Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Législatives au Japon: l'opposition favorite, participation en légère hausse
Publié dans L'opinion le 31 - 08 - 2009

Les Japonais votaient dimanche pour un scrutin législatif historique qui devrait porter au pouvoir l'opposition centriste, après 54 ans de règne des conservateurs sur la deuxième économie du monde.
La participation était plus importante dimanche en début d'après-midi que lors du scrutin précédent il y a quatre ans, ont annoncé les autorités. A 14H00 (05H00 GMT), 35,19% des 103 millions d'électeurs avaient voté, contre 34,94% en 2005 à la même heure, selon le ministère de l'Intérieur.
La participation avait au final atteint 67,51% lors des dernières législatives, un chiffre élevé pour le Japon, bien qu'inférieur au record enregistré en 1958 (76,99%).
Les derniers sondages annoncent un raz-de-marée pour le Parti Démocrate du Japon (PDJ-centre), qui promet de mener une politique «au service de la vie des gens», et une défaite cuisante pour le Parti Libéral-Démocrate (PLD-droite), le tout-puissant parti conservateur qui gouverne le pays depuis 1955 sans interruption, à l'exception d'une brève parenthèse de dix mois dans les années 1990.
Malgré l'arrivée imminente d'un typhon, la participation devrait être importante, car beaucoup parmi les 103 millions d'électeurs inscrits se sont dit intéressés cette fois par un scrutin où un vrai changement semble possible.
A 20H00 (11H00 GMT), fin du scrutin, les médias annonceront les premières estimations de résultats. Les chiffres officiels ne seront connus que lundi matin.
«Je pense que nous avons maintenant besoin d'un changement», a déclaré Toshihiro Nakamura, un retraité de 68 ans, après avoir déposé son bulletin en faveur du candidat de l'opposition dans un bureau de vote de Tokyo. «C'est trop pour un seul parti de dominer la vie politique pendant plus d'un demi-siècle», a-t-il ajouté.
Selon tous les sondages, les Démocrates devraient remporter au moins 300 sièges sur les 480 que compte la Chambre des députés. Le PDJ et ses deux alliés du Parti Social-Démocrate (PSD-gauche) et du Nouveau Parti du Peuple (NPP-droite) contrôlent déjà la majorité au Sénat.
Le président du PDJ, Yukio Hatoyama, 62 ans, a promis des mesures sociales en faveur des retraités, des familles et des plus démunis, un programme séduisant pour une population vieillissante, en mal d'enfants et inquiète de l'aggravation des disparités sociales.
Au plan diplomatique, ce riche héritier d'une longue dynastie d'hommes politiques souvent comparée aux Kennedy, qui en cas de victoire deviendra Premier ministre, souhaite que le Japon mène une politique plus indépendante de celle des Etats-Unis et davantage tournée vers l'Asie, sans toutefois remettre en cause l'alliance stratégique avec son allié américain.
Le PLD, quant à lui, a mis en avant sa longue expérience du pouvoir, face à un PDJ qui n'a jamais gouverné.
Le Premier ministre Taro Aso, un nationaliste fortuné et sans complexe de 68 ans, en a donné pour preuve les plans de relance de son gouvernement qui ont contribué à faire émerger le pays de la plus profonde récession de l'après-guerre.
Mais le PLD, artisan du «miracle économique» qui a fait du Japon la deuxième puissance économique du monde, paye aujourd'hui les conséquences des réformes libérales de l'ancien Premier ministre Junichiro Koizumi (2001-2006), accusées d'avoir aggravé les disparités et le chômage.
Certains électeurs restent toutefois sceptiques sur les chances d'un réel changement, en faisant remarquer que beaucoup de responsables du PDJ, dont M. Hatoyama lui-même, sont d'anciens dissidents du PLD.»J'ai bien peur qu'il n'y ait aucun différence», a confié Masami Koike, 54 ans, employé dans une chaîne de télévision. «Le PDJ est en fait un clone du PLD».
Une fois renouvelée, la Chambre des députés devrait se réunir vers la mi-septembre pour élire le Premier ministre.
Pendant cet intervalle, le PDJ, s'il gagne, a l'intention de nommer dès lundi une équipe restreinte qui sera chargée d'assurer une transition en douceur .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.