CAN 2021: on connaît l'adversaire du Maroc en quarts de finale (VIDEO)    Interpellation de deux individus imprégnés d'idées extrémistes    Journée à haut risque pour Boris Johnson, sur la sellette    Pourquoi le Sahel est une angoisse ? [Par Jamal Berraoui]    Managem et Glencore signent un partenariat pour la production de cobalt    El Kelaâ des Sraghna : le transport scolaire, un levier majeur de promotion de la scolarisation    « Studios. C »,hommage aux photographes classique    Les films des lauréats projetés en ligne    Corruption: Transparency classe le Maroc à la 87ème place, toujours en recul    La Bourse de Paris termine en forte hausse de 2,11%    Report du Festival international du cinéma africain de Khouribga au 28 mai prochain    Le "risque global" lié à Omicron toujours très élevé, avertit l'OMS    Maroc. La CGEM a reçu Ahmed Rahhou, Président du Conseil de la concurrence    Covid-19 : 7.002 nouveaux cas et 36 décès ce 26 Janvier    Bourita s'entretient avec le SG du CCG    Crise ukrainienne : Moscou déploie des SU-35S en Biélorussie    Automobile : L'attractivité du marché marocain en forte hausse    Le Maroc prend la présidence du chapitre de Vienne du G77    La DGI publie le Code Général des Impôts 2022    Maroc : Jusqu'à 40 cm de neige de mercredi à vendredi dans plusieurs provinces    Covid 19 : l'ouverture des frontières liée à la préservation de la santé des visiteurs et des marocains    Vidéo. La FICC et la Wallonie Bruxelles rendent une étude sur l'industrie de la culture au Maroc    La plateforme de streaming Disney Plus arrivera au Maroc en été    CAN 2021 / Maroc-Malawi : Première victoire des Lions de l'Atlas depuis 2004 en match à élimination directe !    Maroc: le Comité scientifique recommande la réouverture des frontières    France: Plus de 500.000 cas de Covid en 24H, un nouveau record    Maroc: les températures prévues pour ce mercredi    Tunisie : Tests négatifs pour Chaalali, Maaloul, Dahmène et Touzghar    L'Algérie, la Tunisie et la Côte d'Ivoire sanctionnées par la CAF    Ryanair et Easyjet prolongent jusqu'à mars la suspension des vols vers le Maroc    Maroc-Allemagne: réconciliation actée?    CAN: ce que l'on sait sur la blessure de Sadio Mané    A bâtons rompus avec Hasna El Badaoui    Netflix. Le premier film arabe suscite des remous    Le régime algérien refuse un conflit artificiel autour du Sahara marocain – Priorité : l'agenda d'un quarteron de généraux    Conférence de désarmement : le Maroc affirme son attachement pour les voies diplomatiques    Maroc : Allégement du déficit budgétaire à 63,6 MMDH en 2021, contre 82 MMDH en 2020    Mix électrique national à l'horizon 2030 : Le Maroc ambitionne de dépasser 52%    CDG Capital Insight : Renchérissement du fret maritime    M. Atmoun s'entretient avec les membres du groupe d'amitié parlementaire Maroc-Pologne à la SEJM    FMI : révision à la baisse des perspectives de croissance mondiale en 2022    M. Hassan Naciri présente ses lettres de créance au Président Macky Sall    «Les constellations de la Terre» : Voyage au centre du processus créatif de Saïd Afifi    CAN: ce qu'a dit Halilhodzic après la qualification du Maroc    La CEDEAO tiendra un sommet extraordinaire "dans les prochains jours" sur la situation au Burkina Faso    Météo: les prévisions du mercredi 26 janvier    CAN 2021 : Pour voir ou revoir le match Maroc – Malawi    Coups-francs au PSG : Quand Boufal chuchote à l'oreille de Hakimi (vidéo)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Canada : la suspension des vols en provenance du Maroc de nouveau prolongée !
Publié dans L'opinion le 25 - 09 - 2021

Quelques jours avant l'écoulement des 30 jours de suspension de vols en provenance du Maroc annoncés le 28 août par le gouvernement du Canada, celui-ci a prolongé ladite mesure, et ce jusqu'au 29 octobre 2021.
Les milliers de ressortissants marocains et canadiens, bloqués au Maroc depuis le 28 août, sont au rendez-vous avec un nouvel épisode de décisions prises par le gouvernement canadien, jugées déraisonnables.
Après avoir suspendu pour 30 jours les vols en provenance du Maroc, le Canada prolonge cette suspension d'un mois supplémentaire, soit jusqu'au 29 octobre. Durant cette période, « les passagers qui se rendent au Canada depuis le Maroc par un itinéraire indirect devront obtenir le résultat négatif d'un test moléculaire pour la COVID-19 dans un pays tiers, et ce avant de poursuivre leur voyage vers le Canada », précise la note du gouvernement fédéral.
La note, publiée vendredi soir, indique que les voyageurs qui veulent atterrir au Canada et qui ont déjà reçu un résultat positif à la COVID-19 devront fournir la preuve d'un résultat positif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19. Celui-ci devra avoir été réalisé de 14 à 18 jours avant leur départ, plutôt qu'un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire de la COVID-19.
Une décision fortement protestée
Justifiée par la situation épidémiologique ''risquée'' au Maroc, cette décision semble, pour les personnes concernées, aussi absurde qu'arbitraire, et ce tenant compte de la considérable amélioration de la crise épidémiologique au Royaume, notamment avec la régression des nombres de cas positifs et de décès liés au Covid-19.
Après s'être directement adressé à l'ambassadeure du Canada au Maroc, le journaliste et écrivain canadien d'origine marocaine, Mohamed Lotfi, fait monter d'un cran le ton de son discours fustigeant la dernière décision du gouvernement Trudeau. « Avec le prolongement de la suspension des vols, on a l'impression d'être sous la commande d'une machine qui n'obéit à aucun contrôle humain, aucun bon sens. Il n'existe aucun fondement scientifique derrière cette décision. Aucun! », lit-on sur le compte Facebook de Lotfi. Pour lui, et afin de lutter contre les faux tests, l'ambassade canadienne à Rabat aurait pu désigner quelques laboratoires marocains de confiance pour s'assurer de la fiabilité des tests PCR. « Cette option de bon sens n'a jamais été considérée, alors que la même ambassade l'applique depuis toujours avec des médecins marocains pour l'obtention des visas d'immigration ».
A la fin de sa publication, Mohamed Lotfi met l'accent sur le sentiment de non appartenance qui s'insinue petit à petit dans le cœur de ces citoyens canadiens, « j'en connais quelques uns qui n'ont même plus envie de retourner au Canada, tellement ils se sentent insultés et abandonnés ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.