Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Burkina Faso réaffirme son soutien «ferme et constant» à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc
Publié dans L'opinion le 21 - 05 - 2012

Le ministre burkinabé des Affaires étrangères et de la Coopération Régionale, Djibrill Yipènè Bassole, a réitéré le soutien «ferme et constant» de son pays à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc.
Lors d'un entretien avec son homologue marocain, Saad Dine EI Otmani, en marge de la tenue de la 3ème session de la Commission mixte de coopération maroco-burkinabé (17-18 mai), M. Bassole a rappelé que le Burkina Faso appuie la marocanité des provinces du sud du Royaume ainsi que l'Initiative marocaine d'autonomie en faveur des provinces du Sud, et demeure favorable à une solution politique de cette question, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.
Il a ajouté qu'à l'instar de la majorité des pays africains, le Burkina Faso invite le Maroc à intégrer l'Union africaine.
Au cours de leurs entretiens, les deux parties se sont félicitées des liens de fraternité et de solidarité existant entre les deux pays et réaffirmé leur détermination à dynamiser la coopération bilatérale notamment en matière économique et commerciale, de sorte à refléter pleinement l'excellence des relations entre les deux pays, ajoute le communiqué.
Soulignant à cet effet le rôle primordial du secteur privé dans les échanges économiques et commerciaux, les deux parties ont invité les opérateurs privés des deux pays à saisir les opportunités qu'offrent les deux marchés respectifs et appelé à la mise en place d'un Conseil des Affaires maroco-burkinabé.
Les deux ministres ont, également, passé en revue les questions d'intérêt commun tant sur le plan bilatéral que régional.
Sur le plan régional, les deux ministres ont procédé à l'examen de la situation politique sur le Continent africain et évoqué la question de la paix et de la stabilité dans la région ouest-africaine et sahélo saharienne. Ils ont à, cet effet, exprimé leur attachement aux valeurs de dialogue pour parvenir à un règlement pacifique des différends ainsi que leur détermination à oeuvrer pour la stabilité dans cette partie du Continent, afin de permettre aux pays de la région de consacrer leurs ressources au développement.
M. El Otmani a salué, par ailleurs, le rôle constructif joué par le Président du Burkina Faso, M. Blaise Compaoré, dans la recherche de solutions aux crises et conflits en Afrique, notamment au Togo et en Côte d'Ivoire et exprimé le soutien du Maroc à l'action du Président du Burkina Faso en sa qualité de médiateur de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans la crise malienne.
A ce sujet, M. El Otmani a réitéré le plein soutien du Royaume du Maroc aux efforts déployés par la CEDEAO pour la paix, la stabilité et la sécurité en Afrique de l'Ouest.
Il a à ce titre rappelé que de par son appartenance au Maghreb et à l'espace sahélo-saharien, le Royaume du Maroc est naturellement et directement concerné par les menaces émanant du Sahel et qu'il suit avec attention l'évolution de la situation dans cette partie du Continent.
La partie burkinabé a, pour sa part, salué l'attachement de SM le Roi à la promotion de la concertation comme moyen privilégié pour le règlement des conflits en Afrique et loué le soutien constant du Maroc aux actions menées par les Nations Unies ainsi que son appui aux efforts de la CEDEAO, pour promouvoir la paix et la sécurité en Afrique, particulièrement en Afrique de l'Ouest.
Concernant la crise malienne, les deux parties ont réitéré leur attachement à l'intégrité territoriale du Mali et appelé à un retour immédiat des réfugiés maliens dans leurs foyers.
Considérant les menaces à la paix et à la stabilité, les deux parties ont souligné la nécessité d'asseoir une coopération régionale accrue entre les pays de l'Afrique du Nord, du Sahel et de l'Ouest.
Elles ont, à cet effet, appelé à la mise en place d'un mécanisme de coopération de nature transrégionale, afin de favoriser une gestion inclusive des enjeux de cette région.
Les deux parties ont salué à ce titre la tenue au Maroc du 9 au 12 juin 2012 d'une session extraordinaire du Conseil Exécutif de la Censad.
S'agissant du développement économique et social de l'Afrique, les deux parties ont souligné la nécessité de renforcer la coopération Sud-Sud interafricaine pour promouvoir le développement durable, basé sur la valorisation des compétences humaines.
Lors de sa visite au Burkina Faso, M. El Otmani a été reçu en audience par le président burkinabé, M. Biaise Compaoré.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.