Covid-19: Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc (ministère)    Réforme de la santé : le gouvernement activera les ressorts la loi-cadre    Les enjeux de la visite annoncée de Yaïr Lapid au Maroc    ONU-Palestine : Appel pour une enquête sur le meurtre de trois Palestiniens    Brésil : "Monsieur l'agent, on n'a rien à manger"    CAF : Ce mercredi, lancement officiel de la '' Super League Africaine'' par Motsepe et Infantino    CAF/ CAN féminine : Le Maroc organisateur de la prochaine édition (2024)    Le Raja trouve des difficultés à se séparer de l'un de ses joueurs    Célébration de la « Journée du migrant » : Entre acquis et défis des temps futurs    Vague de chaleur attendue vendredi et samedi au Maroc    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Bourse de Casablanca: Ouverture en légère hausse    Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La sécurité alimentaire à la Chambre des Conseillers
Abdelilah Benkirane: Le tiers des terres agricoles risque de devenir inexploitable d'ici 2050
Publié dans L'opinion le 10 - 12 - 2012

La majorité salue la politique du gouvernement, tandis que l'opposition critique l'absence d'une vision claire
La raréfaction des ressources hydriques et les effets des changements climatiques, deux défis majeurs auxquels le secteur agricole fait face, risquent de rendre le tiers des terres agricoles inexploitables à l'horizon 2050, a souligné, vendredi à Rabat, le Chef de gouvernement Abdelilah Benkirane.
S'exprimant sur la question de la sécurité alimentaire et de la mise à niveau du secteur agricole, lors la séance mensuelle de la Chambre des conseillers, consacrée aux réponses aux questions relatives à la politique générale, M. Benkirane a relevé d'autres contraintes liées surtout à la complexité des systèmes fonciers, à la prédominance des petites exploitations agricoles, ainsi qu'aux insuffisances au niveau de la compétitivité du secteur se rapportant aux accords de libre-échange et aux fluctuations des prix sur le marché international.
Ceci dit, les groupes de la majorité à la Chambre des conseillers ont salué la politique du gouvernement visant la promotion du secteur agricole et la réalisation de la sécurité alimentaire, tandis que l'opposition a critiqué l'absence d'une vision claire en la matière.
Fouad Kadiri a, au nom du groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, souligné les efforts déployés par le gouvernement pour garantir la sécurité alimentaire dans le pays, tout en relevant les défis consécutifs à la libéralisation du commerce mondial, notamment les produits agricoles et agro-industriels.
Il a, dans ce sens, appelé à la recherche des moyens de nature à faire face à ces défis et à la mise en place d'un plan national en vue de garantir la sécurité alimentaire pour le Royaume de façon structurelle.
Pour sa part, Said Tadlaoui, du groupe Mouvement populaire, a exprimé son soutien à la politique du gouvernement en matière agricole, se félicitant des «résultats excellents» réalisés par la société nationale de commercialisation des céréales en matière de production des semences sélectionnées.
Au nom du Rassemblement national des indépendants, Hassan Oukacha a salué le plan Maroc vert qui a permis de réaliser «de bons résultats», appelant à faire de la sécurité alimentaire une priorité nationale et à assister les agriculteurs à utiliser les semences sélectionnées, «dont une grande partie est importée par le Maroc».
En revanche, le président du groupe socialiste, Mohamed Alami, a critiqué l'absence d'une «politique socioéconomique claire» et d'un programme capable de satisfaire les besoins de la population et les demandes des couches démunies.
Le groupe socialiste a également appelé le gouvernement à traiter les questions liées au foncier agricole, à revoir la distribution des eaux entre les périmètres irrigués et les zones Bour, à intervenir pour faciliter le financement, par les banques, des petits agriculteurs et à prendre des mesures pratiques en vue de réaliser la sécurité alimentaire au profit de tous les citoyens.
De son coté, Abdeslam Belkchour, du groupe de l'Authenticité et Modernité, a estimé que la réponse du chef du gouvernement reste «technique et pleine de chiffres», mettant en garde contre l'amalgame entre «la demande de la satisfaction alimentaire» et «la sécurité alimentaire».
Il a aussi déploré «le manque flagrant» dans la production des plantes d'huile au niveau national en restant entièrement dépendant des importations, attirant l'attention sur la question des ressources hydriques «surexploitées et sans prendre en compte l'intérêt des futures générations» .
Cette séance a été marquée par le retrait du groupe fédéral de l'unité et la démocratique en signe de protestation contre la décision du gouvernement de procéder à des prélèvements sur salaires des grévistes, et contre l'interdiction de plusieurs «manifestations pacifiques» prévues samedi dans le cadre de «la journée de protestation nationale», à laquelle a appelé la Fédération Démocratique du travail et la Confédération démocratique du travail.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.