Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    La CAN 2025 retirée à la Guinée    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Retrait de la CAN à la Guinée    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Au Maroc, les femmes âgées sont plus vulnérables que les hommes    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Suicide d'une jeune médecin: Le CHU Ibn Sina dément    Le Crédit Agricole du Maroc reçoit le label de certification de l'IFACI    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Casablanca abrite le 1er forum du sport en entreprise en Afrique    Marrakech: le Caïd de l'annexe administrative d'Azli suspendu pour corruption    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    De l'eau extraterrestre trouvée dans une météorite, une première    Les dirigeants de l'Union européenne «rejettent» l'annexion par la Russie de quatre régions ukrainiennes    Exclu: la preuve que le motif de Zellige utilisé par Adidas est bien Marocain (Documents)    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Hakimi l'exemple qui coute cher!    Maroc : 86% des jeunes marocains insatisfaits des partis politiques    Tanger Med : le troisième campus de l'école 1337 accueille sa première promotion    Le Crédit Agricole du Maroc auréolé du label de certification de l'IFACI    La FAO et le PNUE lancent un appel pour combattre le gaspillage alimentaire    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Poutine signe l'annexion de quatre régions d'Ukraine    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Le 3ème campus de l'Ecole 1337, accueille sa première promotion d'étudiants    L'essentiel de l'avis du CESE sur l'aménagement durable du littoral    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Le jeûne du ramadan, source de crispations dans le football français ?    Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d'Oujda    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Concert virtuel de Saad Lamjarred: on connait le prix des billets (PHOTO)    Croissance économique : net ralentissement à 2% au T2-2022    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    Des alliés des Etats Unis comme le Maroc, «sont visés par les forces du mal et leurs proxies»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Poussière noire : La ville de Kénitra face à cette «énigme environnementale»
Publié dans L'opinion le 12 - 12 - 2021

Le mystérieux phénomène de la «poussière noire» apparu à Kénitra en 2012, se propage à nouveau dans plusieurs quartiers de la ville. La société civile locale tire la sonnette d'alarme. Le point.
Inquiétant les habitants de la ville de Kénitra, le phénomène de la «poussière noire» a réapparu depuis un certain temps. En effet, les résidents de certains quartiers de la ville ont constaté une fine couche de poussière noire sur les bords des fenêtres et des terrasses, ainsi que sur le linge, déplorent des Kénitréens dans des groupes animés par des activistes et militants écologistes sur les réseaux sociaux, en témoignent des images montrant un grand nuage de fumée sur l'ensemble de la ville, depuis quelques jours.
De même, des conseillers communaux de l'Alliance de la fédération de gauche ont adressé une correspondance à Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement Durable, à propos du retour inquiétant de cette «énigme environnementale » qui couvre le ciel de Kénitra.
« Depuis un certain temps, le phénomène de la poussière noire émanant de la zone industrielle et, en particulier, de la centrale thermique, se propage au niveau de plusieurs quartiers de la ville. », précisent les conseillers dans une correspondance. Et d'ajouter : « Ce phénomène de la poussière noire, qui affecte la santé des citoyens habitant à proximité de la zone industrielle, perdure depuis des années et suscite une grande colère populaire ». Même son de cloche chez le Président de l'Association « Oxygène pour l'Environnement et la Santé », Ayoub Krir, « La poussière noire continue de s'abattre sur cette ville. Elle émane de l'ancienne station thermique, d'où se dégage chaque jour un grand nuage noir», affirme- t- il.
Selon cet associatif, qui regrette l'inertie des responsables de la ville concernant le règlement de ce problème, la qualité de l'air à Kénitra pose depuis un certain temps des problèmes. «Le phénomène de la pollution touche l'ensemble de la ville, surtout depuis que cette affaire de poussière noire a éclaté en 2012. L'état de la qualité de l'air dans la région s'est nettement dégradé et il semble que les habitants de cette ville doivent prendre leur mal en patience » . Cet associatif ajoute: «C'est surtout le soir et le matin très tôt que les habitants voient cette fumée noire, notamment ces derniers jours, le phénomène a pris une ampleur importante».
Ce phénomène ne date pas d'aujourd'hui ...
«Ce n'est pas la première fois que cette fumée noire se dégage des cheminées de la centrale thermique. Ce problème qui présente un danger pour la santé des gens, est posé depuis plusieurs années. Les habitants de Kénitra ramassent chaque matin -par centaines de grammes-, de la poussière noire sur leurs terrasses », nous affirme l'associatif dans un entretien téléphonique « toutefois, pour l'heure aucune information ne filtre sur ce dossier, lequel, rappelons-le, a déjà fait l'objet d'une enquête en 2014, en coordination avec les acteurs locaux ». Et de poursuivre : « La santé des Kénitréens étant grandement menacée, il est donc demandé aux autorités concernées de prendre les mesures nécessaires pour trouver une solution définitive à ce phénomène ».
Chaimae BARKI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.