Edito: Le maire doit partir    Pedro Sanchez : Le Maroc revêt une «importance capitale» pour les intérêts de l'Espagne    Dédiée aux entreprises : inwi lance sa solution souveraine de communications unifiées    Le Groupe Dakhla Attitude primé «Meilleur opérateur de la région»    Fibre optique: Nexans inaugure une nouvelle usine à Nouaceur    Le Maroc rejoint l'indice obligataire Bloomberg de la BAD    Casablanca: Reprise du trafic du tramway au niveau du centre-ville    Retard de vaccination : El Othmani pointe du doigt les fournisseurs des vaccins    ONU : La Proclamation américaine sur la marocanité du Sahara distribuée aux 193 Etats membres    Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires    Badr Hari refait surface sur Instagram    Secousse tellurique de magnitude 3,4 dans la province d'Azilal    Evolution du coronavirus au Maroc : 1246 nouveaux cas, 461.390 au total, mardi 19 janvier 2021 à 18 heures    Arrestation d' un pharmacien pour trafic de psychotropes    L'ambassadrice de l'UE loue la stratégie marocaine en matière de lutte contre la violence à l'égard des femmes    Vaste mouvement parmi les directeurs provinciaux de l'éducation nationale    L'épouse d'El Ghomari se confie sur 2M    La promotion des provinces du Sud dans l'agenda du Réseau Maroco-Américain    Dakhla : «Région de Rêve 2021»    Le Maroc réussit son entrée vers la défense de son titre    Ammouta : Victoire d'une importance capitale    Le Maroc éliminé après 3 défaites successives    Nexans : nouvelle usine à Nouaceur    Un MoU pour renforcer les relations économiques et commerciales    Président à part, sera-t-il aussi un ex-président à part ?    Maroc-USA:Fischer rassure quant à la position de l'administration Biden sur le Sahara    Un Casque bleu marocain parmi les victimes en République centrafricaine    Coronavirus : le gouvernement prolonge les mesures de restriction en vigueur de 2 semaines    Visas: Le plaidoyer du député franco-marocain M'jid El Guerrab pour l'Afrique    Pays-Bas: Démission du gouvernement de Mark Rutte    Paru chez l'édition La Croisée des Chemins : «Le Secret de la Lettre» : Mohamed Ennaji porte un regard sur l'école coranique d'hier    Stud'IFO : Concert virtuel entre Cheikh Brahmi et Snitra    Ben Abdelkader pose les conditions de modernisation du système judiciaire    Coronavirus : voici les variants les plus compliqués à maîtriser par le système immunitaire [Etude]    La reconnaissance de la marocanité du Sahara est un «développement naturel» de la position des administrations US    L'envoyé US pour la lutte contre l'antisémitisme salue la «vision de paix» de SM le Roi    Profitant du nul entre la Libye et le Niger : La RDC prend seule la tête du groupe B    Le sélectionneur du Zimbabwe accuse le Cameroun de sorcellerie !    Meknès retrouve la culture à l'air libre    Une nouvelle émission rendant hommage à la diversité culturelle    «Le discours de la folie dans le patrimoine arabe et occidental»    Médias-Pr. Rachid Lazrak : «Il faut être soit aveugle, soit de mauvaise foi, pour ne pas comprendre comment le Conseil de sécurité voudrait résoudre le problème du Sahara»    Virus Covid mutant: Le Maroc se ferme à l'Australie, le Brésil, l'Irlande et la Nouvelle Zelande    Eliminatoires Afrobasket (Tunisie, 17-21 février 2021) : Stage de l'équipe nationale seniors    Euromed : Quel avenir ?    CHAN / Ouganda-Rwanda (0-0) : Un nul en faveur du Maroc    Le Maroc et les Etats-Unis s'engagent contre le trafic illicite    Communication: rapprochement stratégique entre le marocain Brand & Image et l'israélien Kam Global Strategies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF 2021 : sur 185 amendements, le gouvernement retient 49
Publié dans L'opinion le 12 - 11 - 2020

Après des discussions marathoniennes à la Commission des finances à la Chambre des représentants, le Projet de Loi des Finances 2021 semble trouver sa forme finale après l'adoption de quarante-neuf amendements sur les 185 proposés aussi bien par les groupes de la majorité que ceux de l'opposition.
À la veille du vote final du Projet de Loi des Finances 2021 à la Chambre des représentants, le texte proposé par l'équipe de Saad Dine El Othmani a subi quelques modifications après la séance de dépôt des amendements par les groupes parlementaires dans la Commission des Finances et de Développement économique.
Les députés ont déposé 185 amendements dont 49 ont été retenus, ce qu'a confirmé le ministre de l'Economie et des Finances, Mohammed Benchaâboun, lors de la séance plénière, consacrée à la présentation du rapport relatif au budget de 2021. 40% des amendements adoptés appartiennent aux députés des partis de l'opposition, a-t-il relevé.
Contribution de solidarité : marche arrière de l'Exécutif
Parmi les mesures les plus controversées de la Loi des Finances, se trouve celle relative à la contribution de solidarité dont le gouvernement espérait récolter 5 milliards de dirhams pour renflouer les caisses de l'Etat et financer en partie le chantier de la généralisation de la couverture médicale.
Face à un consensus quasi-total de tous les parlementaires y compris ceux de la majorité, l'argentier du Royaume a dû céder sur le point du seuil minimal d'imposition de cette taxe qui sera désormais imposée à partir de 240.000 dirhams de revenus annuels au lieu de 120.000 dirhams. Les personnes physiques ayant un revenu supérieur à 20.000 dirhams par moi contribueront ainsi à hauteur de 1,5%. Il en est de même pour les entreprises dont le seuil de contribution a été révisé à 1 million de dirhams de bénéfices au lieu des 5 M dhs fixés initialement. Les bénéfices entre 1 M dhs et 5 M dhs seront soumis à un taux de 1,5, tandis que les revenus au-delà de 40 M dhs seront taxés à 3,5%.
L'employabilité des jeunes : exemption de l'IR pour 3 ans
En outre, le gouvernement a accepté d'opérer un changement au niveau de l'exemption des jeunes de moins de 30 ans récemment embauchés dans le cadre d'un contrat CDI de l'impôt sur le revenu (IR). L'âge minimum requis a été élevé à 35 ans avec augmentation de la durée de l'exemption de 24 à 36 mois.
Augmentation de Capital : moins de droits d'enregistrement
Lors de son intervention devant les députés, Mohammed Benchaâboun a annoncé une bonne nouvelle pour les entreprises ayant un besoin de financement ou d'investissement : les droits d'enregistrements sur les opérations d'augmentation de Capital ont été diminués passant de 1% à 0,5%. Il s'agit d'une proposition défendue par le Parti de l'Istiqlal.
D'autres amendements ont été approuvés telle que l'annulation totale de l'imposition des intérêts sur les produits financiers perçus par les individus sur les bons de trésor émis jusqu'au 31 décembre. En outre, la baisse de 50% des droits d'enregistrement sur l'achat de biens immobiliers sera élargie à ceux d'une valeur de 4 millions de dirhams jusqu'en juin 2021, sachant que les logements sociaux en seront exonérés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.