en Cisjordanie occupée    Soudan : La pression internationale « libère » Hamdok    Botola Pro D1: le Raja tenu en échec à domicile par le FUS    L'horizon s'assombrit pour l'OCK, le RCOZ méritait mieux    African Lion 2022 : Le coup d'envoi de la 18e édition sera donné cette semaine    Essaouira / Grotte de Bizmoune : Découverte d'éléments de parure datant de 150.000 ans    Grand succès pour les talents marocains à l'AFRIMA Awards    Publication : «La tribu des Bni Touzin : Etude monographique»    Ouverture du 14ème Festival du Théâtre universitaire de Tanger    Belgique : 24 migrants secourus    Maroc-Rwanda: Une proximité qui ne se dément plus    «Théâtre et philosophie» : Mohammed El Kabbaj explore l'interaction entre l'idée et la scène    Un voyage entre dunes et océan depuis la Cité de Mogador    VIDEO. Le Trophée de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) fait escale au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Présidentielle US : Le « j'y suis, j'y reste ! » de Trump
Publié dans L'opinion le 04 - 11 - 2020

Aux derniers résultats enregistrés avant 11H (GMT) ce mercredi, Joe Biden aurait 238 grands électeurs et Donald Trump 213. Cela n'a pas empêché Trump de se déclarer vainqueur.
Faudrait-il s'en étonner pour autant ! Trump a tout le long de la campagne électorale refusé de reconnaitre une éventuelle victoire de Joe Biden. Tout au long de cette campagne il a accusé le camp adverse de tricherie et menacé de recourir à la justice.
Trump chercherait tout simplement à bloquer le comptage des votes par correspondances qui peuvent faire basculer la balance en faveur de l'un comme de l'autre. Mais Trump ne veut pas courir ce risque et aimerait bien y couper court. Surtout qu'il a la majorité républicaine à la Cour suprême. S'il y a nommé Barrett récemment, c'est en attente d'un renvoi de l'ascenseur par anticipation d'une telle situation.
Mais la Justice du pays le plus « démocratique » au monde serait-elle aussi aliénée aux clivages partisans?
Hier Donald Trump a plongé les Etats-Unis dans l'inconnu en se déclarant vainqueur de la présidentielle au moment où le décompte se poursuivait, provoquant une contre-attaque immédiate de son adversaire Joe Biden, en position plus favorable pour l'emporter.
"Honnêtement, nous avons gagné l'élection", a déclaré le président républicain des Etats-Unis lors d'une allocution depuis les salons de la Maison Blanche. Evoquant une "fraude" sans livrer aucun élément concret, il a réclamé de manière très confuse que "tous les votes cessent" et assuré vouloir saisir la Cour suprême.
Donald Trump, 74 ans, avait auparavant accusé les démocrates d'essayer de "voler l'élection", dans un message contre lequel Twitter a immédiatement mis en garde ses utilisateurs, estimant qu'il pouvait être "trompeur".
NBC coupe le discours de Trump
La Chaine NBC a coupé net le discours confus, retransmis en direct par les chaînes de télévision. La chaine a choisi d'interrompre le président candidat à sa réélection pour reprendre l'antenne.

"Le président s'exprime depuis la Maison-Blanche mais nous devons l'interrompre là, car plusieurs déclarations ne sont juste pas vraies. Le président passe outre plusieurs Etats, déclarant qu'il est arrivé en tête" notamment en Géorgie, en Pennsylvanie ou dans le Michigan.

Des Etats considérés comme des "clés" du présent scrutin présidentiel. "Le fait est que ces Etats n'ont pas terminé le dépouillement des suffrages et qu'il y a encore des votes en suspens", justifie la journaliste en reprenant l'antenne pour rétablir les faits.

Au cours de son allocution, Donald Trump a également évoqué une "fraude", sans justifier son propos, et fait part de son intention de saisir la Cour suprême, sans davantage préciser le motif de la saisine.
« Scandaleux » et sans « précédent »
La cheffe de campagne de Joe Biden a jugé mercredi "scandaleux" et "sans précédent" les propos de Donald Trump, qui a appelé à arrêter le décompte des bulletins de l'élection présidentielle en s'arrogeant la victoire dans un scrutin pourtant encore indécis.

Dans un communiqué, Jen O'Malley Dillon a affirmé que les démocrates étaient prêts à "combattre" en justice si le président républicain saisissait la Cour suprême, comme il l'a annoncé en évoquant une "fraude" sans livrer aucun élément concret.

"La déclaration du président ce soir à propos d'arrêter le décompte de bulletins dûment déposés était scandaleuse, sans précédent et incorrecte", a-t-elle écrit.

"Joe Biden et Kamala Harris", sa colistière en lice pour la vice-présidence, "défendront le droit de tous les Américains de voir leur vote pris en compte, peu importe pour qui ils ont voté", a-t-elle ajouté.

"Et nous sommes encore confiants qu'une fois le processus achevé, Joe Biden sera le prochain président des Etats-Unis", a poursuivi Jen O'Malley Dillon, projetant la même assurance que Joe Biden plus tôt dans la nuit.

"Si le président met sa menace de se tourner vers les tribunaux pour essayer d'empêcher le comptage correct des votes à exécution, nous avons des équipes de juristes prêtes à être déployées pour combattre ces efforts", a promis la démocrate.

"Ce sont les Américains qui décideront de l'issue de cette élection", a tonné la cheffe de campagne.

ALI BENADADA avec les Agences
Encadré :
Déficiences et lacunes d'une démocratie
Donald Trump souhaite que la Cour suprême stoppe le décompte des voix. Il assure avoir remporté l'élection. Un résultat contraire serait le résultat d'une fraude, selon lui.

Jean-Christian Vinel, maître de conférences à l'Université Paris-Diderot, redoutait cette "situation où chacun des candidats revendiquerait, dans le cas Biden une possible victoire, et du côté de Trump une victoire avec d'ores et déjà la menace d'un recours judiciaire, on la redoutait ».
Ce spécialiste des questions relatives à l'histoire des Etats-Unis et des mouvements conservateurs aux USA, souligne que ce scénario "révèle sans doute les déficiences et les lacunes aujourd'hui de la démocratie américaine. Donald Trump a fait le pari de la crise depuis plusieurs semaines. Il a jeté un doute sur l'intégrité de l'élection, suggéré qu'il y aurait des fraudes". Cette situation montre « à quel point l'Amérique est divisée depuis de nombreuses années, mais de manière plus urgente encore, ces derniers temps ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.