Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réquisitoire contre les taxes sur les maladies : Cessez cette injustice !
Publié dans L'opinion le 16 - 12 - 2015

Défiscaliser le parcours diagnostic des malades, en abrogeant les taxes de douane et TVA sur les médicaments, sur le circuit des soins et ses intrants, sans discrimination entre les pathologies ni les tares, voilà un deal pour de vrais leaders. Messieurs Dames, ministres et les parlementaires, ouvrez-nous votre cœur, ouvrez votre esprit à ce qui est juste et humanitaire. Agissez, nous espérons vous voir faire de ce réquisitoire, votre feuille de route en matière de santé.
Honorables décideurs ;
Que signifient ces taxes sur les soins ? Ce sont des impôts indirects sur les maladies ! Un poids que ne paient que les malades ! Surtout s'ils ne sont pas sécurisés sociaux ! Un frein à la modernisation des structures de santé hospitalières, de tous les secteurs de santé ! Pour la minorité des malades assurés, un poids pour leurs Caisses Mutuelles et de Sécurité Sociale ! Alors il faut les exonérer !
Les malades n'ont pas à payer de taxes pour les virus qu'ils attrapent et les diminutions de confort, de santé et d'activité ou de revenu auxquelles les maladies les obligent ! Est-ce juste de payer pour les amoindrissements définitifs ou passagers, que les maladies occurrent ?
Représentants du peuple ;
Vous nous passerez, l'outrecuidance de vouloir vous informer sans relâche et de vous remercier de ce qui est nouvellement acquis, directement et en public ! La raison en est de servir la conscience populaire et de changer le laxisme et les dénigrements, en s'adressant à vous tout en informant cette base, concernée, ces électeurs qui font confiance à leurs leaders et qui votent pour eux ! Loin d'être opportunistes et populistes, nous occupant d'une association et d'un cabinet médical, il ne nous est pas loisible de porter plusieurs casquettes et surtout nous voulons garder cette association, éloignée de tout struggle politicien, mais proche de tous les programmes de tous les candidats, celui de servir la santé des citoyens et de la communauté ! Nous saluons ce qui est fait par la gratitude et anticipons l'avenir par l'espérance. Car il reste autour de nous, sur le plan de la santé, de l'accès aux soins, tant de choses à faire ! L'ultime but est de fructifier le concours et l'information des premiers bénéficiaires, les citoyens et d'éveiller à nos besoins, les responsables des administrations, les réglementations qu'ils appliquent et qui sont antipopulaires, les législations qui les régulent ou les maintiennent aux dépens des malades !
Voici notre requête ;
Notre quête de réforme des soins, s'active depuis des années et milite pour la suppression totale et générale des taxes de douanes et de la TVA sur les médicaments et leurs intrants, sans discriminations entre les tares ! Ni faux fuyants ni atermoiements, pour remplacer demain, ces impôts indirects pernicieux par d'autres, plus pervers, quand tomberont les taxes douanières dans le monde entier. Nous décrions et dénonçons ces impôts sur les souffrances. Nous condamnons ces dîmes et gabelles moyenâgeuses, qui exploitent ceux, malades, qui souffrent ! D'où l'extrême perfidie, la cruauté de ces lois qu'il faut bannir et de ces exactions qu'il faut lever pour rendre sa dignité au malade au lieu de l'exploiter ! Cette défiscalisation des peines et des douleurs, quelles qu'elles soient, par intelligence et par humanité, comme de par le droit évolué des personnes qui aiment leurs gens et leur pays est une nécessité vitale. Tant pour l'économie des Caisses de maladies, des assurances et des mutuelles, que pour le chantier royal de l'INDH ! En effet, on ne conçoit pas de progrès humains sans santé, ni de productivité. Car la santé dessert la dignité de l'homme et contribue de manière basique et radicale à l'Initiative Nationale de Développement Humain !
Exhortations aux décideurs ;
Alors, est-ce trop demandé aux dirigeants, aux légistes, aux cadres, que de comprendre le bien de leur famille, de leurs électeurs et de leurs administrés ? Si on veut diminuer la souffrance et les handicaps et contribuer à élargir l'accès aux soins, pour tous, afin de les rendre matériellement plus abordables encore, il faut défiscaliser le circuit des soins de toutes les taxes. Nous ne parlons pas des autres charges et impôts sur les bénéfices ! Le rabattement espéré serait de l'ordre des 25 %, vingt pour cent en moins, sur chaque étape des soins, diagnostiques, analyses, radios et médicaments. Ce dégrèvement ‘' miraculeux ‘' en un seul temps et d'un seul tenant qui pour être efficace doit être large et général, viendra faciliter la santé pour tous ! Il s'agit d'une morale civique dont l'action immédiate sera d'élargir le nombre des bénéficiaires de l'AMO, afin de mieux prescrire et de soigner le moins cher possible ! En agissant ainsi, nous attendons et espérons à l'occasion des prochaines fêtes fondatrices du pays, une annonce officielle de cet autre chantier de réformes que sont les soins et les médicaments. Nous espérons pouvoir faire œuvre utile de pédagogie, en intéressant les responsables au sort des Jeunes ! « La jeunesse, c'est avant tout une mentalité, un esprit, un mode de vie, une façon de penser et d'agir ». Jeunes et vieux, personnes et État, ont intérêt à développer à soigner leur santé de façon préventive et/ou médicale, la plus accessible et la plus large possible !
Appel et invocations aux responsables ;
Elus, Cadres proches des centres de décision, Conseillers de SM, Ministres et Députés, nous vous prions de rejoindre nos efforts collectifs, pour accompagner notre quête et diriger nos pas. Vous pouvez canaliser nos suggestions dans le meilleur des sens, afin de veiller sur leur aboutissement ultime et inéluctable ! Notre but est de vous voir agir pour le bien de tous les malades, ces citoyens qui attendent des actes citoyens ! Nos appels à vos compétences, exhortations, nos rappels et nos réquisitoires, à l'adresse de vos personnes, itératifs, pressants et élargis depuis plus de six ans, ont une seule excuse. Nous militons en citoyens blessés dans un pays libre ! Ces ‘'harcèlements pudiques'', faits d'articles de presse et d'une profusion de lettres à chaque occasion, sont les échos de nos souffrances, dans un pays démocratique ! Notre défense est d'agir, sans profit autre que celui de rendre l'accès aux soins plus juste et plus humanitaire ! Nous souhaitons vous concerner et vous mobiliser, avec nous, afin de quérir la plus haute instance décisionnelle du pays, pour le bien ultime de tous ceux qui souffrent en silence et sans défense ! Nous pensons, à l'AAMM et dans son réseau associatif, que notre éveil fondateur et modeste, n'a de mérite et de chance de succès qu'en étant le plus largement fédérateur de toutes les énergies civiques et de toutes les consciences citoyennes.
Les conseils et directives de SM le Roi
Les discours et les conseils enthousiastes de SM le Roi sont des signaux forts, des procédés didactiques. Celui du 20 Août est extrêmement en phase avec les événements. Des indicateurs, des pistes, des programmes pédagogiques, sinon initiatiques qu'il faut suivre. Appliquer ces ordonnances relève de la vertu et de l'intelligence ! Il est vital de suivre et de façon éveillée et responsable ces indications. Cette thérapie de circonstance, généreuse, fonde sa force sur le cœur conjugué de tout un chacun, envers autrui, qui dans le pays symbolise la Nation ! Ces vœux et ces propos, adressés aux forces jeunes du peuple, à l'occasion des fêtes duales de la Révolution et de la Jeunesse, ou du Trône sont à prendre comme un ferment, une lumière, un viatique et un tremplin pour acquérir une autre énergie et des idées nouvelles ! Celles de la réforme de soi, du changement du concept de la militance dirigé vers le don de soi ! La notion patriotique du sacrifice, sera désormais tournée vers la solidarité agissante.
Réaliser les espoirs des citoyens
C'est cet esprit de dépassement que nous retenons de ces journées de gloire, d'élections et d'expression de la démocratie. L'esprit nouveau qu'insuffle et symbolise la Révolution du Roi et du Peuple est déjà là. Il nous interpelle pour agir ! Les citoyens responsabilisés par les nouvelles formules du Pouvoir et du Droit, ont besoin de concepts salvateurs, mais aussi de défis à remporter, qui leur referont prendre confiance dans leur pays et dans son nécessaire devoir d'amour ! La confiance, l'équité, la dignité sauvegardée, c'est cela la nourriture qui renforce le patriotisme. L'esprit de défense et de solidarité, la culture d'autrui, sont les bases de l'amour du pays et de ses sacralités ! Il suffit de symboles sociaux, positifs et forts, pour conquérir plus de cœurs. A titre d'exemple celui qui nous tient à cœur ! Une réforme, comme celle espérée des Médicaments et des Soins !
Exactions fiscales antisociales
La réforme attendue est une mesure courageuse, une initiative régalienne, un autre projet de société, basé sur le respect des plus affaiblis ! De telles mesures de compassion et de mansuétude, accompagnatrices des prouesses économiques ineffables déjà tracées, seront utiles pour frapper l'imaginaire des familles et faire de l'espoir et des droits des malades une conquête nouvelle pour un concept complémentaire novateur, en matière de droits de l'homme. Une dynamique contre le reliquat de déprime, de défiance, face au reste de morosité, qui inhibe la société et frappe sans pitié ni horizons ouvrir, les plus jeunes ou les démunis ! L'espoir en soi et en autrui, ce nantissement productif en la jeunesse pour tous, est une valeur civique communautaire de plus, dans l'ego et le caractère des Marocains. Veiller sur leurs vieillards et leurs malades, leurs parents enfin, sera, s'il est cultivé avec art, science et confiance, un ferment de mieux, capable de revitaliser les consciences et de déterminer chez tous, plus de confiance dans leur pays et plus d'amour pour lui. Plus de crédit, de ressource et d'éveil des électeurs, pour plus de démocratie et de confiance dans leurs pays, ses cadres et ses élus, voilà ce que cette réforme tant attendue, vous offre messieurs, dames !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.