La RAM annule ses vols de Casablanca vers une destination    فيروس كورونا: تسجيل 16 إصابة جديدة في 24 ساعة الأخيرة    Le Roi Mohammed VI félicite MBS    Tunisie : La conseillère du chef du Polisario rencontre le chef d'un parti, proche de Saïed    All Africa Golf Championship 2022 en Egypte : L'équipe du Maroc remporte le titre    Trafic de drogue : un Colombien interpellé à Tanger    L'Association Nationale des Eleveurs Ovins et Caprins tient son AG à Meknès    Scandale. Des contrebandiers du Polisario coincés révèlent les noms de leurs complices hauts gradés de l'armée algérienne    Burkina: déploiement de militaires à Ouagadougou après de nouveaux tirs    Urbanisme : Le CESE plaide pour un aménagement durable du littoral    Le Maroc présentera sa candidature pour l'organisation de la CAN-2025 de football    Victoire historique de nos Lions équipe Amputé!    Elections au Québec: Le chef d'un parti exclut deux candidats pour des propos antimusulmans    Vingt individus interpellés pour liens présumés avec un réseau d'immigration illégale    Covid-19/Maroc : 3.087 PCR réalisés en 24H    Plus de six tonnes de chira incinérées à Dakhla    Diaspo #258 : Fattah Abbou enseigne la musique amazighe aux Américains    Institut Choiseul. Qui sont ces 12 Marocains dans le top 100 meilleurs Africa 2022    Opération non-notifiées : le Conseil de la Concurrence durcit le ton et enchaine les sanctions    Délais de paiement : Détails du nouveau projet de loi adopté par le gouvernement    Rabat, Kénitra, Meknès, Ifrane...les dernières hauteurs de pluie au Maroc    Carburant. Baisse des prix à la pompe, dès ce samedi 1er octobre    Nouakchott: Sadiki reçu par le Premier ministre mauritanien    Botola Pro D1 "Inwi" (4è journée): Résultats et classement    CAF - CAN 2025 : L'organisation retirée à la Guinée, le Maroc serait parmi les candidats    Au Maroc, les femmes âgées sont plus vulnérables que les hommes    Aérien: levée des restrictions sanitaires à l'entrée du territoire marocain    Un Caïd à Marrakech suspendu par le ministère de l'Intérieur pour corruption    Les Lionnes de l'Atlas participent à un tournoi en Espagne    Burkina Faso: les tirs ont repris dans la zone résidentielle de la présidence    Exclu: la preuve que le motif de Zellige utilisé par Adidas est bien Marocain (Documents)    Maroc : 86% des jeunes marocains insatisfaits des partis politiques    Lions de l'Atlas: la pilule ne passe toujours pas pour Vahid Halilhodzic    Les camps de Tindouf sont totalement abandonnés par l'Algérie « dans des conditions scandaleuses »    Message de félicitations du roi Mohammed VI à l'émir du Koweït    Nord Stream : les fuites sur les gazoducs dues à des explosions menées avec «des centaines de kilos» de TNT    Gasoil/essence: le gouvernement travaille sur les recommandations du Conseil de la concurrence    Symphonyat 2022. « L'art n'a pas de religion »    Conseil de gouvernement : Le mandat des membres du CNP prorogé de six mois    Juan Vivas appelle au maintien de l'obligation de visa pour tous les Marocains se rendant à Ceuta    Amine Harit : "Mettre du rythme" face à Boufal, Ounahi et Salama    Fadila Benmoussa se joint aux honorés du 11ème Festival maghrébin du film d'Oujda    Festival du court métrage de Marrakech : «Ultimate Ink» de Yazid El Kadiri primé    Jazz au Chellah : Un concert d'ouverture inédit avec Arifa, Soukaina Fahsi et Aziz Ouzous    L'Institut français de Tanger expose ses priorités    Exposition de l'artiste-peintre Aziz Arbaoui du 1er au 15 octobre à Béni Mellal    Clap de fin pour «Rachid Show» ? Allali brise le silence (PHOTO)    Armement/CAATSA : 27 députés américains demandent des sanctions économiques contre l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benkhadra rassure sur l'avancement des études du gazoduc Maroc-Nigéria
Publié dans L'opinion le 01 - 07 - 2022

Les études du gazoduc Maroc-Nigéria, un projet hautement stratégique pour le développement et la souveraineté énergétique du continent africain, avancent dans de ''très bonnes conditions'', a affirmé, vendredi à Bruxelles, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM), Amina Benkhadra.
''Ce mégaprojet, né de la vision de SM le Roi Mohammed VI et pour lequel un accord a été signé en mai 2017 pour conduire les études de faisabilité et les études d'ingénierie entre l'ONHYM et la NNPC (Nigerian National Petroleum Corporation), avance de manière appropriée'', a indiqué Mme Benkhadra, qui intervenait lors d'une table-ronde sur le projet de ce gazoduc, dans le cadre de la 33ème session extraordinaire du Crans Montana Forum Africa.

L'ONYHM et la NNPC travaillent en ''synergie totale'', a-t-elle assuré, mettant l'accent sur les étapes franchies par le projet, depuis son lancement au cours de la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI, en décembre 2016 à Abuja, et la signature de l'accord y afférent, le 10 juin 2018, lors d'un déplacement à Rabat du président nigérian, Muhammadu Buhari.

''L'étude de faisabilité a été achevée en 2018 et nous avons décidé de passer à l'étude FEED (Front-End Engineering design) principale en deux étapes : La pré-FEED et la main FEED. La Pré-FEED a été achevée en 2019 et elle a permis d'assurer les grands éléments de la rentabilité du projet, et nous sommes depuis le mois de mai 2021 sur l'étude d'ingénierie détaillée, qui permet de préparer tous les dossiers et tous les aspects techniques, mais aussi managériaux, financiers, légaux et commerciaux pour aller à la décision finale d'investissement'', a-t-elle détaillé.

Relevant que l'étude actuelle se passe de manière ''très positive'', elle a souligné l'importance de ''l'adhésion de la CEDEAO au projet, laquelle a donné son accord en 2020 pour qu'il y ait un seul projet de gazoduc sur la côte ouest africaine''.

''L'étude suit son cours dans de très bonnes conditions et nous espérons être au rendez-vous de ce projet hautement stratégique et très important pour l'intégration économique et sociale de notre continent'', a souligné la directrice générale de l'ONHYM.

Et d'ajouter que ''toutes les synergies possibles ont été prises en compte pour assurer la convergence optimale de ce gazoduc'', relevant que ''les problématiques environnementales sont partie intégrante de notre démarche, ainsi que toutes les questions d'offre et de demande de chacun des pays et les aspects liés à la sécurité des installations''.

Mettant l'accent sur les avantages de ce gazoduc, Mme Benkhadra a expliqué que ''ce projet d'envergure continental va permettre d'accélérer l'électrification d'un certain nombre de pays de la côte ouest africaine, favoriser le développement industriel et agricole de la région, qui a de grandes richesses naturelles et qui pourrait être développée de manière plus rapide grâce à l'accès à une énergie à bas coût, assurer une intégration régionale considérable du continent, améliorer la vie de la population, réduire le torchage de gaz et développer l'exportation du gaz vers l'Europe''.

Ayant l'ambition d'être un catalyseur de développement de la côte ouest africaine, avec seize pays concernés (treize pays atlantiques et trois pays enclavés), ce projet va impacter 340 millions de personnes dans la région, permettre de connecter 5400 milliards de mètres cubes de gaz et intégrer les économies de pays avec un PIB cumulé de 670 billions de dollars, a précisé Mme Benkhadra.

Ce projet est d'autant plus stratégique dans le contexte actuel de la guerre en Ukraine, qui a amplifié le besoin de l'Europe à diversifier ses approvisionnements en gaz, a-t-elle fait remarquer, notant que le gazoduc Maroc-Nigeria constitue à cet égard une opportunité pour l'Europe.

''Projet intégrateur, ce méga projet est de nature à être soutenu par les institutions financières et les parties prenantes, multilatérales et bilatérales'', a-t-elle conclu.

Placée autour de la thématique ''le monde à l'heure de la souveraineté économique de l'Afrique'', le forum crans Montana Africa a invité des personnalités africaines pour échanger avec des hauts représentants des institutions européennes, d'organisations internationales, ainsi qu'avec des autorités officielles et milieux d'affaires du monde.

Trois jours durant, cette session extraordinaire du forum discute de la construction d'un nouveau partenariat Afrique-Europe, des défis sécuritaires, du renforcement des systèmes de santé publique, du financement de l'investissement public et de la place de la femme africaine est dans la lutte pour la sécurité alimentaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.