Cour des comptes: une refonte de l'investissement public s'impose    OCP acquiert 20% de l'Espagnol Fertinagro    Infographie – Commission des investissements : 57,65 milliards de dirhams prévus pour 2019    DGSN : Trois promotions exceptionnelles dont deux, post-mortem    Lydec obtient le trophée « Top Performers RSE » et intègre l'indice « Casablanca ESG 10 »    Erdogan veut punir « tous » les coupables du « meurtre sauvage » de Khashoggi    Air Malta connecte Casablanca et Malte    Retrait d'un traité nucléaire : Washington vise autant Pékin que Moscou    La Belgique nous renvoie ses terroristes    L'excès de vitesse est la cause du déraillement du train à Bouknadel    Meknès. Attijariwafa bank ouvre le centre Dar Al Moukawil    Ain Sebaâ : Suicide d'un détenu à la prison locale    Mme Bariza Khiari au Festival des Cultures Soufies : La destruction des Mausolées de Tombouctou, détruire le passé, la différence et l'humanité.    McGregor s'exprime pour la première fois et explique sa défaite    La nouvelle collection automne-hiver 2018-2019 égaie les marques d'Aksal Luxury    Mohamed Laaraj au Musée national de la Serbie    M'hamid El Ghizlane : Tinariwen à l'ouverture du Festival Taragalte    Le Maroc et l'Italie déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine de la justice administrative
 
    8ème Conférence internationale sur l'ingénierie des modèles et des données se tiendra à Marrakech    Un magnifique sans faute de Philippe Rozier montant Cristallo ALM    5ème journée de la Botola Maroc Telecom : Le Wydad débloque son compteur    Poursuite de la décompensation: ce ne sera pas en 2019    Yémen: L'ONU tire la sonnette d'alarme    Dialogue social : Le gouvernement cherche un compromis    «Parcours amoureux de Salé», un guide pour revisiter Salé avec Rita Aouad    Botola: Enfin une journée complète!    (Vidéo) Meurtre de Khashoggi.. Erdogan sort l'artillerie    Fake news. Un observatoire voit le jour    Kamal Lahlou: participation «très honorable»    Parlement – PLF 2019, les pour et les contre    Edito : Mobilisation générale    Le ministère lance une plateforme dédiée aux MRE    Télémédecine. Lancement officiel au Maroc    La place de la Femme dans le soufisme débattue à Fès    Le Paraguay réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    News    18 morts dans un accident de train au Taïwan    Des chercheurs ont compté le nombre de joints dans les clips de rap    Insolite : Alliance retrouvée    Divers    Lopetegui tremble avant une semaine infernale    Malgré procès et scandales, l'argent reste tabou dans le sport universitaire américain    200 migrants irréguliers entrent en force à Mellilia    Driss Lachguar au Colloque international sur «La reconsidération du modèle de développement à la lumière des évolutions que connaît le Maroc»    Les opérateurs chinois satisfaits du climat des affaires au Maroc    Les influences africaines sur les travaux des artistes peintres occidentaux    "Halloween" en tête du box-office nord-américain    Les "tests de virginité" dans le viseur de l'ONU    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dépollution de la zone industrielle de Berrechid
Une dynamique citoyenne au service de la population et de l'environnement
Publié dans L'opinion le 11 - 04 - 2011

Située dans un carrefour reliant le nord et le sud du Maroc dans la plaine de Chaouia, la province de Berrechid a été créée par décret N° 2-09-319 du 22 Janvier 2009, initié le 9 mai 2010. Elle est limitée au nord par la région du Grand Casablanca, la province de Settat au Sud, la province d'El Jadida à l'Ouest et celle de Ben Slimane à l'Est ; sa superficie est de 2530 km2 , avec une population estimée actuellement à 406 .000 habitants contre 362751 en 2004 (RGPH).
Vu sa situation géographique, de proximité de la région de Casablanca, et vu l'explosion démographique qu'a connu cette dernière, le territoire de la province de Berrechid est devenu une zone d'extension de Casablanca dans tous les secteurs, notamment ceux de l'habitat et de l'industrie.
En effet, cette Province dispose de deux grandes zones industrielles, en l'occurrence la zone Industrielle de Berrechid et la Zone Industrielle de Sahel, en plus de quelques agglomérations d'unités industrielles éparpillées à travers les communes telles que la commune rurale Sahel Ouled H'riz, la commune rurale Sidi El Mekki et celle de Soualem Trifiya.
Ainsi, ce commandement compte 211 unités industrielles opérationnelles employant plus de 15000 salariés opérant dans différents secteurs (chimie-parachimie, agroalimentaire, textile et cuire, électricité...).
Cette zone industrielle recèle de potentialités économiques importantes liées en grande partie à sa proximité de la grande agglomération de la ville Casablanca, de son port, de l'aéroport international Mohammed V et de l'axe autoroutier Marrakech-Tanger.
Dès son investiture, l'autorité Provinciale, en la personne de M. Mohamed Fanid, gouverneur de la préfecture, multiplie les initiatives afin que cette zone amorce une nouvelle ère en mettant en œuvre un nombre d'actions en vue de palier aux problèmes environnementaux de cette zone industrielle. Et pour cause. Toutes les eaux de la zone industrielle de Berrechid sont rejetées dans la nature et ne sont pas raccordées au réseau d'assainissement public de l'office Nationale de l'eau Potable.
La problématique se résume par le déversement des eaux usées brutes des unités industrielles sans prétraitement préalable dans l'exutoire des eaux pluviales qui s'acheminent le long de la trajectoire ferroviaire, du tronçon de la route nationale Casablanca-Settat, allant jusqu'à la province de Nouaceur au sud de l'aéroport international Mohammed V en traversant l'autoroute Casablanca-Marrakech. En plus, le réseau d'assainissement de la zone est sous dimensionné et saturé ce qui provoque des débordements.
Résultat: Les eaux usées rejetées sont à l'origine des émanations gazeuses nauséabondes et des nuisances et constituent une source importante pour la propagation des moustiques.
Actuellement, les choses commencent à changer grâce justement à la dynamique instaurée depuis la création de la Province de Berrechid. Tous les industriels concernés ont remis aux services compétents de la province leurs engagements à s'impliquer dans un plan de dépollution de la zone industrielle.
Ainsi, 3 unités industrielles ont déposé leurs dossiers auprès du FODEP et de l'agence du bassin hydraulique pour l'octroi des subventions.
L'ONEP a, pour sa part, procédé au lancement de l'avis de l'appel d'offre relatif à la réhabilitation du réseau d'assainissement de la zone industrielle. L'ouverture des plis a eu lieu le 14 septembre 2010, et la société adjudicatrice a commencé les travaux le mois dernier.
L'Agence du Bassin Hydraulique (A.B.H.) a déjà accordé des subventions à hauteur de 20% au profit de 3 unités industrielles et la direction du FODEP en a fait de même pour deux unités alors que le 3ème dossier est en cours d'étude.
Les grands axes de ce projet s'articulent autour de deux principaux volets à savoir la sensibilisation à la protection de l'environnement et la gestion continue des ressources en eau à l'intérieur de la zone industrielle. En définitive, mener des actions opérationnelles visant la mise en œuvre des stations de prétraitement des eaux usées, afin de se raccorder au réseau public de l'O.N.E.P. menant vers la station d'épuration.
Pour ce faire il a été nécessaire d'obliger les unités Industrielles à construire des stations de prétraitement et d'amener l'ONEP à la mise en place d'un nouveau réseau pour la zone industrielle étant donné que l'actuel est partiellement détérioré.
Une commission provinciale de suivi a été, par ailleurs, mise en place et comprend l'Autorité locale, la Municipalité, la Sureté nationale, la Gendarmerie royale (section de l'environnement), la Police des eaux (agence du bassin hydraulique), les Forces auxiliaires, l'O.N.E.P. et le Représentant régional de l'environnement.
Des réunions de suivi ont été régulièrement tenues avec les industriels, l'ONEP et l'Agence de bassin hydraulique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.