Gouvernement : L'assaut de migrants à Nador, un acte «prémédité et planifié»    Enquête: le moral des Marocains n'a jamais été aussi bas    La Bourse de Casablanca clôture la séance de ce jeudi en bonne mine    Les services vétérinaires assurent la permanence jusqu'au 5ème jour de l'Aïd    Royaume-Uni: Boris Johnson annonce sa démission    Rapport ONU : plus de 800 millions de personnes touchées par la faim en 2021    Royaume-Uni: démission imminente de Boris Johnson    CAN 2022: le sélectionneur du Sénégal s'exprime avant le match face au Maroc    4e dose du vaccin anti-covid: ce qu'en pense Dr Himdi    PACTE ESRI : l'antidote aux maux de l'enseignement supérieur ?    Covid-19 : neuf nouveaux décès en 24 heures    Bamako: inauguration officielle de la clinique périnatale Mohammed VI, financée par le Maroc    Casablanca : Deux Subsahariens interpellés à l'aéroport Mohammed V    Casablanca: Le Groupe l'Etudiant Marocain organise le Forum international des inscriptions    Des chansons de Michael Jackson retirées de plateformes de streaming    L'actrice égyptienne Ilham Shaheen sous le charme de Fès (PHOTO)    Le COD Meknès remporte le titre    Réunion du "Caucus Africain 2022" : la "déclaration de Marrakech" adoptée    Le gouvernement français s'attaque au pouvoir d'achat    Mesbahi: l'homme au sourire jovial s'est éteint    La palette de Yassine Cherkaoui mise à l'honneur    GB: démission imminente de Boris Johnson de la tête du parti conservateur    Plus de 100.000 participants effectifs aux concertations nationales pour l'amélioration de la qualité de l'Ecole    Patrimoine dans le monde Islamique    Lions de l'Atlas : Walid remplacera Vahid, son staff révélé    Enfin des œuvres sociales pour 10.000 fonctionnaires    Ex-ministre espagnol de la Défense: la position de Madrid sur le Sahara «doit être applaudie»    Migration: Grande-Marlaka et Johansson attendus à Rabat ce vendredi    Touba: la RAM signe une convention avec la confrérie mouride prévoyant des avantages sur ses vols    Sahara marocain : Bourita rencontre l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU    Corruption : 4 ans de prison ferme pour une ancienne ministre algérienne de la Culture    Belgique : Mohamed et Lina, prénoms les plus populaires à Bruxelles-Capitale en 2021    L'ONMT met en ordre de bataille sa task force dans le monde    Revue de presse quotidienne de ce jeudi 7 juillet    Football: la CAF choisit le Maroc pour abriter la CAN des moins de 23 ans    CAN féminine / Groupe C / 2e journée : Ce jeudi, deux beaux matches très prometteurs    Coupe du Trône / Derby Wydad-Raja (18h00) : Vaincre ou perdre n'est pas mourir! Ce n'est que du football !    La 51ème édition finit tout en beauté    La médina d'Asilah revêt ses couleurs d'été    La MAP lance sa nouvelle webradio thématique «Samaoui», dédiée à l'art gnaoui    USA: Démission de la directrice de la communication de Biden    E-commerce : vers l'ubérisation des moutons à l'Aïd Al Adha?    Le Caire abrite la CAN de handball avec la participation du Maroc    Energies renouvelables : l'expérience marocaine inspire les pays andins    Les exactions contre les manifestants et les activistes du Hirak en Algérie dénoncées à Genève    Huawei Maroc lance la première édition du Forum "Digitech Ecosystem Summit" (VIDEO)    Météo: les prévisions du jeudi 7 juillet    Coupe du Trône (Quart de finale): Un derby Wydad/Raja aux enjeux multiples    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Festival : Jazzablanca, le fond et la forme
Publié dans L'opinion le 22 - 05 - 2022

Une 15e édition et un nouvel écrin. Le festival, réduit à trois jours à la place des cinq habituels, se paye un Parc, celui d'Anfa.
Du 1er au 3 juillet, le public aura à déambuler sur une superficie de 18 hectares, incluant deux scènes et des espaces de détente : « Toujours aussi attaché à son ADN, le concept et l'esprit de Jazzablanca évoluent pour offrir une expérience authentique. Anfa Park sera en partie privatisé autour d'une atmosphère particulière : ce bel espace verdoyant s'harmonise avec l'ambiance estivale et chaleureuse à laquelle Jazzablanca est profondément attaché. L'idéal pour profiter des belles soirées d'été, tout en musique », dit Moulay Ahmed Alami, promoteur du festival, lors d'un point de presse tenu mardi dernier. Douze concerts y sont programmés, avec équilibre et sensibilité.
Oum, Maalouf, Harper, Gil, El Kasri...
Sur la scène principale -Casa Anfa-, le festival s'ouvrira le vendredi 1er juillet sur une résidence mettant à l'oeuvre le trompettiste nu-jazz français Erik Truffaz et le maâlem gnaoui Hamid El Kasri. Ils seront relayés par un autre trompettiste, le Franco-libanais Ibrahim Maalouf, muni de son prochain album « Capacity to Love » prévu pour septembre 2022 et dont il offre de larges plages en avant-première. Il fera assurément oublier le très approximatif et relativement lointain « Kalthoum » (2015), un hommage à la diva arabe.
Le lendemain, c'est le légendaire guitariste brésilien -musique du terroir, jazz, rock...- et ancien ministre de la Culture Gilberto Gil qui prendra en possession la scène accompagné d'une formation familiale. Un des agitateurs avec Jorge Ben, Caetano Veloso ou encore Milton Nascimento, du mouvement tropicaliste des années 1960, il est musicien depuis soixante ans et actif en production depuis 1967. Chez lui, les enregistrements pleuvent.
Cette soirée du samedi accueillera pour la première fois au Maroc le guitariste et pianiste israélien Asaf Avidan dont la voix n'est pas sans rappeler celle de Jeff Buckley. Le 3 juillet, Oum déversera douceur, spiritualité et sons enfouis en faisant revivre l'album « Daba » paru en 2019 et étouffé par la pandémie. La clôture enfin est confiée au guitariste américain Ben Harper.
Entre acoustique et slide, il retrouve le groupe The Innocent Criminals après des collaborations avec la formation gospel The Blind Boys of Alabama et Relentless Seven. Sur la scène du village, dite Scène 21 en référence à la piste du défunt aéroport d'Anfa autrefois marquée de ce chiffre, des concerts de débuts de soirées feront voyager entre pop, jazz, blues, électro et musique gnaoua. Ainsi défileront les Marocains Bab L'Bluz, la légende éthiopienne Mulatu Astatke, l'Egypto-anglaise Natacha Atlas, l'héritage afrobeat de Seun Kuti fils de l'énorme Fela, le trio français de fusion EYM et le gnawa blues de Majid Bekkas qui sortira bientôt l'album « Joudour », un projet enfanté pendant le confinement. Trois jours de fête, trois soirées pleines.
A.H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.