Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Sept ans de prison ferme pour une figure du mouvement de protestation populaire en Algérie    Les autorités mauritaniennes s'opposent aux tribulations polisariennes    L'échappée de l'Inter et de Milan en tête du championnat    Le WAC déroule à Ouagadougou et atomise Kaizer Chiefs    Botola Pro D1: Le Raja co-leader provisoire    Des efforts intenses déployés par le Maroc en une année de lutte contre le coronavirus    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Décès du célèbre acteur égyptien Youssef Chaabane    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Intempéries à Tétouan: les autorités donnent plus de précisions    Le Maroc suspend ses vols avec deux autres pays    Rabat: le Maroc suspend tout contact avec l'Ambassade d'Allemagne (DOCUMENT)    Présidence de la CAF : La FIFA serait-elle en train de baliser le chemin au candidat sud-africain ?    Non au nihilisme !    Football : Qui se chargera du règlement des dettes ?    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Officiel: le Maroc prolonge le couvre-feu    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets    FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Le régime algérien, auxiliaire coupable des séparatistes, adopte un discours aux relents antisémites    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    Annonce des lauréates du programme «Pour les femmes et la science»    Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»    Risma: Fort repli du CA à fin décembre 2020    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement    Entreprise : Yassine Kabbaj, nouveau DRH de JTI Italie    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    Des bureaux de vote au Maroc pour les élections à la Knesset    Ce que l'on sait sur l'état de santé de Mustapha Ramid (PHOTO)    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    Lois électorales : Place aux amendements    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie: Kobané de nouveau sous le feu Daéchien
Publié dans L'opinion le 27 - 06 - 2015

Les jihadistes du groupe Etat islamique ont lancé jeudi une attaque surprise pour reprendre pied dans la ville kurde syrienne de Kobané, où ils avaient subi en janvier leur premier revers depuis le début de leur expansion en Syrie. Dans le nord-est et le sud du pays, le régime syrien était une nouvelle fois en difficulté dans deux capitales provinciales. L'EI a pris d'assaut la ville de Hassaké et des rebelles affrontaient les forces du régime dans la ville de Deraa, berceau de la révolte de 2011 contre le président Bachar al-Assad.
Le pouvoir de Damas, qui a subi une série de revers depuis trois mois, a déjà perdu deux capitales provinciales, Raqa (nord) et Idleb (nord-ouest).
A Kobané (Aïn Al-Arab en arabe), les jihadistes sont revenus par la ruse, en revêtant l'uniforme des Unités de protection du peuple kurde (YPG), la principale milice kurde syrienne, selon des militants.
En janvier, la ville était devenue un symbole de la lutte antijihadiste lorsque les YPG, avec l'aide des frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis, avaient chassé l'EI de cette ville frontalière de la Turquie, après quatre mois de combats.
Les jihadistes ont perpétré trois attentats suicide à la voiture piégée près du poste-frontière avec la Turquie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), sans pouvoir fournir de bilan des victimes.
L'EI a affirmé dans un communiqué avoir "pris d'assaut la ville d'Aïn al-Islam après plusieurs opérations kamikazes (...) tuant des dizaines d'athées", en référence aux YPG, qui sont de tendance gauchiste. Il a assuré combattre les Kurdes sur plusieurs fronts dans la ville.
Les combats, qui ont fait au moins 57 morts selon l'OSDH - 35 Kurdes et 22 jihadistes - se poursuivaient en début de soirée notamment dans le sud de Kobané, où les YPG ont dépêché des renforts.
"Plusieurs civils sont utilisés comme des boucliers humains dans une maison dans le sud de la ville", a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.
Dans les environs de Kobané, l'EI a exécuté par balles 23 kurdes syriens, y compris des femmes et des enfants, d'après l'OSDH et des militants.
D'après le militant Arin Shekhmos, l'attaque de Kobané "est une vengeance de la part de l'EI après ses revers sur plusieurs fronts face aux forces kurdes et à leurs alliés rebelles".
Depuis plus d'une semaine, l'EI a subi des défaites dans le nord de la Syrie face aux YPG, qui lui ont arraché Tall Abyad, ville frontalière de la Turquie, et une importante base militaire à 56 km au nord de Raqa, principal fief des jihadistes en Syrie.
Plus à l'est, à Hassaké, chef-lieu de la province éponyme frontalière de la Turquie et de l'Irak, les jihadistes se sont emparés pour la première fois de deux quartiers auparavant sous contrôle du régime. L'armée a toutefois pu reprendre en soirée des parties de Nachwa, dans le sud-ouest.
Au moins 20 jihadistes et 30 membres des forces du régime ont été tués dans les affrontements toujours en cours dans cette ville dont le régime syrien et les forces kurdes se partagent le contrôle.
Pour Charles Lister, expert au Brooking Doha Centre, "les attaques inattendues et spectaculaires" de l'EI à Kobané et Hassaké sont "des opérations de diversion" visant "à détourner les Kurdes de Raqa". Depuis mardi, ces derniers ne sont plus qu'à 56 km de cette ville.
Accusé de crimes contre l'Humanité par l'ONU, l'EI a proclamé il y a un an un "califat" sur les pans de territoire conquis en Syrie et en Irak, où il fait régner sa loi et multiplie les exactions.
L'organisation jihadiste a vendu 42 Irakiennes issues de la minorité des Yazidis, et traitées en "esclaves", à ses combattants dans un de ses fiefs dans l'est de la Syrie, a rapporté l'OSDH.
L'ONG, citant des sources dans la ville de Mayadeen, a expliqué que l'organisation jihadiste avait vendu 42 Yazidies, enlevées en 2014 dans la région du Mont Sinjar, "à des jihadistes pour des prix allant de 500 à 2.000 dollars".
Dans un entretien téléphonique, le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Barack Obama ont évoqué "la nécessité" de contrecarrer l'action du groupe ultra-radical.
La guerre a fait plus de 230.000 morts depuis quatre ans en Syrie, où forces du régime, Kurdes, rebelles et jihadistes cherchent à s'arroger des pans de territoire.
Le département d'Etat a annoncé que les Etats-Unis vont apporter 360 millions de dollars supplémentaires sous forme d'"aide vitale" pour les victimes de la guerre civile, ce qui porte le total de leur contribution à 4 milliards de dollars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.