Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du 16 au 26 février à Casablanca: Exposition rétrospective "Lahbabi ou l'Architecture Poétique"
Publié dans L'opinion le 09 - 02 - 2016

L'exposition rétrospective "Lahbabi ou l'Architecture Poétique" qui donne à voir les oeuvres réalisées par l'artiste polyvalent Abdelilah Lahbabi de 1965 à 2016, sera présentée du 16 au 26 février à la Galerie La Palette de l'Art à Casablanca.
Une rétrospective d'Abdelilah Lahbabi est seule "en mesure de révéler le cheminement suivi et réfléchi et donner à voir et à contempler des oeuvres admirables d'un artiste polyvalent qui, dans la diversité maîtrise bien son art", lit-on dans un document de présentation de cette exposition.
"Lahbabi ou l'Architecture Poétique", ce titre est évocateur de ce que cet artiste peut donner à voir. Architecte, il l'est de par ses études et de par sa fonction de designer et homme de communication, relève le document, ajoutant que les portraits de Lahbabi, un constructeur qui maitrise tant la technique du dessin que l'harmonie, sont dès les années 60 d'une finesse ponctuelle parfois caricaturale.
Alors que ses premières peintures allient, avec grande aisance, géométrie, forme, geste et couleur, l'évolution de ses recherches à travers le temps a amené Lahbabi à une palette plus libre, aux formes diverses et aux couleurs pures et complémentaires et parfois foisonnantes pour "chanter les saisons dans leur symphonie lyrique".
"Voilà que la poésie se manifeste dans ses oeuvres pour toucher non seulement l'esprit mais aussi le coeur et l'âme du regardant", poursuit la même source, relevant que plus tard encore, tout en gardant l'esprit scientifique, Lahbabi s'est lancé dans une abstraction structurée allant jusqu'à parcelliser son oeuvre en pixellisant la représentation où lignes et couleurs s'interpénètrent dans une ambiance captivante.
L'artiste-peintre Lahbib M'Seffer précise que Lahbabi, dessinateur, calligraphe, designer, peintre et communicateur, combine tout son savoir-faire, dans une harmonie captivante, alliant force et délicatesse, sensibilité et maitrise technique, couleurs et gestes, bonheur et joie créative, dans une "abstraction clairvoyante presque transparente".
"Le trait se fond avec les couleurs en émotion qui vient des entrailles de l'artiste en un instant de liberté pour se fixer sur le support. Cette émotion, puissante colère ou plaisir, tristesse ou élévation spirituelle, nous entraine dans son monde, nous submerge par sa beauté ou nous provoque par sa violence", ajoute M'Seffer, commentant le style pictural d'Abdelilah Lahbabi.
"Et, tel un chef d'orchestre, le maestro mène la partition en entonnant des chants calmes des fois et vibrants d'autres fois", poursuit-il.
De son côté, Abdelilah Lahbabi confie qu'"aujourd'hui, après un demi siècle d'expression plastique et graphique, je doute et m'interroge sur le devenir de l'oeuvre. Suis-je en mesure d'aller encore vers l'avant?".
"Quand je peins, je ne pense qu'à la peinture. Tout autre jugement m'importe peu. Je plonge, de toutes mes forces, dans ce monde mystérieux et passionnant, un monde spécifiquement personnel où la liberté est totale et le plaisir et la souffrance sont complices", souligne l'artiste, ajoutant que "depuis mon jeune âge, j'ai développé en moi le sens du détail et du global à la fois".
Faisant part de son amour pour la couleur et sa "fraîcheur", ainsi que pour la forme dans sa simplicité et sa complexité, il relève qu'"avant de se concrétiser, tout doit être pensé au fond de moi-même".
"Le geste n'est que le résultat d'une profonde réflexion et l'acte prend naissance avant même de germer", poursuit-il.
Né le 23 avril 1946 à Fès, Abdelilah Lahbabi a suivi des études en Belgique et en France à Paris puis à Marseille à l'Ecole d'Art et d'Architecture de Marseille-Luminy. Sa première exposition officielle a eu lieu en Belgique en 1965.
En 1970, à Meknès, il a inauguré avec Jilali Gharbaoui, Mohammed Kacimi et Miloud Labied, le premier Musée de Peinture au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.