Edito : INDH évolutive    ''Avengers" se fait doubler par ''John Wick'' sur le box-office américain    Victoire pour le RSB Berkane    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    Nouveau scandale d'abus dans les exploitations agricoles espagnoles ?    Meilleur joueur de L1. M'bappé sème le doute    Ces Marocains dits de la 3ème et de la 4ème générations Tiraillés entre l'identité revendiquée et celle attribuée    Mohamed Jalid Les intellectuels marocains ne sont pas suffisamment ouverts sur les médias !    WhatsApp attaqué par Pegasus    Le "biz-Hoeness model" gagnant du Bayern    Le WAC rate le coche et se met davantage de pression    La sélection marocaine féminine de boxe remporte le tournoi international du Gabon    Projets d'extension de la SOMACA et de création d'un Institut de formation aux métiers de l'automobile à Casablanca    Et si notre amnésie était dégénérescente… ?    Ramadan et diabète riment obligatoirement avec des dispositions spécifiques    Divers    Volonté du Maroc d'accompagner ses startups et de promouvoir la coopération Sud-Sud    L'humoriste Bassou offre un spectacle captivant au public r'bati    Meknès abrite son premier Festival international du film arabe    Egypte: Près de 17 blessés dans l'explosion d'un bus touristique    Caire. Au moins 17 blessés dans une explosion visant un bus de touristes    Procès de l'attentat d'Imlil    Fondation Mohammed V pour la Solidarité    OMS    Etat des réalisations et programmation estivale 2019    Entretien avec M.Hassan Sentissi El Idrissi    Création de la zone franche Tanger Tech    5ème édition du Festival "Aji T'hdm"    Bilan de mi-mandat, les non-dits d'El Othmani    SM le Roi Mohammed VI autorise l'ouverture de 20 nouvelles mosquées    Cristiano Ronaldo élu meilleur joueur en Italie    Une délégation de la Direction du PPS au Mausolée Mohammed V    Washington dans le bourbier vénézuélien…    Vigilance et mobilisation!    Aziz Lahlou: «Aziz Belal, économiste du socialisme»    Journée Internationale de l'infirmière    Le concert de la tolérance d'Agadir tend à disparaître?    Amina Rachid, La soldate des planches    Olk Werner à la tête des Lions pour 2 rendez-vous sans gloire    Hamid Bennani, le cinéaste accompli…    Les Pays-Bas remportent l'Eurovision 2019    La Fondation Mohammed VI des Oulémas Africains lance son site web    Laâyoune se dote d'un laboratoire de santé publique    Golfe: Les tensions montent d'un cran    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme commémore le 16 mai    Nouveaux membres et nouvelle vie pour les amputés du Soudan du Sud    Poussée attendue des populistes à J-6 avant le coup d'envoi des Européennes    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Maroc et la France réaffirment leur volonté d'approfondir leur «partenariat stratégique privilégié»
Publié dans L'opinion le 01 - 08 - 2012

Le Maroc et la France ont à nouveau affirmé leur volonté d'approfondir leur «partenariat stratégique privilégié» sur les plans bilatéral et multilatéral, a indiqué lundi à Paris le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani.
Les relations «d'excellence» bilatérales s'appuient sur «des constantes» et sont portées par «une volonté commune d'oeuvrer à un approfondissement constant de ce partenariat stratégique privilégié», a déclaré M. Amrani à la MAP, à l'issue de ses entretiens avec le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, et le ministre délégué aux affaires européennes, Bernard Cazeneuve.
Au cours de ces entretiens, auxquels a assisté notamment le chargé d'affaires du Maroc en France, les deux parties ont notamment évoqué la perspective de la prochaine Réunion de Haut Niveau (RHN), prévue à Rabat en décembre prochain sous la présidence des deux Premier ministres, qui permettra «d'explorer les perspectives d'évolution de nos relations bilatérales multidimensionnelles».
Il s'agira, a-t-il ajouté, de capitaliser sur les acquis en veillant à la mise en oeuvre d'»instruments novateurs» et de «modes opératoires nouveaux», conformément à l'ambition partagée des deux pays.
Selon le ministre délégué, la forte amitié entre les deux pays repose sur des «valeurs partagées», des «intérêts communs» et «une grande convergence de vues» sur les questions régionales et internationales d'intérêts commun.
Cette «grande convergence de vue» a été constatée notamment concernant les crises syrienne et malienne.
Les deux pays ont décidé de renforcer leur coopération sur ces deux questions au niveau multilatéral, notamment au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, où le Maroc assistera à une réunion du Conseil sur la Syrie que la France compte convoquer cette semaine.
S'agissant de la situation sécuritaire dans l'espace sahélo-saharien, M. Amrani a relevé l'importance d''uvrer à la mise en ‘uvre de «réponses transversales», intégrant les paramètres «Sécurité» et «Développement», rappelant l'engagement du Maroc à promouvoir les valeurs de paix, de stabilité et de solidarité en l'Afrique.
Au sujet des relations euro-méditerranéennes, il a réitéré l'engagement du Royaume à «continuer à ‘uvrer avec la France, en vue de faire de la Méditerranée un espace de paix, de démocratie, de dignité citoyenne et d'épanouissement humain».
Concernant l'UE, le Maroc a plaidé pour la mise en ‘uvre d'une «politique de voisinage plus ambitieuse et adaptée aux besoins de la région», a-t-il dit.
Le ministre délégué a remercié la France pour son «rôle actif dans le renforcement du partenariat entre le Maroc et l'UE pour une mise en ‘uvre efficiente du Statut avancé, dans sa triple dimension politique, économique et sociale».
L'engagement envers l'Union pour la Méditerranée, qui dispose de plusieurs atouts pour fonder un «ordre régional rénové» et générer une «dynamique partenariale ambitieuse» à l'échelle de la Méditerranée a également été réaffirmé.
Le Maroc a par ailleurs rappelé sa détermination à relancer, de manière «crédible et effective», la construction maghrébine, qui constitue aujourd'hui «une nécessité politique, une exigence économique et un impératif stratégique», a-t-il ajouté.
M. Amrani avait entamé vendredi une visite de travail de quatre jours en France, la première d'un ministre marocain depuis l'avènement du gouvernement socialiste du président François Hollande.
Cette visite s'inscrit dans le cadre du dialogue politique régulier entre le Maroc et la France, qui se traduit notamment par un dialogue continu de haut niveau, sous la Haute impulsion de SM le Roi Mohammed VI et du Président Hollande.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.