Entretien téléphonique entre Bourita et son homologue mauritanien    Maroc-Israël-USA : Un nouvel « Ordre régional » se dessine    Coupe du monde de futsal : Le Maroc et le Portugal se neutralisent (3-3)    LDC de la CAF : Le Raja face LPRC Oilers du Liberia, le WAC défiera les Ghanéens de Hearts of Oak    Rico refuse d'affronter Badr Hari « s'il continue de perdre ses matchs »    Mesures restrictives : Azeddine Ibrahimi plaide pour l'allègement    Bourse: Les comptes de Lydec retrouvent des couleurs au premier semestre 2021    Tarik Kadiri de l'Istiqlal prend la tête du conseil communal de Berrechid    Participation au gouvernement. Le Conseil National de l'Istiqlal donne son feu vert    OCP et l'Ethiopie signent un accord de 3,7 milliards de dollars pour une usine d'engrais    Le réseau EF&F lance un concours international de projets innovants    Hapag-Lloyd s'implante au Maroc    Naoufal El Heziti élu président    Les produits agricoles et halieutiques marocains à la conquête du marché américains    La production laitière, fer de lance du développement régional    Mohamed Benhammou désigné président de la Fédération africaine de cybersécurité    Mort d'Abdelaziz Bouteflika : l'ultime humiliation du pouvoir algérien au président défunt    Succès complet pour la première mission privée de SpaceX    Migration : Washington actionne les charters des expulsions    La CDG adhère au programme    La haine dans l'âme...que Dieu lui pardonne!    L'Opinion : L'Istiqlal, valeur sûre pour le prochain gouvernement    La sélection marocaine sacrée avec 5 médailles dont 3 en or    Angleterre : Liverpool passe devant, Manchester City cale    La Jeunesse sportive Salmi continue sur sa lancée!    Casablanca : L'Eglise de Saint John fin prête pour accueillir les fidèles    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 19 septembre 2021 à 16H00    Etudes en Chine: Plus de 500 dossiers de bourses remis à des jeunes marocains (FUSAAA)    Qui sabote l'école publique à Essaouira?    Un acte scandaleux qui ne doit plus se répéter    Le « relooking » de l'Education nationale à l'ère du Covid    Kénitra : soupçonnés de corruption et d'extorsion, des policiers renvoyés devant le tribunal    Festival de Fès de la culture soufie. Une 14ème édition à la fois en présentiel et en digital    L'IMA et la FNM renforcent leur partenariat par une nouvelle convention    Dionysos contre le Crucifié    Afrique du Sud : le nouveau maire de Johannesburg mort dans un accident de la route    Nouvelle secousse de magnitude 3,9 ressentie à Driouch    Le porte drapeau du Hip Hop psychédélique Marocain    Décès de Bouteflika : SM le Roi Mohammed VI fait part de ses condoléances et de sa compassion    Apiculture: une niche au chevet des petits exploitants    Hallyday, le blues d'une âme rock au Maroc    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 18 septembre 2021 à 16H00    La Juventus annonce des pertes de 210 millions d'euros    Exposition: horticulteur attentionné    Décès de l'ex-président algérien Abdelaziz Bouteflika à l'âge de 84 ans    Coupe du monde de futsal: le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale    USA: un multimillionnaire reconnu coupable du meurtre de son amie    Archéologie : Découverte des plus anciens outils de confection de vêtements au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Niamey: Un investissement marocain de 3.3 milliards de dollars
Publié dans L'opinion le 06 - 07 - 2021

« Le Protocole d'accord a été signé samedi entre les deux parties et c'est l'aboutissement de deux ans de pourparlers avec le groupe marocain », a souligné le maire central de Niamey.
A l'issue d'une rencontre tenue le samedi 03 juillet dans la capitale du Niger entre le président du Conseil de la ville de Niamey, M. Oumarou Dogari Moumouni, et une délégation d'investisseurs marocains conduite par le président du groupe ''YMMY FINANCE HOLDING'', M. Ahmed Lotfi, un protocole d'accord a été signé selon lequel le groupe marocain va investir 1.824 milliards FCFA, soit 29,45 milliards de dirhams marocains, dans une série de projets industriels et d'infrastructures à Niamey.
Dans son intervention lors d'une réunion organisée le 5 juillet avec les responsables de la municipalité de Niamey, Ahmed Lotfi a expliqué que sa société a choisi le Niger parce que « c'est un pays qui est dans une courbe ascendante de développement et ses ressources vont être triplées dans les 3 années à venir ». Selon lui, « c'est le moment de s'installer et tous nos projets sont stratégiques avec en retour une rentabilité sur l'investissement sur les années qui ont été définies dans l'étude de faisabilité pour accompagner la croissance du Niger ».
Le président de YMMYFH a aussi précisé que « les projets, dont la majorité relève d'un contrat Partenariat- Public-Privé (PPP), sont au nombre de six. Ils seront réalisés sur 8 ans et pour un coût de 3,3 milliards de dollars ». Pour sa part, Oumarou Dogari a indiqué que « le but de cette rencontre est d'éclairer la lanterne des conseillers sur les projets que le Groupe YMMY FINANCE HOLDING est venu proposer à la ville de Niamey et qu'il a introduits auprès du gouvernement ».
En concret, les projets concernent l'édification d'un complexe agroalimentaire (abattoir, filière lait et aviculture, embouche du bétail, culture fourragère, transformation de viande), la construction d'une « ville nouvelle » avec près de 40.000 logements sociaux et un centre commercial qui s'étale sur une superficie de plus de 1.000 hectares, selon le site internet de la mairie de Niamey. En outre, l'accord conclu entre les deux parties vise également la réalisation d'une « smart city » le long des rives du fleuve Niger, la construction d'une zone industrielle (destinée également à l'export) et l'installation de 20.000 lampadaires solaires fabriqués par des entreprises marocaines.
Maroc-Niger, une coopération qui se fortifie
Depuis de longues années, les deux Etats entretiennent des rapports de fraternité très solides et leur coopération ne date pas d'hier. Ce dernier investissement vient s'ajouter à toute une panoplie de réalisations maroco-nigériennes, notamment dans le secteur bancaire, à travers le groupe de la Banque centrale populaire qui a pris en 2017 le contrôle de la Banque internationale pour l'Afrique (BIA-Niger), deuxième institution bancaire du pays. De plus, et dans le secteur agricole, le Niger oeuvre pour un grand développement. Dans ce sens, la stratégie agricole nigérienne « Initiative 3N » s'est basée sur le modèle marocain et s'est inspirée de son expérience


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.