Marché des changes (10-16 juin): Le dirham s'apprécie face à l'euro    Football / Coupe Arabe des Nations (U20): Le Maroc domine le Tadjikistan (6-1)    Baccalauréat-2021 : Un taux de réussite de 68,43%    Benabdallah appelle à une participation massive des jeunes aux prochaines échéances électorales    Le SG du PPS reçoit une délégation de Hamas conduite par Ismaïl Haniyeh    Le vote est une nécessité et la parité Homme/Femme un principe cardinal    Maroc-Espagne: Gonzalez Laya toujours confiante pour une sortie de crise    Nouvelles MINI. Elles montent toutes en gamme    Collectivités territoriales. Voici le dernier délai pour bénéficier de l'amnistie sur la fiscalité locale    Benguérir: Partenariat pour la protection sociale    VEFA: «Les innovations de la récente loi restent contournables»    La Bourse et la reprise économique    Madaëf mobilisé pour la relance du secteur du tourisme    Chef Najat Kaanache propose ses expériences culinaires uniques    La coopération militaire est «illimitée» et riche en opportunités    Régionales françaises : la droite s'accroche, la droite dure moins vigoureuse que prévu    ONU: adoption d'une résolution condamnant le putsch en Birmanie    Israël : feu vert à une commission d'enquête sur la tragédie du mont Meron    Sri Lanka : ouverture d'une enquête sur des soldats suspectés d'humilier des musulmans    Covid-19: Hausse des cas attribués au variant Delta au Canada    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    L'Opinion : Coup de semonce pour le PJD    Botola D1 : Les FAR et le SCCM bénéficiaires des matches joués samedi    Euro 2020 : Les Allemands se reprennent face aux Portugais (4-2)    Ligue des champions : le WAC surclassé à Casablanca par Kaizer Chiefs (0-1)    Coupe de la CAF : Le Raja face à l'épreuve Pyramids pour une place en finale    Jose Mourinho et Stefano Pioli à la lutte pour Ziyech!    Tennis: Raonic ne disputera pas Wimbledon    Euro: les joueurs du Danemark rassérénés par la visite d'Eriksen (entraîneur)    Ismail Ould Cheikh Ahmed :«sur le Sahara, la Mauritanie ne joue pas un rôle de médiateur, mais elle maintient sa position de neutralité positive»    Compteur coronavirus : 288 nouveaux cas, 9.375.240 personnes vaccinées    Nador: il sème le chaos et fracasse trois voitures (DGSN)    René-Marc Chikli, Pdt du Syndicat français des Entreprises de Tour Operating :«la décision du Maroc de placer la France sur sa liste A et d'ouvrir ses frontières nous a fait plaisir et nous arrange»    Plaidoyer pour un système de santé équitable    Sources médicales: Souleymane Raissouni se porte bien    Adam Muhammed écrit à l'AMDV pour le soutenir contre S. Rassouni, Wahiba Kharchich, Chafik Amrani et Mohamed Hajib    Deux ex-policiers français rejugés pour le viol d'une Canadienne    Une vitrine de la haute couture traditionnelle marocaine    La littérature, la catharsis, et l'essence de l'humanité    Parution de l'ouvrage «Histoires des Prophètes»    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    Le Maroc change de fusil d'épaule...    Amal Saqr fait des confidences sur sa vie privée (VIDEO)    Le roi Mohammed VI, personnalité de la semaine selon le quotidien hollandais NRC Handelsblad    Union Africaine: une pléiade d'experts africains appellent à exclure le polisario    L'Agadir d'Aït Kine à Tata : un grenier collectif symbolisant le riche patrimoine architectural de la région    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Et revoici les fantômes de l'équipe nationale !
A la recherche du coach providentiel…
Publié dans L'opinion le 25 - 02 - 2010

Reprenons calmement depuis le début. La FRMF, par la voix de son président Ali Fassi Fihri, a très officiellement déclaré que la recherche de l'entraîneur national pour les Lions de l'Atlas serait réalisée en juin prochain. Cette déclaration a été différemment commentée, comme d'ailleurs toutes les décisions concernant le football, mais elle avait le mérite d'exister et surtout d'être claire.
Et ici, où on se place parmi ceux qui pensent sincèrement et sérieusement que rien ne presse pour aller chercher un technicien outre-mer, alors qu'il y a largement au Maroc de quoi faire le boulot d'ici les éliminatoires de la prochaine CAN, on a plutôt apprécié la déclaration et on s'occupa d'autres choses.
Et bien, non, on a eu tort car comme dans les mauvaises opérettes, le cadavre bouge encore, et la fédé a lancé des limiers pour trouver la perle rare…
On est actuellement en train de rechercher un entraîneur pour les Lions de l'Atlas.
Et comme par hasard, c'est le nom de Luis Fernandez qui revient le plus dans les rumeurs et indiscrétions. Car comme par hasard, alors que rien d'officiel n'est établi, on en parle partout comme si Fernandez devait arriver incessamment. Dans les radios privées, on interviewe des joueurs internationaux pour leur demander leur avis. Tous, à commencer par Hajji, Mustapha l'aîné, pas Youssef se déclarent ravis et Mustapha ajoute même que « si un coach à forte personnalité arrivait chez les Lions de l'Atlas, cela réglerait bien des problèmes au sein du onze national ».
On peut être certain que les propos de Hajji seront pris pour argent comptant. Bouderbala aussi, paraît-il, ne serait pas contre l'arrivée du Français qu'il a bien connu du temps où le Wydadi jouait à Paris.
Bref, on a l'impression que tout se met en place pour faire le lit de Fernandez.
Mais lui, Fernandez qu'a-t-il dit ?
Il s'est contenté de déclarer qu'il sait « que l'année prochaine il entraînera une équipe nationale ».
Et puis Fernandez même s'il ne dit rien, sait que certains milieux au Maroc travaillent à sa venue.
En 2003 et alors que Zaki était à la tête de l'équipe nationale, Fernandez reçut au mois d'août à Paris deux émissaires fédéraux chargés de le recruter. C'était l'époque du B.F. de Housni Benslimane, l'affaire ne se fit pas et la FRMF à l'époque démentit même tout contact.
On reparla de Fernandez en début d'année, en janvier dernier. Certains déclarèrent même l'avoir vu dîner à Casablanca avec le ministre Moncef Belkhayat. Rien de tout cela ne fut confirmé, et très officiellement la fédération déclara n'avoir contacté personne et même le ministre se retira du jeu en assurant que l'affaire du coach national en football était, d'abord, l'affaire de la FRMF.
Mais voilà que le brouhaha reprend de plus belle, et sans doute qu'il n'y a pas de fumée sans feu.
Tout le monde paraît manquer de patience et on veut, peut-être, le plus tôt possible jeter un nom en pâture à un public qui, se prenant au jeu, n'arrête pas de demander le recrutement d'un coach.
Alors soit, un coach arrivera et peut être même engagé avant le 3 mars, du moment qu'on y est, ainsi le onze national pourra profiter de la date FIFA de ce jour pour se réunir. Ce jour là, mercredi prochain, il y aura France-Espagne, Anglettre-Egypte et Algérie-Serbie entre autres.
Beaucoup pensent que ce soir là, il serait insupportable que notre sélection reste les bras croisés.
Oui, mais pourquoi absolument associer le devenir de la sélection à l'engagement d'un coach étranger. On peut très bien organiser au niveau de la D.T.N. une concentration voire même un match amical, et ce ne sont pas les techniciens locaux qui manquent pour s'asseoir sur le banc de touche d'un match sans enjeu.
Mais on aura beau parler et dire, la fédération fera ce qu'elle voudra.
Ou ce qu'on lui dira. Alors à quoi bon se fatiguer ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.