Chambre des représentants: Adoption à la majorité d'un projet de loi organique relatif au processus électoral    Bourse de Casablanca: le résumé hebdomadaire en 4 points-clés    Agences de voyages: un premier trimestre 2021 «catastrophique»    Des femmes qui comptent : Ghyzlaine Alami    FCA Morocco inaugure son premier «Experience Store»    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Ghana    Juventus: Cristiano Ronaldo sur le départ    BAM: l'activité industrielle s'est améliorée en janvier 2021    Evolution du coronavirus au Maroc : 420 nouveaux cas, 485.567 au total, vendredi 5 mars 2021 à 18 heures    Intempéries: Safi sous les eaux (VIDEO)    Ramadan: le Maroc risque-t-il de se reconfiner ?    Fortes averses orageuses, chutes de neige et rafales de vent ce week-end au Maroc (Alerte météo)    La députée du PAM Faraj Touriya débarquée d'un vol «Raynair»    Huit personnes interpellées pour organisation d'une fête de mariage    Hervé Renard: ses maîtres chanteurs condamnés à de la prison ferme    Débats féconds en commission sur les projets de loi organiques relatifs aux deux Chambres du Parlement    Londres: le prince Philip transféré dans un autre hôpital    BAM : Amélioration de l'activité industrielle en janvier    Botola: le Wydad et le Raja au coude-à-coude dans la course au titre    Partenariat maroco-israélien : un mariage stratégique    Le Conseil National de la Presse rend hommage à la femme    Chambre des Conseillers : adoption de deux projets de loi relatifs au processus électoral    Armée américaine et insurgés du Capitole    Hirak : des centaines de milliers d'Algériens réclament le changement radical du système    La victoire du peuple algérien, " confisquée par un coup de force pour sauver le système "    Hirak : l'ONU demande la fin des arrestations arbitraires en Algérie    Chambre des conseillers: Ouverture de la session extraordinaire    Attijariwafa Bank élue meilleure banque d'investissement au Maroc par Global Finance    Les grandes puissances ont intérêt à s'unir    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec l'Algérie et l'Egypte    France : l'affaire Lamjarred renvoyée aux assises pour viol    Kamal Lahlou réélu à l'unanimité à la tête de la FMM    Sa passe pour le Moghreb Tétouan et le Chabab Mohammédia    CAN U20 : La Tunisie accuse l'Ouganda d'avoir triché sur l'âge des joueurs !    Elections de la CAF : Lawson Hogban, une femme qui vise le Comité Exécutif de la CAF!    RCOZ: 50 candidats au poste d'entraîneur    El Jadida: mise en échec d'une opération de trafic international de drogue et saisie de 3.300 kg de chira    Chelsea enfonce Liverpool, Everton et Tottenham au contact    Béni Mellal : un mort dans l'effondrement d'une maison    Sidi Slimane    En France, Khattari El-Haimer, responsable proche du polisario, mis en examen pour «subornation de témoin»    Naima Bouhmala rassure ses fans sur son état de santé (VIDEO)    Nouveau projet «Yemoley et Yemoh école de la diversité»    «Moukarabat» enchaîne les publications    Algérie : un médecin fustige le régime en place et s'indigne contre les défaillances du secteur de la santé    Un autre Marocain dans le viseur de Chelsea    Salima Louafa, la romancière qui recèle la magie des mots sous l'étreinte de ses doigts    Trois films du Maroc et de Syrie remportent les Prix du Festival du cinéma de Oued-Noun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etats-Unis : Biden à la Maison Blanche, les Américains tournent la page Trump
Publié dans L'opinion le 20 - 01 - 2021

Trump a boudé la cérémonie d'investiture et s'est envolé, mercredi, pour la Floride. Biden s'installe au Bureau ovale en rassembleur des Américains.
Le président américain sortant Donald Trump s'envole mercredi pour la Floride, quelques heures avant la prestation de serment de Joe Biden qui arrive à la Maison Blanche en se posant en rassembleur d'un pays divisé, inquiet, meurtri.
S'il a finalement souhaité bonne chance à son successeur dans un message vidéo, le tempétueux milliardaire ne l'a jamais félicité et - fait sans précédent depuis 150 ans - boudera sa cérémonie d'investiture à Washington.
Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton seront, eux, aux premières loges durant ce moment fort de la démocratie américaine prévu à 12H00 (17H00 GMT) avec un dispositif de très haute sécurité qui rend la capitale fédérale américaine méconnaissable.
La journée restera dans les livres d'histoire en particulier en raison de l'accession, pour la première fois, d'une femme à la vice-présidence de la première puissance mondiale. Kamala Harris, 56 ans, deviendra aussi la première personne noire, et d'origine indienne, à occuper cette fonction. A l'issue d'un mandat marqué par une avalanche de scandales et deux «impeachments», Donald Trump quitte le pouvoir au plus bas dans les sondages, coupé d'une partie de son camp horrifiée par les violences du Capitole. Juste avant de partir, il a gracié 73 personnes dont son ancien conseiller Steve Bannon, accusé d'avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.
Après une brève cérémonie sur la base militaire d'Andrews, dans la banlieue de Washington, il s'envolera une dernière fois à bord d'Air Force One pour rejoindre son club de Mar-a-Lago, en Floride, où il entamera sa vie d'exprésident.
Joe Biden, qui accède à la présidence à 78 ans après un demi-siècle en politique, entend marquer dès le premier jour le contraste -- sur le fond comme sur la forme -- avec l'ancien homme d'affaires de New York.
Rupture avec le trumpisme
Dans un moment d'union à la symbolique forte, Mitch McConnell, chef des républicains au Sénat, sera présent avec lui, à son invitation, lors d'une messe à la cathédrale Saint-Matthieu en matinée.
Climat, immigration, diplomatie: Joe Biden, signera quelques heures après son installation dans le Bureau ovale une série de décrets marquant la rupture avec le trumpisme.
«Nous n'avons pas une seconde à perdre pour faire face aux crises auxquelles nous sommes confrontés en tant que nation», a tweeté Joe Biden mardi soir.
Mardi soir, peu après son arrivée à Washington, il a rendu hommage aux victimes du Covid-19, prenant le contre-pied de Donald Trump qui a depuis des mois tenté de minimiser l'impact d'une pandémie ayant fait plus de 400.000 morts aux Etats-Unis.
«Pour guérir, nous devons nous souvenir. Il est difficile parfois de se souvenir mais c'est ainsi que nous guérissons», a-t-il déclaré devant l'imposant monument Abraham Lincoln.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.