Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Bank Al-Maghrib: Légère hausse du résultat net en 2020    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Fès : l'USMBA accueille le premier Hackathon "Serious Games"    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    Virus : face à la pénurie d'oxygène, l'Algérie lance un appel à la diaspora et à la société civile    RDC : 33 morts dans la collision d'un camion et un bus    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    JO 2020. Abdelati El Guesse et Nabil Oussama éliminés en demi-finales du 800 m    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les autorités de Figuig se réunissent avec les exploitants des terres agricoles
Publié dans L'opinion le 16 - 03 - 2021

Le gouverneur de Figuig s'est réuni, ce mardi 16 mars, avec un certain nombre d'agriculteurs exploitant les terres agricoles de Al Arja.
Cette réunion s'est tenue en présence du représentant des terres de «Oueld Souleiman» et un groupe de parlementaires. Elle intervient après que des militaires algériens aient ordonné aux agriculteurs marocains de ne plus exploiter ces terres, sous le motif qu'elles relèvent du territoire du voisin de l'Est.
Au début de son intervention, le gouverneur de la région de Figuig a indiqué que cette réunion est consacrée à l'étude des solutions possibles pour atténuer les répercussions de cette décision temporaire des autorités algériennes, sur les exploitants de ces terres agricoles. Soulignant que l'autorité régionale, en coordination et concertation continues avec les organes représentatifs du ayants droit et les exploitants de terres agricoles concernés par la décision des autorités algériennes, étudient la situation afin d'élaborer de solutions qui tiennent compte de toutes les possibilités potentielles.
Cette rencontre s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres organisées par les autorités régionales et locales de la région de Figuig avec les exploitants des terres.
Les habitants se soulèvent
Sommés à quitter leurs terres et champs de palmiers dattiers, les habitants de Figuig, dans le sud-est du Maroc, ont choisi de faire entendre leur voix en protestant, samedi 13 mars devant la délégation de police à Figuig, contre les pressions de cadres étatiques et militaires algériens. Ces derniers ont ordonné aux exploitants marocains de quitter définitivement la zone d'El Arja, sous le motif qu'elles relèvent du territoire de l'Algérie, au plus tard le 18 mars.
«Nos grands-parents travaillaient déjà ces champs dans les années 1930 et la propriété du ksar à El Arja est bien documentée», témoigne l'un des habitants d'El Arja, victime de cette décision brusque des autorités algériennes. Selon lui, malgré la fermeture des frontières terrestres entre le Maroc et l'Algérie au milieu des années 1990, qui a rendu l'accès à cette zone difficile, les armées des deux pays «ne posaient pas de lourdes contraintes aux propriétaires desdites terres, d'autant plus qu'il s'agit de tribus qui ont des liens de sang, abstraction faite de la nationalité qui a été donnée plus tard aux uns et aux autres».
Selon ces petits agriculteurs, qui ont devant eux quatre jours pour céder des biens où ils ont investi tout leur argent, et ce, depuis des décennies, cette "manœuvre militaire" n'est pas une première. Des actes similaires ont été menés aux alentours de Oued Zouzfana, rapportent des médias locaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.