Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La culture comme vecteur du développement
Publié dans L'opinion le 21 - 12 - 2012

L'auteur aborde ici un sujet souvent délaissé, à savoir le rôle de la culture dans le développement économique.
De prime abord, comment définir la culture ?
Celle-ci ne se limite pas, comme le pensent beaucoup d'entre nous, à la production littéraire ou artistique mais elle englobe le mode de vie d'une nation, ses traditions, ses valeurs, son artisanat, son patrimoine historique, ses monuments historiques, sa cuisine, ses chants populaires... En somme, ce qui fait et constitue sa personnalité authentique.
Si nous nous référons à la capitale spirituelle du Royaume, à savoir Fès, nous notons qu'elle jouit de potentialités culturelles considérables, que nous devons exploiter efficacement pour le profit et le développement économique de la ville et de ses habitants.
Cependant, un grand nombre de ses médersas ou écoles traditionnelles, de ses murailles, de ses fondouks souffrent de délabrement et exigent des réformes profondes et urgentes, car il est indéniable que ces atouts culturels constituent des fondements indispensables pour un décollage touristique sûr pour la ville.
Remarquerons à cet égard que Fès a été le premier pôle touristique au Maroc avant de laisser son rang à la ville de Marrakech, qui se place actuellement au premier rang touristique sur le plan africain et au sixième rang sur le plan mondial. En plus de ses capacités culturelles, Fès bénéficie de stations thermales, qui peuvent attirer un grand flux de touristes nationaux et étrangers.
En outre, n'oublions pas que Fès abrite la première Université dans le monde à savoir El Karaouine, bâtie en 857 par Fatima Al Fihrya, la mosquée Al Andalous, bâtie par sa sœur Mariam en 859.
Nous ne voulons pas citer tous les sites culturels de notre ville, mais relevons les plus importants : la Merdersa Bouananya (1350-1355) une œuvre du Sultan Abou Inane Al Marini. Citons aussi le musée Al Batha, bâti en 1897 par le Sultan Moulay Abdel Aziz, pour les réceptions royales en été, et qui a été transformé en musée en 1915. La liste est longue ; d'autre part, soulignons l'importance d'un grand nombre de manifestations culturelles, qui participent à la promotion économique de la ville puisqu'elles activent la vie touristique et commerciale, il s'agit de :
- Le festival de la musique sacrée
- Les festivals du malhoune, de la musique soufie, de la musique andalouse. N'oublions pas que Fès a été classée patrimoine universel dès 1980, ce qui a contribué à élaborer des plans de sauvegarde de sa médina authentique. Donc, la culture et le tourisme sont indissociables et contribuent ensemble à l'essor économique, il faudrait seulement planifier pour une vision anticipée de leur rôle dans la vie économique.
En définitive affirmons que la culture est devenue un facteur essentiel pour le développement global de tous les peuples. C'est pourquoi de grands congrès se sont tenus partout dans le monde pour mettre en exergue son rôle prépondérant
Citons à titre d'exemples :
Le congrès mondial pour la culture (Mexico 1982).
La décade mondiale pour le développement culturel (1988-1997).
Le congrès de Stockholm à propos de la culture (1998).
La déclaration universelle pour la diversité culturelle (UNESCO 2001).
Le congrès mondial pour le développement global (Johannesburg 2002).
Tous ces congrès et d'autres encore visent le rapprochement entre les peuples pour une meilleure entente et donc pour une coopération collective entre eux. En conclusion soulignons que le Maroc est appelé à accorder au département de la culture une attention plus soutenue car cette dernière a un rôle indéniable à jouer pour l'essor économico-social présent et futur de notre cher pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.