Botola Pro D1: Le partage des points entre le RAJA et le FUS    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Le roi Mohammed VI a reçu un message du président Erdogan    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Covid-19 : les vaccins à ARN messager semblent efficaces contre le variant indien    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    Oualid El Hajjam vise un retour en sélection !    Mme Bouayach: Le travail de mémoire pierre angulaire dans les politiques de garantie de non-répétition    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    L'ONMT publie son premier bulletin bimensuel dédié à la relance du tourisme [document]    M. Bourita s'entretient avec son homologue ivoirienne    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Samir Kheldouni Sahraoui: "Le tourisme marocain 2.0 post Covid nécessite une offre labellisée Covid Free"    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SM le Roi et le Chef de l'Etat gabonais président la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain
Publié dans L'opinion le 10 - 06 - 2015

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a eu, lundi au palais présidentiel à Libreville, des entretiens en tête-à-tête avec le président de la République gabonaise, SEM. Ali Bongo Ondimba.
Ces entretiens ont précédé la présidence par Sa Majesté le Roi et le président de la République gabonaise, au palais présidentiel à Libreville, la cérémonie de présentation de la coopération maroco-gabonaise en matière de développement humain, notamment le partage d'expériences entre l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) et la Stratégie d'Investissement Humain du Gabon (SIHG).
Ces deux politiques intégrées, qui visent la réduction de la pauvreté et la lutte contre les facteurs aggravants de la précarité, traduisent la ferme volonté des Chefs d'Etat des deux pays, SM le Roi Mohammed VI et le président Ali Bongo Ondimba d'œuvrer pour le bien-être de leurs citoyens et le développement durable de leurs pays respectifs.
De même, le partage par le Royaume de son expertise avérée, acquise au cours des dix années de la mise en œuvre de l'INDH, confirme, une nouvelle fois, la détermination du Maroc et du Gabon d'approfondir et d'élargir leur partenariat mais aussi de compter sur leurs propres forces pour répondre aux aspirations légitimes de leur deux peuples frères, si attachés à la coopération afro-africaine.
A cette occasion, le ministre de l'Intérieur, M. Mohamed Hassad, a souligné que le développement et l'investissement humain sont deux chantiers stratégiques pour le Maroc et le Gabon, et qu'un partage d'expériences en la matière n'est qu'une illustration de la coopération solidaire et mutuellement bénéfique entre les deux pays.
M. Hassad a fait savoir qu'en exécution des Très Hautes instructions Royales et présidentielles, et dans le cadre de cette coopération, une équipe conjointe, Maroc-Gabon, a été mobilisée pour la mise en place d'un plan de travail en matière de développement et d'investissement humain en prenant comme plateforme les expériences menées dans les deux pays à savoir l'INDH et la SIHG.
Au sujet du bilan de l'INDH, le ministre de l'Intérieur a indiqué que "grâce à sa gouvernance et à la mobilisation effective de tous les acteurs impliqués dans ce chantiers de règne, à savoir les élus, les départements ministériels, la société civile et la population, l'initiative nationale pour le développement humain a atteint une maturité à la fois dans son pilotage que dans la mise en oeuvre de ses projets et leur évaluation".
Ce bilan, tant qualitatif que quantitatif, très riche par dix ans de travail de proximité, d'écoute et de réalisations concrètes permet aujourd'hui de voir et de relever avec pertinence l'impact de cette initiative sur les populations et le changement induit dans leur vie au quotidien, a-t-il ajouté, notant qu'en 10 ans, 9,7 millions de personnes ont été touchées par cette initiative, dont 50 pc en milieu rural, et 38.340 projets ont été réalisés, dont 20 pc d'activités génératrices de revenus.
Le ministre gabonais de la Santé et de la Prévoyance sociale, M. Jean-Pierre Oyiba a, pour sa part, indiqué que la stratégie d'investissement humain du Gabon, lancée en avril 2014, est un engagement concret pour accompagner et assister les populations gabonaises défavorisées.
Cette stratégie, qui présente à ce jour "un cadre normatif adopté et une gouvernance instituée et formalisée", s'articule autour de quatre grands axes complémentaires, à savoir la protection des plus démunis grâce à des filets sociaux et des transferts solidaires, le développement d'Activités génératrices de revenus (AGR) pour permettre aux personnes aptes à travailler et évoluer vers davantage d'autonomie économique, la mise en place de services publics universels et de minima sociaux pour assurer un minimum vital aux populations précaires et l'adoption d'une politique ciblée de travaux.
M. Oyiba a, en outre, souligné que la SIHG aura, pour sa réussite, bien besoin de l'expertise marocaine de l'INDH, à travers notamment le partenariat institué par l'accord-cadre de coopération en matière de développement et d'investissement humain, signé en décembre 2014 à Libreville.
Cet accord-cadre porte, selon le ministre, sur des sessions de formation et d'échange d'expériences dans les domaines de la gouvernance, du partenariat, du suivi et évaluation des projets, du montage des projets et la dynamisation du tissu associatif.
Et d'ajouter que les premières concrétisations de l'accord-cadre de partenariat au niveau du Gabon ont porté, d'une part, sur la préparation de deux conventions relatives à l'accompagnement pour la mise en place de centres de prise en charge et d'insertion des enfants autistes et trisomiques au niveau des communes d'Akanda, Lambaréné, Port Gentil et Makokou, ainsi que l'accompagnement pour la mise en place de centres d'hémodialyse au niveau des communes de Franceville, Mouila, Port Gentil et Oyem.
A cette occasion, SM le Roi Mohammed VI et le Président Ali Bongo Ondimba, ont présidé la cérémonie de signature de quatre conventions de partenariat. Les deux premières conventions, signées par Mohamed Hassad et Jean-Pierre Oyiba, ont trait respectivement à la coopération en matière de prise en charge des enfants autistes et trisomiques et de mise en place des unités médicales d'hémodialyse.
Il s'agit également d'un mémorandum d'entente en matière d'Artisanat et d'économie sociale et solidaire, signé par la ministre de l'Artisanat, de l'économie sociale et solidaire, Mme Fatima Merouane, et le ministre gabonais du Commerce, des petites et des moyennes entreprises, de l'Artisanat et du développement des services, M. Gabriel Tchango, et d'un protocole d'accord de coopération dans le domaine de la formation professionnelle entre, d'une part, l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et, d'autre part, le ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de la République gabonaise. ce protocole d'accord a été signé du côté marocain par M. Larbi Bencheikh, directeur général de l'OFPPT et Abderrahim Kadmiri, directeur général de l'AMCI, et du côté gabonais, par M. Simon Ntoutoume Emane, ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence des Conseillers de SM le Roi, MM. Fouad Ali El Himma et Yasser Zenagui, des membres de la délégation accompagnant SM le Roi, des membres du gouvernement gabonais, et de plusieurs hautes personnalités.
Les conventions signées
Voici les quatre conventions signées, lundi à Libreville, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI et du président Ali Bongo Ondimba :
La première convention, qui a trait à la coopération en matière de prise en charge des enfants autistes et trisomiques, a été signée par le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad et le ministre gabonais de la Santé et de la Prévoyance sociale,Jean-Pierre Oyiba.
Cette convention a pour objet de mettre en œuvre la coopération entre les parties dans les domaines de la prise en charge et de l'insertion de l'enfant vivant avec un handicap mental, notamment l'autisme et la trisomie. La partie gabonaise s'engage à mettre à disposition les bâtiments, les équipements bureautiques, la logistique et la prise en charge contractuel du personnel marocain.
La partie marocaine s'engage à accompagner la mise en place des équipements techniques liés aux projets éducatifs, à former le personnel éducatif spécialisé et à appuyer les capacités des structures de prise en charge et d'aide à l'insertion des enfants autistes ou trisomiques.
Quant à la deuxième convention, signée par Mohamed Hassad et Jean-Pierre Oyiba, elle porte sur la coopération en matière de mise en place des unités médicales d'hémodialyse. Elle a pour objet de mettre en place des centres de dialyse de proximité et à assurer le fonctionnement régulier de ces centres dans les différentes provinces du Gabon.
En vertu de cette convention, la partie gabonaise s'engage à mettre à disposition des bâtiments devant abriter les structures et le personnel nécessaires. La partie marocaine s'engage à assurer un accompagnement pour la mise en place des équipements médicaux et biomédicaux, à former le personnel paramédical, médical et biomédical, à travers des stages de formation dans des entités marocaines appropriées et à former le personnel en matière d'utilisation des équipements et leur maintenance.
La troisième convention est un mémorandum d'entente en matière d'Artisanat et d'économie sociale et solidaire. Elle a été signée par la ministre de l'Artisanat, de l'économie sociale et solidaire, Mme Fatima Merouane, et le ministre gabonais du Commerce, des petites et moyennes entreprises, de l'Artisanat et du développement des services, M. Gabriel Tchango.
Ce mémorandum fixe le cadre de collaboration dans le domaine de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire, ainsi que les modalités de coopération en matière d'assistance technique, de formation professionnelle, de promotion et de renforcement des capacités.
Le quatrième document concerne une convention cadre de coopération dans le domaine de la formation professionnelle entre, d'une part, l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et, d'autre part, le ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle de la République gabonaise. Elle a été signée du côté marocain par M. Larbi Bencheikh, directeur général de l'OFPPT et Abderrahim Kadmiri, directeur général de l'Agence marocaine de coopération internationale (AMCI), et du côté gabonais, par M. Simon Ntoutoume Emane, ministre du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle.
Cette convention cadre fixe le cadre global de coopération et de partenariat entre les deux parties dans le domaine de la formation professionnelle. Les programmes de coopération, visés par cette convention, s'attacheront à la promotion d'actions de coopération technique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.