Le pdt de la délégation Maghreb au PE salue un geste Royal hautement généreux en direction de l'Algérie (Vidéo)    Affaire Pegasus : la CNDP se saisit du dossier    Agro-alimentaire : bonnes performances des exportations en 2021    Du pétrole à Inezgrane : les précisions de l'ONHYM    Kaboul: Les talibans revendiquent l'attentat contre le ministre de la Défense    Liban : Joe Biden annonce 100 millions de dollars d'aide supplémentaire    Fin du « potentiel détournement » d'un pétrolier britannique    Records du monde ou dopage technologique...    L'Espagne rejoint le Brésil en finale messieurs    Covid-19 : Le Maroc franchit, à nouveau, la barre des 10.000 cas    Vaccination anti-Covid : inauguration du premier vaccinodrome à la pointe de la technologie (Reportage)    La société civile se mobilise contre le travail des enfants    «Prisonnière du silence» remporte le grand prix    Lucien Amiel, doyen des galeristes marocains, n'est plus    Micro-crédit. Les nouvelles dispositions légales entrent en vigueur    JO-2020/Athlétisme: le Kényan Emmanuel Korir champion olympique du 800 m    Issa Hayatou sanctionné par la FIFA    Botola: Walid Regragui proche du Wydad, pour succéder à Benzarti    Football. L'emblématique gardien de but Ahmed Belkorchi n'est plus    Affaire Pegasus : La riposte marocaine se poursuit    Législatives: El Othmani se présentera dans la circonscription de Rabat-Océan    Bonnes performances pour les ventes de voitures à fin juillet    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 4 août 2021 à 16H00    Covid-19: la Chine restreint les déplacements à l'étranger pour ses ressortissants    Fête du Trône: SM le Roi reçoit un message de félicitations du président du Conseil présidentiel libyen    Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. La Douane sensibilise sur les nouvelles dispositions de lutte    En Algérie, «le meilleur système de santé au Maghreb et en Afrique» s'effondre    Chambres professionnelles/élections : dans le Souss-Massa, le RNI ratisse large    OMPIC. Un bilan 2020 positif et une feuille de route bien affûtée    Comment se préparer aux Jeux Olympiques ? Une expérience de deux médecins anciens champions sportifs    Covid-19 : Le théâtre national Mohammed V suspend ses activités    JO-2020: Le programme du jeudi 5 août 2021    Justice : Voici les nouveaux procureurs du Roi et présidents de la Cour d'appel    Covid-19 : le théâtre national Mohammed V procède à un arrêt provisoire ses activités    Mohamed Amine Kihal ou la prédilection pour les rôles à dimension psychologique    Variant Delta. Ces dernières données permettant de mieux cerner la dangerosité du virus    Question de littérature : Les nouveaux auteurs sont-ils sous le seuil de la pauvreté littéraire ?    Elections : Pour un pluralisme politique dans les médias    Armement : Le Maroc s'apprête à acquérir 22 hélicoptères d'attaque turcs    CRDH : Soulaiman Raissouni se trouve «dans un état très stable»    Campagne électorale et médias : La Haca rappelle les règles du jeu    Ouvert jusqu'au 12 août : L'appel à projet de Madaëf éco 6 Al Hoceima sur les rails    Edito : XXIème    ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"    Visa for Movie Rabat: Une énième manifestation artistique reportée    Parution. Le Manifeste: un voyage au bout des risques    Liban : un enfant sur trois traumatisé un an après l'explosion, selon l'ONU    Visite guidée: voyage au cœur du Marrakech de l'art (Partie II)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mehdia : L'afflux massif sur la plage inquiète !
Publié dans L'opinion le 24 - 06 - 2021

Les habitants de Kénitra n'ont autre plage que celle de Mehdia pour se rafraîchir. Cependant, la ruée des citadins sur la plage ainsi que le non-respect des gestes barrières fait craindre une résurgence du virus.
L'été 2020 n'avait pas son charme habituel aux yeux des habitants du Port-Lyautey. Ces derniers se sont vus privés de leur plage prisée, Mehdia, la seule où ils peuvent se rafraichir en une période de fortes chaleurs.
Pour cause : Le bilan accablant de la situation sanitaire dans la région du Gharb, alourdi par les différents foyers professionnels de Lalla Mimouna. Pour profiter comme il se doit de la saison estivale de l'année, certains Kénitris n'hésitaient pas à se déplacer vers des plages avoisinantes ne serait-ce que pour une heure de bronzage.
Crainte d'une résurgence de Covid-19
Après un été vécu au rythme d'un quasi-confinement, la plage de Mehdia a de nouveau renoué avec les amoureux de la plage. Désormais ouverte à la baignade, une grande partie des Kénitris s'y rendent pour se baigner, faire de la marche sur la corniche ou admirer le coucher de soleil à travers les terrasses panoramiques de ses cafés.
Cependant, la ruée sur la plage fait craindre une résurgence du virus qui implique le retour à une vie quotidienne conditionnée par des restrictions sanitaires, spécialement au vu du relâchement du respect des mesures préventives.
Importance des gestes barrières
Dans ce sens, le ministère de la Santé a mis en garde, lundi dernier, contre le non-respect des mesures préventives mises en place dans le cadre de la jugulation de la propagation du Covid-19.
Il a ainsi appelé « au strict respect des mesures préventives contre le Covid-19, recommandées par le Comité national scientifique et les autorités sanitaires du pays, à travers le port correct du masque, l'hygiène, le respect de la distanciation sociale et l'évitement des rassemblements non-nécessaires ».
« Le relâchement observé dernièrement pourrait entraîner la détérioration de la situation épidémiologique, notamment avec les vacances d'été, le retour des vols internationaux de et vers le Maroc, l'allègement du couvre-feu nocturne et l'approche de l'Aïd Al Adha », a souligné le ministère de la Santé.
En outre, plusieurs experts semblent inquiets face à la situation des plages qui, à cause de l'inconscience de certaines personnes, pourraient devenir un nid-à- Covid-19 et un espace de transmission du virus. Bien qu'ils aient confirmé que la situation sanitaire est actuellement stable, ils estiment que les citoyens sont tenus de respecter les gestes barrières afin d'éviter les scénarii des foyers épidémiologiques enregistrés dans différents coins du Royaume.

Siham MDIJI

Evitez ces plages !

Le département de l'Environnement du ministère de l'Energie, des Mines et de l'Environnement a présenté, vendredi 18 juin, les rapports annuels de la qualité des eaux de baignade et du sable des plages au Maroc. Les eaux de baignade de 175 plages ont fait l'objet de surveillance du mois de mai au mois de septembre 2020, à raison de deux campagnes de prélèvement et d'analyse par mois. Les sites de surveillance sont choisis en fonction de l'importance de la fréquentation, de la nature des lieux (relief, forme du rivage...) et des risques potentiels de pollution (rejet d'eaux usées, embouchures de rivières, ports...). Pour ce qui est de la région Rabat-Salé-Kénitra, les plages de Salé, de Rabat ainsi que celles de Témara, Sid El Abed, Val d'Or, et Aïn Atiq à Skhirat-Témara sont non-conformes à la baignade.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.